Partagez | 
 

 EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
ϟ CREDITS : avatar_(c)syndrome . gif_(c)tumblr
ϟ AUTRES PERSONNALITES : PNJ / MJ
ϟ MESSAGES : 573

MessageSujet: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Dim 24 Jan - 16:14


   


   
HANDSHAKE

   
Downfall a été prise à la gorge. Les jets de l'armée américaine ont plombé le ciel d'épaisses fumées émanant d'un centre-ville en ruine. La population a été tout simplement bombardée, signant ainsi le premier acte d'une guerre sans précédent. A feu et à sang, l'ex-quartier expérimental suffoque, les viscères torturées par un instinct de survie angoissé.

Et tandis que la ville panse avec douleur l'hémorragie qui la vide de sa vitalité, un cancer jusque-là négligé gangrène ce corps meurtri. Les Forsaken Dragons, las de leur insignifiance, ont décidé de s'imposer sur l'échiquier de Downfall. Leur cible, les Prayers of Insanity. Quelques jours avant les explosions, le Second des Prayers of Insanity, Aaron D. Phillmore, a été enlevé par les Dragons et retenu en otage des jours durant. Il fut cependant relâché en vie, la bouche suffisamment intacte pour transmettre le message de guerre du clan Kazuko. Bien que cela demeure encore un secret non ébruité, cet acte de représailles a ouvert la guerre entre Prayers of Insanity et Forsaken Dragons.

Suite aux destructions ayant ravagé la ville de l'intérieur, la résistance s'organise. Chaque leader est invité à réunir ses troupes afin de les diriger vers la sortie de cet état de guerre latent. Une réunion est organisée à la Mairie réhabilité ; Mairie qui a survécu aux bombardements, comme un signe du destin.
Nous sommes mi-janvier. Il est temps pour les grands noms de la ville de se réunir afin de décider des stratégies à adopter contre l'ennemi extérieur, mais aussi l'ennemi intérieur
   

   
   



Dernière édition par Downfall le Mar 22 Aoû - 16:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Dim 24 Jan - 20:00

Event#3 - Handshake
Les leaders
Les réunions se suivent et ne se ressemblent pas.  Cette fois, une nouvelle guerre faisait rage, de nouveau l'armée avait attaqué notre ville mais ce n'était pas la seule raison à mon anxiété.  Cette fois j'avais été personnellement touchée, pas par les bombardements, mais par un autre fait qui avait pour moi une importance capitale.  Aaron avait été enlevé et torturé par les Dragons.  Alors croyez-moi j'avais envie de bouffer du reptile.  Depuis toujours les Blackened Beauty se tiennent loin des guerres de clans, affirment avec fierté leur neutralité face aux conflits internes.  Mais vous savez quoi ?  Rien à foutre cette fois, les BB seront avec tous ceux qui voudront mettre les choses au point avec Kazoko et sa clique de psychopathes.

De toute façon je pense que cette fois, comme pour Inglewood, nous allons devoir travailler de concert.  C'est ensemble que nous avons pu repousser l'armée il y a quelques mois de ça, et c'est à nouveau ensemble que nous saurons rester debout.  Ca ne va pas être facile, il y aura certainement des morts et j'ai bien peur qu'après tout ça, des places sur l'échiquier se libèrent. Ca me fait peur... Parce que comme on dit on sait ce qu'on perd mais... qu'est-ce qui nous attend après ?  Je ne veux même pas imaginer que L.A. gagne cette fois.  Nous avons de la ressource et nos forces sont réelles parce que nous ne nous battons pas pour un gouvernement ou une idée.  On se bat pour nos vies, pour nous.

Depuis Inglewood, Faith a décidé que mon rôle de seconde méritait plus de responsabilités. Les réunions, les négociations, tout ça l'ennuyait énormément alors j'avais été désignée pour être la porte parole des Blackened Beauty. J'étais la voix des filles, j'avais un pouvoir décisionnaire, et c'est donc seule que je vais assister à la réunion qui va avoir lieu. Je me rends compte que je suis la première arrivée, les chaises sont vides et je m'installe sur l'une d'elle, attendant patiemment que d'autres intervenants se présentent.
 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Lun 25 Jan - 20:11

Le temps de constater la merde, de palier au plus urgent, la réunion n'a pas pu voir le jour de notre retour. Toutes les familles : Rats, BB, Prayers, nous, ont dû se réorganiser pour sauver ce qui pouvait l'être. Vous allez me dire mais pourquoi ne mentionne-t-il pas les Dragons ? Autant Flynn et moi-même n'arrivons nous pas à tomber dans les bras l'un de l'autre, autant je respecte l'homme et son clan - à ma façon certes - mais je le respecte. Vous pouvez dire ce que vous voulez sur mon compte mais même entre malfrats le code d'honneur existe...apparemment les Dragons ne sont pas de cet avis. Ce qui m'inquiète le plus pour l'heure, c'est comment cette pute chinoise a pu se procurer suffisamment d'armes pour lâcher ses chiens sur les Prayers ? En tout cas ce n'est mon clan qui l'aura fournie.
Durant le trajet, je suis étonnement calme. Silencieux pour le moment mais calme, contrairement à mes habitudes. Allez savoir, les petites attentions de ma femme ont peut-être bénéfique ou je cache bien mon jeu. Ca me fait mal au cul de voir encore des ruines, des familles en pleurs quand nous traversons le centre pour se rendre à la Mairie, rescapée...un miracle ou un signe du destin.
Je regarde, Rachel, un sourire qui se veut rassurant sur mon visage. Elle semble fatiguée ma petite femme, comment ne pas l'être quand on voit ses efforts ruinés sous des bombes. Je pose tendrement ma main sur sa cuisse.

- Ne soit pas inquiète mon Ange....ça va aller.

Bien sûr que nous ne nous déplaçons pas sans Søren et quelques hommes de mains pour assurer non seulement notre propre sécurité mais aussi la bonne conduite de la réunion. L'armée est comme un cancer qui vient nous ronger, elle n'est pas loin. Sans compter que les Dragons peuvent tenter leur chance. Tous les leaders réunis dans un seul et même endroit, c'est comme agiter un drapeau rouge devant un taureau.
Ouais tous les grands seraient là...je suis curieux de connaître la position des BB. Quand vont-elles enfin prendre part à cette guerre interne pour éradiquer cette peste jaune.

On s'était donné rendez-vous dans la salle du conseil de la Mairie. Quand je pousse la porte, je suis surpris de voir justement déjà Davis...la belle Hayley. Aussi bandante qu'elle ne mord.

- Mademoiselle Davis. J'aime pas trop dire Mademoiselle ça fait vielle fille imbaisable ou pas baisée...ça s'adresse pas vraiment à elle. Bref ne nous écartons pas du sujet. Je lui tends la main pour la saluer. Hennessy révise son kama-sutra ...pour se décharger sur vous.

Un air de déjà vu ces réunions...
La présence de Rachel m'apaise.

- On prend les mêmes et on recommence...hélas...enfin moins un siège...notre "amie" Kasuko ne pourra pas nous honnorer de sa présence pour l'instant.


Dernière édition par Jack Cleveland le Lun 25 Jan - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Lun 25 Jan - 21:41






event#3 - handshake
Les leaders

D’abord, j’ai été en colère.  Pas vraiment contre Jack… Ni même contre Soren qui ne faisait que porter la nouvelle.  J’étais en colère contre la fatalité qui avait refusé de nous accorder une toute petite journée de plus.  Je sais ce que vous vous dites, que je suis égoïste de penser ce genre de chose alors que ma ville a été bombardée.  Mais le concept même de « Ma ville a été bombardée », je ne l’ai saisi qu’en second lieu.  Faut dire que je ne suis pas dans mon assiette.  Réveil brutal en plein milieu de la nuit, je voudrais vous éviter les détails glamours mais j’ai remis tout mon petit déjeuner discrètement dans les toilettes de l’avion.  Ca vous étonne ?  Moi pas, y’a vraiment de quoi être malade de tout ça.  

Pendant tout le trajet, je me suis demandée ce qu’on allait trouver à Downfall.  La ville avait déjà bien souffert des dernières attaques, on n’avait vraiment pas besoin de ça.  Mais vous avez beau vous préparer au pire, quand vous y êtes confrontés c’est terriblement choquant.  Des ruines…  Des femmes qui pleurent, des hommes assis par terre se tenant la tête dans les mains…  Des traces de sang sur les trottoirs.  Je suis effondrée, épouvantée et en colère contre ceux qui ont fait ça. J’essuie le plus discrètement possible une larme qui s’est échappée et tourne le visage vers Jack qui essaie de me rassurer.


Ah oui ?  Tu crois vraiment ?


Bien sûr que non, il n’y croyait pas plus que moi.  Personne ne pouvait dire comment les choses vont évoluer.  On est en état de guerre, il va encore y avoir des combats, un nouveau cauchemar commence.  Nous entrons dans la salle de réunion et franchement j’en ai marre de la voir, cette foutue salle.  Seule Davis est arrivée.  Je l’avais eue au téléphone pendant que j’étais dans l’avion et elle m’avait dit qu’elle serait la seule représentante des Blackened Beauty.  C’est pas plus mal, Hennessy avait fait son show la dernière fois et ça montrait clairement qu’elle n’était pas faite pour ce genre de réunion.  Bordel mais comment est-ce que Jack fait pour garder son sens de l’humour dans un moment pareil ?  Je sais bien que c’est une carapace mais je serai toujours étonnée de sa solidité.


Bonjour Hayley.



Je tendais la main à la BB et à voir sa réaction au nom de Kazuko, je comprenais que je n’étais pas la seule à l’avoir dans le collimateur !


On a deux problèmes sur le dos… L.A., et les Dragons.  On va avoir besoin de tout le monde sur ce coup là Hayley.

Comptez sur moi… Vous n’imaginez pas à quel point j’ai envie de bouffer du Dragon grillé…  Si je peux saigner cette pétasse, je signe plutôt deux fois qu’une.


Et bien… Ca promet !

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : (avatar : syndrome ) (img : tumblr) (signa : aetherya)
ϟ AUTRES PERSONNALITES : Alenka Hendersen ϟ Keith E. Vincente
ϟ MESSAGES : 7836

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Mar 26 Jan - 15:52




handshake

day of the lords


Ouvrir. Fermer. Ouvrir. Ferm... Son pied envoya balader une chaise à l'autre bout de son bureau. La salope. Il la crèverait cette connasse. Et ce putain de poing qui refusait de se fermer malgré toute la colère qui irriguait ses tendons. Elle lui avait pris sa main droite, sa main d'arme. Un handicap hautement symbolique. Ishita avait certainement du se croire spirituelle. Voilà que le bras droit de Flynn n'arrivait plus à utiliser sa main...
Aaron passa sa main valide sur son visage. La fièvre le guettait encore. Même si Ishita lui avait fait la faveur de lui laisser la vie sauve, elle ne l'avait pas épargné sur les infections à répétition. Le Second prit une bouteille d'eau et avala deux cachets à base de codéine. La colère avait pris depuis longtemps le pas sur la douleur. Mais sa santé demeurait fragile, et particulièrement sensible à la fièvre et aux malaises qu'elle entraînait. Salope.

Son calme retrouvé, Aaron sortit de son bureau et se posta devant celui de son supérieur. Ils étaient attendus à la Mairie pour une petite réunion au sommet. Cette fois-ci, les Dragons n'étaient pas invités. Depuis les attentats du 24 décembre 2015, chaque clan organisait sa défense contre l'ennemi extérieur. De leur côté, les Prayers of Insanity devait également baliser leur ligne de défense intérieure. Le clan Kazuko avait ouvert les hostilités. Aaron avait été le porteur de ce message de guerre.
Edward écourta son attente et sortit à son tour de son bureau. Le visage renfermé, agité par quelques tics nerveux, l'homme semblait en proie à un naufrage de pensées et réflexions. Aaron conserva le silence.

Un silence qui les accompagna jusqu'à la Mairie. De toute façon, le chef des Prayers et son second avaient déjà balisé leur ligne de conduite. Ils refusaient d'abdiquer face aux Dragons. Cependant, ils devaient appuyer la lutte qui se livrait au front contre l'armée de L.A. Ils étaient en position de faiblesse, leurs effectifs coupés en deux et divisés sur le territoire de la ville. Il s'agissait de nouer des alliances cette après-midi. Aaron avait soigné ses contacts avec Rachel Cleveland et Hayley Davis, s'assurant un minimum de soutien des deux clans. Quant à Sheldon, l'impensable et l'impossible devenaient du registre du probable. La Ratière était capable du meilleur comme du pire.
Ils firent alors leur entrée dans la Mairie. Aaron se surprit à tenter de dissimuler sa main meurtrie. Luka avait fait un bon boulot, et elle continuait à lui apporter des soins réguliers, mais ce n'était pas suffisant. Sa main se refusait encore à bouger. Elle pendait, comme morte, le long de son bras. Un épais bandage avait remplacé l'imposante attèle des débuts. La perte de sa main droite avait été tenue secrète. D'un, pour éviter de faire de lui une proie de choix car déjà à terre ; et de deux, pour ne pas perdre le respect de ses hommes. Mais le bandage piquait la curiosité, et l'inertie de sa main ne trompait personne... Et dire qu'il allait devoir serrer des mains.
Il fut d'abord accueilli par le sourire discret de Hayley. Son cœur se serra. Il n'avait pas envie d'être là, mais la présence de la BB suffisait à lui donner la motivation de rester droit et intègre. Après tout, il avait son rôle à jouer ; et il ne pouvait s'y soustraire. D'autant plus que les tendances paranoïaques d'Edward s'étaient accentuées. Aaron devait polir les angles.
Le couple Cleveland s'offrit ensuite à sa vue. Jack affichait une assurance surfaite qu'Aaron aurait bien giflé de sa main hélas invalide. Quant à Rachel, elle peinait à maintenir le voile de sérénité qui apaisait habituellement son visage. La boule au ventre, il leur serra la main, leur offrant l'impolitesse de sa main gauche. Il poursuivit avec Hayley, un sourire cette fois-ci sincère étirant ses lèvres.

Bonjour.

Ils mettraient les formes tant qu'ils le pourraient. Puis, la vérité adviendrait.

(c)syndrome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Google Images
ϟ AUTRES PERSONNALITES : Cait, June et Leia
ϟ MESSAGES : 2595

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Jeu 28 Jan - 14:55


Handshake

Feat. les Leaders de Downfall
“Il n’y a que dans l’adversité qu’on découvre la vraie valeur des êtres.”
Bernard Werber, Le Souffle des Dieux
24 Décembre 2015. Des attentats qui avaient mis la ville à feu et à sang. Encore. Los Angeles, la cité-mère, la traîtresse, avait décidé de punir une nouvelle fois ce quartier expérimental auquel elle avait donné la vie, et qu'elle avait fini par considérer comme la pire des tumeurs. Bombardements, attaques le long du mur, puis démilitarisation de la zone, et enfin propagande contre les habitants de Downfall, les autorités de L.A, et par extension l'armée américaine, ne font pas dans la dentelle. A la surface, les tensions sont palpables, la résistance s'organise. Sous terre également.

Comme pendant les événements de l'an dernier, les souterrains de la ville se mettent à grouiller de Rats, plus actifs encore qu'à leur habitude. Les "enfants" de Dolores Sheldon font de leur mieux pour renforcer les défenses dans les égouts de la ville. Cette fois, l'armée ne passera pas. Tous les renseignements qu'ils peuvent récolter sur ces attaques, et sur les éventuelles à venir, ils les transmettent à leur dirigeante. Oui, la rébellion s'organise, mais si seulement L.A était le seul problème de Downfall...

En interne, les tensions sont plus que palpables également. Les Forsaken Dragons ont ouvertement déclaré la guerre aux Prayers en enlevant, séquestrant et torturant leur Second, Aaron Phillmore. Comment a-t-il pu se faire kidnapper ? Les Rats le savent, mais ce n'est certainement pas Dolores qui a transmis les informations sur ses habitudes aux Dragons. Ceux-ci ont fait preuve de malignité, pour une fois. En un sens, la Ratière les admire. Mais d'un autre côté, elle en veut à Kazuko et à ses sbires d'avoir forcé le destin et de ne pas avoir respecté la trêve qu'ils avaient durement gagné.
Alors c'est sans grande surprise qu'elle ne voit pas la Leader des Dragons autour de la table aujourd'hui. Elle-même est, pour une fois, venue accompagnée de son fils Kenneth. En tant que son Second, il doit plus participer à ce genre de réunions, afin qu'il prenne enfin conscience de ses responsabilités.

Pour une fois, Dolores n'arrive pas parmi les premiers. La grosse dame, impeccable dans son éternel tailleur gris, salue l'assistance tout en prenant place autour de la table. Cette fois, la place en bout de table revient au porte-parole de la ville, Jack Cleveland.

"Bonjour à tous."


fiche codée par shirosaki

___________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Jeu 28 Jan - 17:55

Sic transit gloria mundi
(Ainsi s'achève la gloire du monde)


Dans un silence tendu, Edward gara le gros véhicule blindé au pied du City Hall, et se dirigea aux côtés de son bras droit vers ce semblant de réunion au sommet, celui où tout un tas d'individus tous plus névrosés les uns que les autres en viendraient à décider du destin de toute une populasse.

Les dernières semaines avaient été compliquées, pour ne pas dire épuisantes, et l'Enfant de Downfall sentait les portes blindés qu'il avait mis entre lui et ses propres démons s'entrouvrir, sous le poids incessant de sa fatigue latente. S'il avait eu l'heur, contre tous les pronostics établis, de retrouver son bras droit en vie, le soulagement avait été de courte durée. Non seulement il avait eu à subir les ruades de son orgueil bafoué par l'impuissance à le délivrer lui-même mais, surtout, la gravité des blessures et leurs symboliques étaient rapidement devenues impossibles à ignorer. Il était encore extrêmement difficiles de prédire les conséquences d'une telle mutilation sur son Second et l'entièreté de son clan, tout juste pouvaient-ils tous deux les anticiper dans la mesure du possible. Et Aaron faisait preuve dans l'adversité d'un flegme et d'une efficacité admirables, quoique Edward n'en avait jamais attendu moins de lui. L'homme de main conservait sa position de meneur et de négociateur, quand la patience de son patron à subir les pourparlers, elle, se réduisait à sa plus simple expression.

Au moins les attentats, tombés comme des coups portés sur un homme déjà à terre, avaient-ils eu la conséquence inattendue de renforcer l'esprit de clan des Prayers, de faire oublier le trop plein d'arrivisme égocentrique dont certains avaient pris la mauvaise habitude, et de solidifier leur confiance en leur leader. Edward avait été extrêmement prompt à réagir, rassembler et organiser ses troupes, et cette efficacité était portée à son crédit dans l'esprit de ses hommes. La période de grâce serait de courte durée, mais Aaron et lui avaient toutes les compétences pour en tirer les bénéfices nécessaires le temps que la crise durerait.


Et ensuite.
Ensuite ils pourraient s'offrir un vrai massacre.

L'enfant de Downfall était prêt à toutes les extrémités et rares avaient été les fois où ils s'était trouvé à ce point assoiffé de sang, affamé de chair, avide de mort et de justice. Mais pour l'instant il taisait cette part primitive et obscure de lui-même, au profit des négoces. Alors quand il pénétra dans la salle de tous les enjeux, juste à temps pour entendre les clameurs enflammées du bras droit des BBs et compagne de son propre Second, il fit taire les voix doucereuses de ses démons, au profit de pensées plus raisonnables.


Tous des vautours, des rats, des charognards. Derrière leurs sourires et leur inquiétude insultante. Ils te planteront un couteau dans le dos, à la moindre occasion. Ils dévoreront ton corps encore chaud. Ecoute-les, ces prédateurs. Ils te carressent pour mieux t'égorger ensuite.

" Messieurs dames. "

Un sourire d'un stoïcisme marmoréen para les traits de Flynn, quand il franchit le seuil de la porte et alla trouver une chaise pour s'y asseoir, avec déférence. Et dans ce calme olympien, ce jeu de comédien qu'il ne reprochait pourtant que trop à ses compères, il ajouta, non sans un certain amusement affiché sur sa figure rocailleuse.

" Votre enthousiasme est plus qu'apprécié, Mademoiselle Davis. Cependant, si quelqu'un doit " saigner cette pétasse ", la justice voudrait que l'honneur revienne à votre ami. " Son sourire s'étira, un instant, comme amusé par une blague qui ne faisait rire que lui. " D'ailleurs nous avons un problème plus urgent à régler. "

C'est sur cette introduction que choisit la dernière convive de faire son entrée, accompagnée d'un homme qui de l'avis d'Edward n'avait rien à foutre ici et représentait seulement une paire d'oreilles indiscrètes supplémentaire, ce qui avait le don de lui déplaire tout à fait. Un salut poli à l'égard de la Ratière comme au reste du comité et en évitant soigneusement de témoigner le même respect à l'inconnu qui l'accompagnait, il se permit de poursuivre son raisonnement, alors qu'entre les convives passaient une lourde caisse entre eux, pour que les armes y soient déposées, et que seul un flingue mis en évidence devant eux leur soit autorisé; un geste symbolique pour prévenir les accidents entre des tempéraments corsés, sans pour autant les mettre inutilement en danger.

" Une armée est à nos portes. " en geste secs, Edward arracha les boucles de son holster une à une et déposa la lourde lanière dans la caisse. " Une liste circule, et j'imagine qu' au moins trois des personnes ici présentes sont à sa tête. " pour ne pas dire toutes. Il ne s'était pas attardé sur chacun des noms cités, savait seulement qu'il n'était pas utile de regarder pour savoir que Cleveland, son bras droit et lui-même étaient dans le collimateur des autorités, pour des raisons propre à chacun. Peut-être Rachel, Hayley et Dolores étaient elles trop discrètes dans leurs criminalités respectives pour être remarquées par delà le mur, mais des trafiquants de drogue internationaux et des politiques connus pour proclamer la suprématie de leur ville avaient peu de chance d'y couper. " Je ne donne pas cher de notre peau si la population de Downfall se fatigue, à juste titre, de subir autant de massacres pour les enfantillages de dirigeants cachés dans leur tour d'ivoire. "

Une fusillade en place publique sous les clameurs de la foule, voilà ce qui leur pendait au nez s'ils ne réagissaient pas très rapidement à la menace. Et en un sens, en ne le faisant pas, ils l'auraient bien cherché.


" Alors si touchant soit votre enthousiasme à nous venir en aide, notre énergie à nous entendre serait mieux dépensée à endiguer cette menace là plutôt qu'une autre. Qui sait, un char aura peut-être le bon goût de rouler sur quelques lézards dans la bataille... "

Un sourire rauque tordit les traits d'Edward, dans lequel on pouvait deviner de silencieuses prières pour que son voeu se réalisât.

Et puisqu'il fallait profiter de ce soudain, miraculeux esprit de cohésion entre les titans de Downfall, qu'il devinait précaire même au delà de son opinion personnelle, extrêmement dubitative, pour ne pas dire absolument incrédule, il lança à l'adresse de l'assemblée, avec un intérêt sincère.


" Des suggestions ? "
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Jeu 28 Jan - 19:53

Les têtes d'affiche étaient à nouveau réunis. Belle cible que voilà, à qui aurait eu vent de cette réunion.
Davis, s'en suit Phillmore et Flynn puis La Ratière finit par faire son entrée.
C'était donc vrai, le second des Prayers avait dû subir les envies créatives des Dragons. Un bras droit invalidé pour le Bras Droit de Flynn...ils ne manquent pas d'humour les jaunes mais signent bien une déclaration de guerre. En des temps meilleur, je me ferais - peut-être - fait plaisir en allumant Phillmore  sur son manque de chance mais nous n'étions pas en des temps meilleurs. Je ne tire pas sur un mec à terre, y a mieux à faire...p't-être tiré sa nana. Je me marre intérieurement, faut bien se détendre un peu avant d'entrer dans le vif du sujet. Flynn l'a bien compris autant aller droit au but, ce n'est pas une garden party mais un conseil de guerre que nous devions tenir.

Prenant à mon tour place, une fois qu'ils se sont tous assis, j'ouvre le feu à la suite de Flynn.

- Tout d'abord Bonjour à tous. Je sais que le planning des priorités de chacun peut être différent alors je vous remercie d'avoir placé ce conseil de guerre avant toutes les autres. Le mot était lâché "guerre". L'armée, les Dragons nous obligent à composer dans l'urgence. Un point commun les unit notre radiation de la carte du monde. Je les regarde à tour de rôle mais m'arrête sur Flynn. Leur liste de merde n'a pour unique but que de souffler un vent de colère parmi la population bien mise à mal par leur bombardement. C'est plutôt intelligent de leur faire croire que la solution à cette merde est de couper les têtes. Rachel s'occupe de la médiatisation de leur guerre sournoise. Les pointer du doigt aux yeux du monde devrait freiner quelques temps l'armée. Puis je reporte mon intention sur La Ratière. Dolorés, je sais que tu n'attends pas après moi pour œuvrer dans tes souterrains...ne nous cachons pas la tête dans le sable, la trêve de jour et une belle fumisterie quand on sait que ces fils de pute n'hésitent pas à tirer même sur des fourgons de l'hôpital....C'est un juste retour des choses que des soldats disparaissent subitement ...avalés par les égouts. Une partie de mes hommes viendra grossir tes rangs. Je marque une pose, m'adressant à tous. Notre stock d'armes n'est par contre pas inépuisable. L'armée ne nous facilitera pas sûrement notre commerce extérieur mais...je dis bien mais...vu la merde qui nous tombe dessus on ne peut pas faire autrement que de mutualiser nos forces. Hommes. Armes...pardon Mademoiselle Davis...hommes et femmes il va de soi. Je reviens sur Flynn. Il y a toujours des dommages collatéraux dans une guerre...quelques traces jaunes de plus mettraient un peu de couleur dans tout ce rouge qui me fait gerber...comme vous tous. A tous. Tentons dans un premier temps de repousser l'armée comme nous l'avons malheureusement déjà fait...L.A. ne supporte pas que son enfant lui mette le nez dans sa propre merde. Juste pour revenir sur un point que tu as soulevé Edaward...il me semble que nous avons passé ce stade des enfantillages...pour preuve Dolorès siège à cette table, ce n'était pas le cas auparavant. Nous sommes sur le point de fédérer nos efforts pour un même but en oubliant nos ambitions personnelles...je ne vois pas d'enfantillage dans tout ça. Pas question que je reste planqué,  je compte bien bouffer du gradé et du jaune... Nouvelle pause. je reprends. Voila pour mes suggestions...quelles sont les vôtres ? Mademoiselle Davis par exemple ?

A eux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Sam 30 Jan - 0:40

Event#3 - Handshake
Les leaders
Je n’ai pas eu à attendre longtemps.  Quelques petites minutes après mon arrivée, c’est le couple Cleveland qui a fait son apparition.  Je leur serrais la main poliment.  Jack Cleveland avait tendance à me gonfler facilement avec son humour pourri, mais j’avais toujours eu de bons rapports avec son épouse que je trouvais particulièrement pâle aujourd’hui.  Remarquez, y’a de quoi être secoué avec tout ça.  Aussi je la rassurais d’emblée.  Les Blackened Beauty seraient évidemment de la partie pour régler les problèmes, qu’ils viennent de L.A. ou des dragons.  

Dolores Sheldon est entrée et j’avoue que ça fait un peu bizarre de la voir participer à ce genre de réunion.  Mais les rats seront des alliés de poids, ça je n’en doutais pas, ils ont su montrer qu’ils étaient particulièrement efficaces pour se faire entendre.  Elle était accompagnée par un grand type fichtrement séduisant dont j’ignorais totalement l’identité.  Mais pas le temps de poser la question discrètement à Rachel, c’était au tour des représentants des Prayers d’arriver.  Je savais ce qui était arrivé à Aaron…  Mais je ne l’avais pas vu depuis sa libération et je peux vous dire que ça m’a soulevé le coeur.  J’ai envoyé un regard glacial à Flynn, puis je me suis dirigé vers mon homme avec un petit sourire contrit, dissimulant difficilement la colère que j’éprouvais.


T’as pas l’air en forme Phillmore…  


Discrètement je glissais ma main sur sa joue.  Tout le monde semblait être arrivé, en tout cas les débats étaient ouverts et bien entendu, c’est Flynn qui a joué les maîtres d’école.  Lui aussi il m’emmerde tiens, avec son air supérieur.  L’enfant de Downfall… Tu parles Charles !  Jack Cleveland a enfin ravalé son humour pour se comporter en véritable dirigeant, me prenant un peu de court quand il s’est adressé à moi.  Des suggestions ?  Plutôt des évidences, à mon sens.


Et bien déjà je pense qu’on devrait mettre en place une véritable cohésion.  Si on continue à se comporter comme des « clans » avec chacun sa fierté et l’ambition de faire mieux que l’autre, on ne va jamais s’en sortir.  Que chacun fasse son business de son côté c’est une chose, mais là nous avons une guerre commune et pour répondre à une armée, on doit être également une seule et même armée.  Personne ne prend d’initiative sans en parler aux autres, on doit agir de concert.  Et puisque Rachel va porter aux yeux de tous ce qui se passe ici, pourquoi ne pas y aller franchement ?  La ligue des droits de l’homme… Ca peut vous paraître con ce que je dis, mais si on les écoutait on ferait dormir les pires terroristes dans des chambres quatre étoiles alors… Si on les interpelle en leur montrant une école détruite en Amérique par l’armée américaine, ils vont monter au créneau et ça risque fort de mettre le gouvernement mal à l’aise…  C’est international, ils n’aiment pas avoir de comptes à rendre sur ce sujet quand ils font si bien la leçon aux autres.

 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : (avatar : syndrome ) (img : tumblr) (signa : aetherya)
ϟ AUTRES PERSONNALITES : Alenka Hendersen ϟ Keith E. Vincente
ϟ MESSAGES : 7836

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Dim 14 Fév - 18:35




handshake

day of the lords


La Ratière leur emboita le pas, escorté de son branleur de fils. Aaron avait toujours eu du mal avec Kenneth Sheldon. Son manque de professionnalisme était affligeant. Dolores Sheldon semblait cependant bien décidée à inculquer quelques bases de diplomatie à son fils, espérant certainement que cela sauverait son empire une fois sa mort survenue et le pouvoir hérité. Le Prayer détourna le regard du duo après les avoir salué. Les Rats n'étaient plus le problème, pour le moment du moins. Aaron continuait de se méfier de la Ratière et de ses potentielles alliances avec les Dragons. Leur allégeance semblait encore en négociation, et franchement monnayable.

Une once de douceur effleura soudainement son visage, arrachant Aaron à ses suspicions paranoïaques mais pas moins réalistes. Hayley s'était rapprochée. Son expression trahissait une horreur palpable. Ils ne s'étaient pas vus depuis le début de l'année, et le Second réalisa que Davis lui manquait. Il aimait ces moments passés dans ses bras, à s'extraire de la réalité pour se construire un nouveau monde, plus utopiste et nostalgique. Ils se laissaient alors bercés par leurs rêves adolescents, riant niaisement de leur propre bêtise et mièvrerie.
Mais l'heure n'était pas à l'émotion. Le ton rude et sec de Flynn leur rappela les temps de guerre qu'ils traversaient. Aaron ponctua la réflexion de son supérieur d'une moue vaguement amusée. Son ego ne se remettait pas de son petit passage à tabac.
Mais l'heure n'était pas, encore une fois, à l'émotion. Il se remettrait de sa chute, même si la rémission semblait longue et les cicatrices éternelles.

Edward Flynn lança les hostilités en faisant part d'une inquiétude plus que fondée : il craignait que la population livre ses dirigeants aux autorités, pensant ainsi gagner la paix. En jouant la carte des brebis galeuses à abattre, L.A. avait fait preuve d'intelligence, et chacun des représentants ici présents se devait d'élaborer une stratégie pour faire face à ce risque non négligeable. Ce à quoi Jack Cleveland répondit par la stratégie médiatique développée par sa femme. De plus, il recentra le problème sur la guerre qui se livrait aux portes de la ville. Enfin, Hayley, suite à l'invitation de Monsieur Cleveland, prit la parole, faisant appel à la cohésion et aussi à leur droit en tant qu'être humain. Chacun allait dans un sens différent, n'écoutant pas vraiment l'autre. Une discussion de sourds - imbus d'eux-mêmes - se préparait.

Aaron coula un regard sur Rachel Cleveland. Celle-ci restait étonnamment silencieuse. Ne voulait-elle plus de ce rôle de médiatrice ? Autant en profiter. Flynn n'avait pas vraiment le sens de la forme, et les Prayer étaient encore dans le viseur des Baneshadows. Il leur fallait gagner en diplomatie politique. Et faute de pouvoir être un soldat au front, Aaron accepta ce rôle d'intermédiaire, se faisant le porte-parole des Prayers of Insanity et médiateur de cette discussion en guise de la bonne foi de son clan. Il ne doutait pas que la future intervention de Rachel appuierait sa position. Après tout, ils œuvraient pour la paix depuis quelques mois, et leur collaboration gagnait en force avec le temps.

Laissant un bref silence peser, Aaron prit la parole, d'une voix assurée :

Nous sommes en effet confrontés à plusieurs problèmes, et si nous sommes aujourd'hui réunis, c'est bien parce que la situation est complexe et touche tout le monde. Nous avons deux guerres à gérer. Certes, pour beaucoup d'entre vous, seule L.A. est notre ennemie. Mais au cœur même de notre ville, le clan de Kazuko a décidé de profiter de l'affaiblissement provoqué par les attentats pour attaquer un autre clan pour quelques raisons de vengeance qui, je vous l'accorde, ne vous concerne pas au premier plan. Or, comment résister si un autre ennemi sape notre force de l'intérieur ? Aaron marqua une brève pause. Il ne souhaitait pas jouer la carte du pathos ou même rallier ses interlocuteurs à sa cause ; il espérait juste leur rappeler que le problème des "lézards" n'était pas négligeable, et pas parce qu'il en avait souffert en premier lieu, mais parce qu'il gangrénait la ville de l'intérieur. J'appuie Edward quand il nous rappelle de nous soucier de notre survie dans cette ville : beaucoup de personnes pensent que nos cadavres balancés aux autorités, la guerre sera finie. Il faut regagner la confiance de la population. Je sais que Rachel œuvre à cette cohésion en défendant l'identité et la fierté de Downfall. Cependant, si nous voulons le soutien de la population il nous faut la soutenir. Je pense que chaque clan a déjà mis en place une résistance. Il faut voir comment coordonner nos manœuvres à présent. Posant le regard sur Hayley, il poursuivit : Convoquer les droits de l'homme s'avère désespérément inutile. L'argument des criminels abrité à Downfall a fini de persuader le plus pacifiste des hommes du bien fondé des bombardements. Et révéler nos morts au grand jour serait jouer la carte du médiatique pour le médiatique. Je ne suis pas convaincu d'une telle démarche. Elle doit être effectuée avec la plus grande prudence. Depuis combien d'années voit-on à la télévision le monde s'enliser dans des guerres sans s'en émouvoir plus que ça au moment du repas ? Au mieux, on trouve ça lamentable, au pire, on zappe pour regarder la météo...

(c)syndrome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Google Images
ϟ AUTRES PERSONNALITES : Cait, June et Leia
ϟ MESSAGES : 2595

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Lun 15 Fév - 0:44


Handshake

Feat. les Leaders de Downfall
“Il n’y a que dans l’adversité qu’on découvre la vraie valeur des êtres.”
Bernard Werber, Le Souffle des Dieux
La Ratière écoute en silence les uns et les autres s'exprimer et proposer leurs idées. Beaucoup de ce qu'elle a elle-même imaginé est évoqué, ce qui est une bonne chose. Visiblement, concernant ce qui se trame entre l'armée et Downfall, tout le monde et d'accord. IL faut agir. Et principalement en jouant sur l'opinion publique. La grosse dame n'est pas étonnée que Phillmore ne soit pas convaincu par l'idée de démarcher la ligue des Droits de l'Homme. D'un côté il n'a pas tout à fait tort, sur le fond. Pourtant, l'idée de Hayley reste à creuser.

Dans un premier temps, la Ratière va répondre à la proposition de Cleveland de lui prêter main forte dans les égouts.

"Je vous remercie, Jack, toute aide est la bienvenue. Et ça me permettra de libérer quelques uns de mes Rats pour partir en éclaireurs afin de récupérer un maximum d'informations sur d'éventuelles attaques à venir. Après tout, même s'ils savent se défendre je forme des espions, pas des soldats."

Elle se tourne ensuite vers Aaron et Hayley.

"Je suis d'accord avec Monsieur Phillmore sur le fait que l'Amérique nous considère comme un ramassis de déchets de la société, c'est un fait. Leur propagande mensongère n'aide pas à penser le contraire. Mais je suis également d'accord avec le fait que nous devons montrer au pays que leur vision est faussée. Miss Davis a parlé d'écoles. Filmons les enfants, les familles déchirées par la perte de leurs proches. N'hésitons pas à aller interviewer ces personnes, montrons au pays que nous sommes avant tout des êtres humains, comme eux." Puis, se tournant vers Rachel : "C'est là où les médias pirates vont nous être d'une grande importance. L'idéal serait de parvenir à pirater les ondes de L.A à heure de grande écoute pour qu'un maximum de gens voient ce que l'on veut leur montrer. Je suis convaincue, Mrs Cleveland, que vous saurez trouver les personnes adéquates pour ce travail." Enfin, à tous : "Je ne supporte pas de jouer de la tristesse des gens, et je me doute bien que c'est pareil pour vous tous. Mais si nous voulons toucher la population de la ville, mais aussi de tous les Etats-Unis, nous sommes obligés de jouer les charognards. Donnons-leur du mélodramatique. Ça fonctionne toujours en temps de guerre."

fiche codée par shirosaki

___________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Lun 15 Fév - 22:27






event#3 - handshake
Les leaders

J’avais mal à la tête. Non… En fait, j’avais mal au coeur, encore. Pourtant dieu sait que cette réunion est importante, alors j’essaie de me recentrer au maximum. Je laisse Jack prendre la parole, après tout il est le mieux placé pour annoncer la position de notre clan. Chacun donne son avis et hormis Flynn, tout le monde semble plus ou moins d’accord sur le fait qu’on doit s’occuper de ces foutus reptiles bridés rapidement. C’est une chose d’être attaqué de l’extérieur, c’en est une autre de l’être de l’intérieur et cette menace là pourrait bien précipiter notre chute.

Le coup des médias, j’ai évidemment prévu. Sur le chemin jusqu’ici, j’ai pu prendre connaissance d’images et d’infos que mes contacts ont pu réunir. Je connais donc une partie des armes que je pourrai utiliser. Finalement je me rends compte que l’avis le plus raisonnable que j’ai entendu jusqu’ici est celui de la ratière et j’aurais presque envie de l’embrasser pour la remercier d’avoir compris ! Evidemment, je ne peux que hocher vigoureusement la tête suite à son discours.


Surtout que nous sommes en pleine campagne des présidentielles. Ca c’est un avantage qu’il ne faut pas négliger… Les républicains vont adorer demander au gouvernement en place pourquoi on bombarde une ville américaine quand on crie haut et fort qu’on est contre la peine de mort ! Parce que dire qu’on bombarde une ville parce qu’elle n’est faite que de criminels, ça revient à ça… Autant bombarder toutes les prisons du pays alors ! Sauf que dans les prisons du pays, il n’y a pas de lycée, pas de parcs d’enfants. L’Amérique s’est toujours dressée en défenseur des innocents et des faibles, hors il y a des tas d’enfants dans notre ville. Nous avons dans nos archives des images tournées dans le lycée qui a été en grande partie détruit. Certains de nos jeunes y parlaient de leurs ambitions… Certains sont morts. Nancy Holloway… 16 ans… Une jolie blonde avec un serre-tête qui, en septembre dernier, confiait qu’elle rêvait de devenir médecin. J’ai des images de son corps sous des décombres. Garett Fishburn, 17 ans, voulait devenir reporter de guerre. Il a plaisanté en demandant s’il pouvait venir faire un stage à la télé locale l’été prochain. Il s’est pris une balle dans la tête. Je ne pense vraiment pas que les gens continueront de manger leur soupe après avoir visionné ça. L’idée n’est pas de faire pleurer. Mais c’est une réalité. NOTRE réalité, et ceux qui en sont responsables doivent rendre des comptes à la face du monde parce que ces gamins étaient tout sauf des criminels. Downfall doit être vue autrement que par des on-dit et une réputation qui date d’un autre temps.


Je buvais une longue gorgée d’eau la main tremblante avant de reprendre.


Mais Kazuko doit rester une priorité et sur ce point également nous devons rester unis. Il y a une histoire de vengenance, mais pas que… Elle veut que sa triade prenne le pouvoir sur la ville en mémoire de son père et elle écrasera tout sur son passage pour y arriver. C’est la pire chose qui pourrait arriver à Downfall. Nous ne sommes pas des anges… Aucun de nous. Mais nous avons toujours réussi à maintenir une certaine paix. On pourra lui dire adieu si les dragons parviennent à leurs fins. Ce sont donc deux ennemis que nous devons combattre. Notre ville doit évoluer, nous sommes tous responsables de ça, alors agissons de concert pour le bien de tous.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Mar 16 Fév - 17:53

Davis, Phillmore, Sheldon puis Rachel...vraiment touchée par les évènements si j'en juge par sa pâleur anormale mais qui ne le serait pas.
Je les écoute tous attentivement. Tout le monde est d'accord pour agir mais comment ? Qui parlera au nom de tous ? Moi ...encore parce que je suis le maire ! Je veux bien en assumer le costume puisque je le porte depuis longtemps mais pour en récolter quoi ? Les mêmes reproches que je ne pense qu'à servir mes propres ambitions ! Quand vont-ils enfin comprendre que je ne cherche qu'à agir pour le bien de tous. C'est ce à quoi je m'emploie depuis que je suis à la tête du clan. Au grand damne de mes démons, je reste calme et tempéré, la présence de Rachel m'y aidant pour beaucoup. Je veux ce qu'il y a de mieux pour elle, elle sont là mes foutues ambitions.

Je reprends d'un ton calme et posé, les points qui me paraissent importants.
D'abord Davis.

- Une cohésion mais c'est bien le but de cette réunion, je propose une mutualisation des hommes, des armes. Je me suis peut-être mal exprimé. Je me penche les mains à plat sur la table.   Sachez que mes ambitions n'ont rien à voir dans ce qui m'amène aujourd'hui. Je tenais à cette précision pour que vous compreniez que ce n'est pas pour sauver uniquement ma famille, que je suis là. J'aimerais sincèrement que nous parvenions enfin à ne parler que d'une seule voix. Je maintiens les propos de Mademoiselle Davis...nos commerces sont une chose qui ne doit pas rentrer en compte quand nous sommes attaqués par la lâcheté. Je n'arrive pas à rester debout, j'ai besoin de bouger. Franchement je ne sais pas pour les Droits de l'Homme...j'avoue rejoindre l'avis de Phillmore. Les actions caritatives que nous menons pour Downfall me suffisent pour prendre la température de la merde qui règne. Je pense qu'il faut se concentrer sur la diffusion médiatique. Je m'adresse à Sheldon et Rachel. Peut-être qu'il y a moyen de mutualiser vos activités concernant les informations.

J'en viens au problème interne.

- Concernant le soutien à la population. L'évacuation des quartiers les plus touchés a commencé, malheureusement les bombardements ont détruits pas mal de logements en cours de réhabilitation. Les gymnases ou entrepôts sont des provisoires qui risquent de durer. Nous nous efforçons d'apporter notre aide autant que possible de notre côté tout comme vous tous. Quant aux services hospitaliers vous je laisse imaginer la saturation et le manque d'équipement. Les dragons à présent. Kazuko se berce d'illusions, la vengeance est bien mauvaise conseillère. Elle ne parviendra pas à ses fins si nous restons souder. Son clan ne fera pas le poids si nous frappons ensemble. Je vous l'ai dit...quelques traces de jaunes dans tout ce rouge, feront réfléchir, quitte à couper la tête du dragon. Ce que je m'apprête à ensuite à dire risque fort d'affoler la fourmilière mais leur prouvera peut-être enfin que mes ambitions ne sont pas mon ultime but. Je vous propose de voter. Oui encore, je sais. Mais vous êtes tous d'accord pour que nous travaillons ensemble d'une seule et unique voix. Ma famille m'est certes dévouée mais je la mets à disposition à celui qui prendra la tête de notre future armée alliant toutes nos maisons...le temps de tirer la chasse d'eau sur cette merde interne et externe. Voila pour quoi je propose de voter. Je regarde  Flynn. Je propose Edward pour jouer ce rôle...

Ouais Flynn, n'est-ce pas que lui offrir le moyen de faire ses preuves ?
A eux de répondre...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Mar 16 Fév - 19:29

Edward restait silencieux, attentif aux points de vue et idéaux de chacun, parfois septique, rarement approbateur, mais sans même afficher quelque soupçon délétère sur sa gueule de tueur. De tous il était sans doute le plus réticent à l'optimisme chevronné consistant à penser qu'on renverserait l'opinion publique avec quelques scènes macabres filmées sans les rues, mais il se savait également le moins humaniste de toutes les personnes réunies dans cette pièce, et se méfiait de sa propre méfiance. Car si l'Enfant de Downfall avait parfois le mauvais goût de n'accorder aucune confiance, à quiconque, il avait également l'heur de ne pas s'en attribuer trop lui-même. Il connaissait ses travers, et ce genre de réunions était susceptible de tous les éveiller.

Aussi fut il surpris d'entendre son nom proposé par son rival, et ne cacha pas son étonnement, quand ses yeux d'acier se tournèrent vers lui à cet appel. Une certaine forme de flatterie put se lire sur ses traits rigide et même, une palpable reconnaissance. Et comme il put sentir qu'on attendait désormais de lui une réaction, Flynn acquiesça d'un léger signe de tête, visiblement plongé dans la réflexion. Il prit le temps de mesurer des mots parfois trop durs, afin de soumettre sa propre opinion, sans agresser quiconque, dans l'esprit d'entente qui, étonnamment, perdurait entre les géants de la ville.


« L’argument des écoles et de la fragilité de notre population est à double tranchant, et je suis personnellement contre. » souffla t'il enfin de sa voix rauque, avant de s'expliquer, le plus posément du monde. « Maintenant qu’ils ont mis en avant cette liste de criminels présumés, n’importe quel politique avec un tant soit peu de jugeote répondra que d’innocentes victimes sont laissées sous les balles de clans meurtriers, et doivent être protégées. La libération des populations locales est après tout le grand argument de notre ère, servi et avalé par les populations depuis les attentats du 11 Septembre. »

Et il n'y a rien de plus flatteur, depuis que l'Homme est Homme, que le statut de grand Libérateur pour des élections présidentielles, une stratégie directement et très ironiquement empruntée à l'Union Soviétique.
Se durcissant légèrement, Edward se pencha en avant, les mains croisées sur la table, poursuivant son propos avec une conviction qui se renforçait à mesure des mots dévoilés.


« Il faut oublier les débats philosophiques, et rentrer dans des négociations concrètes, des stratégies efficaces. Personne ne sait que nous sommes ici pour apaiser nos tensions internes, ils nous croient tous au bord de la guerre civile, et ces vermines de lézards nous ont peut-être donné la solution du problème. » Il parut réfléchir, de longues secondes. Et enfin, comme frappé par un éclair, Edward se tourna vers son second, et les tuméfactions qu'on pouvait voir de part et d'autre sur sa silhouette battue à mort. « C’est Aaron, qu’on devrait filmer. »

Il enchaîna rapidement, pour expliquer cette idée incongrue. On pouvait le sentir de plus en plus emballé, presque possédé, par les idées qui lui venaient, quoiqu'il demeurât concentré tout le long de son raisonnement, pour les agencer en une stratégie valable.

« Si les Baneshadows prétendent nous avoir capturé pour servir de monnaie d’échange et l’avoir torturé pour obtenir nos adresses à l’extérieur de Downfall, Rachel aura un poids colossal dans la balance de ses négociations. Elle peut obtenir que l’armée nous laisse évacuer les populations dans les zones démilitarisées, en prétendant nous livrer en échange de votre collaboration. Et quand bien-même elle échouerait en ce sens, elle nous donnera le temps de nous organiser. »

Il se tut, évalua silencieusement la légitimité de ses propos, et reprit encore, au fil de sa pensée qui se déroulait.

« Des bastions de résistance se forment déjà à Compton. On peut y envoyer des renforts par les égouts de la ville, avec l’appui de Dolores, et même s’en servir pour communiquer. Si on ouvre les quartiers généraux de tous les clans aux hommes prêts à combattre et qu’on offre un refuge pour leurs familles, en quelques jours à peine, on peut construire une armée organisée et déjà basée aux points les plus stratégiques, et commencer une guerre de position sur laquelle nous auront l'avantage. Nous sommes tous des généraux de guerre de nos clans respectifs, c’est en coordonnant nos actions comme un ensemble que nous formerons une armée, pas en me livrant des individus isolés qui ne m’accordent aucune confiance. »

Son regard fit un rapide tour de la pièce, passant de silhouette en silhouette. Un instant, la pensée lui vint que lui, le paranoïaque réfractaire, si réticent à toute forme de solidarité, se laissait gagner par une certaine forme de cohésion à l'égard de ces hommes et de ces femmes. Et même, osons le dire, la confiance encore fragile d'une camaraderie en ces temps de crise.

« L’armée pense qu’elle affronte une ville déliée, désolidarisée, abattue par les conflits. On peut retourner cette incroyable arrogance contre elle, et faire balancer la situation à notre avantage, assez pour renvoyer l’ennemi dehors. Nous avons l'avantage du terrain, du temps pour nous y préparer, des hommes dans nos rangs plus solides et plus assoiffés de combat que n'importe lequel de leurs gentils soldats bien conditionnés. Il n’est plus question de montrer patte blanche, de se réfugier derrière des murs fragiles et des humanismes révolus depuis bien longtemps. Los Angeles veut la guerre. On peut la leur servir. Et on peut la gagner. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : Google Images
ϟ AUTRES PERSONNALITES : Cait, June et Leia
ϟ MESSAGES : 2595

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Ven 26 Fév - 18:01


Handshake

Feat. les Leaders de Downfall
“Il n’y a que dans l’adversité qu’on découvre la vraie valeur des êtres.”
Bernard Werber, Le Souffle des Dieux
Dolores écoute ce que tout un chacun répond. D'abord Rachel, qui semble vraiment reconnaissante que la Ratière abonde en son sens. Avec un sourire maternel la grosse dame hochera la tête aux idées de Mrs Cleveland. Oui, elle propose des choses intéressantes et possibles à mettre en place. Même si les hommes ne semblent pas comprendre ni partager le point de vue des femmes de cette tablée. Alors, avant de passer au reste, elle tentera de leur faire comprendre.

"Il ne faut pas oublier que la guerre entre Los Angeles et nous n'est pas une guerre du Tiers-Monde. Ce n'est pas l'Amérique contre le Vietnam, ni contre l'Irak. Là nous parlons de soldats américains massacrant des civils américains impunément. C'est loin d'avoir le même impact, messieurs. Et je pense que les efforts de Rachel, combinés aux miens, permettront de lutter efficacement sur tous les fronts médiatiques. Cela bien entendu sans nous empêcher de travailler à l'éradication du problème asiatique, bien entendu."

Voilà, son point de vue est donné. Certes, elle n'a personnellement aucun grief contre les Dragons, certains étant même de très bons clients. Pourtant, elle ne peut les laisser profiter de la situation et mettre la ville à feu et à sang. Non, pas sa ville... Elle écoute la proposition de Cleveland et après avoir haussé un sourcil surpris, se dit que oui, pourquoi pas ? Edward ferait un très bon chef de guerre, après tout. D'ailleurs lorsque celui-ci prend la parole et propose d'utiliser son Second comme image médiatique afin de faire croire que la population est prête à négocier en échange de prisonniers, la Ratière acquiesce vivement.

"Utiliser Aaron comme appât est une excellente idée. Non seulement ça peut faire pencher la balance des négociations en notre faveur, mais en plus voir que leur déclaration de guerre a été détournée à notre avantage va mettre les Dragons hors d'eux et les pousser à la faute. Brillant, Edward."

Il faut bien reconnaître le génie de quelqu'un, même si cette personne a été son rival pendant de nombreuses années.

fiche codée par shirosaki

___________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : (avatar : syndrome ) (img : tumblr) (signa : aetherya)
ϟ AUTRES PERSONNALITES : Alenka Hendersen ϟ Keith E. Vincente
ϟ MESSAGES : 7836

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Sam 27 Fév - 18:12




handshake

day of the lords


Il était rare de voir tout ce beau monde cohabiter et collaborer. N'était-ce pas la première fois ? Aaron observa tour à tour chacune des personnes présentes autour de la table. La vieille Mairie réhabilitée, le besoin, plus que le sentiment, de cohésion s'était emparé des grands dirigeants de la ville. La Mairie représentait un lieu neutre, en dehors des différents territoires, et au cœur de l'ex-quartier expérimental. Une zone civile et citoyenne qui rappelait à chacun des leaders qu'ils ne dirigeaient pas seulement un business mais bien une ville.
Sidéré par l'aisance avec laquelle la parole circulait, Aaron se mit en retrait, préférant laisser la discussion aux chefs de guerre et leurs épouses. Le Second n'avait pas vraiment de rôle à jouer au niveau de la ville, contrairement à Edward Flynn. Lui était un simple magnat de la drogue immigré à Downfall, et dont l'existence se résumait à gérer un business. Bien que Phillmore ait plus d'une fois encouragé Edward à s'intéresser aux enjeux politico-politiques de la ville, l'Enfant de Downfall avait longtemps répugné à partager l'affiche avec Jack Cleveland, Maire autoproclamé de la ville. Or, aujourd'hui, le leader des Prayers of Insanity semblait prêt à endosser son rôle de chef de guerre aux côtés de Cleveland. Une sorte de gouvernement s'organisait, avec Monsieur Clevelant en bon président et Madame en ministre de l'éducation et des médias, Edward devenait un chef d’État-major et leader des armées. Un sourire amusé traversa le visage du Prayer.

Sourire qui se mourut à l'instant où son prénom fut prononcé. Aaron avait légèrement décroché pendant la plaidoirie mélodramatique de Rachel Cleveland sur les innocents mutilés et assassinés durant les attentats. D'ailleurs, un clivage assez net opposait les hommes et les femmes sur ce point : devait-on médiatiser tout ça et faire pleurer la ménagère devant son poste de télévision ? Les femmes étaient prêtes à jouer cette carte alors que les hommes voyaient autant, voire plus, le mal d'une telle manœuvre. Encore une fois, pour être efficace, cette stratégie devait être effectuée avec une grande prudence. Aaron faisait confiance à Rachel Cleveland, mais redoutait un mélodrame sirupeux tout bonnement écœurant. Alerter l'opinion publique était une idée à développer, mais si Downfall voulait avoir une chance de survie, c'était l'ONU et les autres institutions concernées par les Droits de l'Homme qu'il fallait convaincre. Et ce fut bien pourquoi Aaron fut déconcerté par la proposition d'Edward d'être filmé. En quoi sa gueule cassée de haut criminel allait émouvoir le reste du monde ? Braquant un regard mi-sceptique mi-inquiet sur son supérieur, Phillmore attendit la suite de son explication pour mieux comprendre d'où sortait cette idée saugrenue.
Et alors que tout le monde semblait applaudir le génie de Flynn, Aaron se sentit pâlir. Il savait que son état ne lui permettait pas d'aller au front, et que par conséquent, il aurait un rôle différent à jouer dans cette guerre, mais de là à devenir acteur au profit d'une fausse propagande... Il n'avait rien à redire à cette suggestion plus que pertinente. Seulement, une certaine gêne l'embarrassait. Laissant un bref silence courir, le Second finit par prendre la parole :

Peut-être qu'en parlant de "Seconde Guerre Civile Américaine", on arriverait à alerter les plus hautes instances. Jouons sur cette fierté américaine d'un peuple uni, surtout dans l'adversité. Après tout, nous sommes des Américains, rappelons-leur ! Phillmore marqua une pause, signant un changement de sujet : Je comprends bien votre démarche, et j'apprécie l'idée de déposséder les Forsaken Dragons de leur vengeance. Mais comment pensez-vous gérer ces négociations ? D'accord, vous nous avez capturé, et vous accepter de nous livrer en échange d'une sorte de cessez-le-feu. Et puis ? Vu que vous ne nous livrerez pas ? On gagne certes un peu de temps, mais montez cette affaire va aussi en prendre... Donc oui, je suis dubitatif. Mais je me rendrai aussi utile que nécessaire.

Aaron avait du mal à se projeter dans cette guerre. Il ne voyait pas comment en sortir, et ce désespoir l'accablait au point de le rendre défaitiste. Même s'il n'en montrait rien, le scepticisme habitait chacune de ses pensées. Mais pouvait-on sciemment lui reprocher un doute raisonnable ?

(c)syndrome

___________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Dim 28 Fév - 21:26

Event#3 - Handshake
Les leaders
Woaw... Personne n'a encore élevé la voix, aucune pique méprisante n'a encore été lancée. C'est assez incroyable de voir ça. La dernière fois on aurait pu se croire à un procès, et je ne nie pas que je n'éprouvais aucune empathie envers celle qui était sur le banc des accusés. Mais ce soir la ratière se montrait sous un nouveau jour. Je ne sais pas encore vraiment quoi en penser. J'avoue que j'ai encore des doutes sur ses bonnes intentions, mais en tout cas mon avis sur elle évolue. J'aimerais vraiment pouvoir finir par lui faire confiance. Les choses sont déjà assez compliquées comme ça, un clan ennemi suffit largement.

Rien ne me ferait plus plaisir que de contribuer à mettre les dragons à terre. Je fais partie de ceux qui pensent qu'on ne doit pas remettre ce problème là à demain, on doit s'occuper d'eux avec la même urgence qu'il faut s'occuper de la menace militaire. Kazuko est dangereuse, son clan ne menace pas que les prayers mais Downfall tout entier. Si on les laisse faire, bientôt il sera impossible de gérer la situation. J'écoute les avis de chacun. Comme les autres femmes présentes ici, je pense qu'il faut absolument informer l'opinion publique de ce qui se passe ici, que le bombardement d'une ville américaine par des américains sera un scandale tellement grand qu'aucun politique ne voudra assumer. Ca pourrait bien faire en sorte que la menace soit tuée par ceux qui l'ont initiée ! En tout cas, je ne comprends pas vraiment ce que Flynn espère obtenir grâce à la ruse qu'il veut mettre en place.


Je ne suis vraiment pas certaine qu'ils tombent dans le panneau... Inglewood leur a déjà montré qu'il ne fallait pas nous sous-estimer et je ne pense pas qu'ils refassent la même erreur. Si ça ne marche pas, ça mettrait Rachel en danger direct.



Et je ne pense pas non plus que Cleveland voie ça d'un très bon oeil.


L'armée organisée, je suis partante à 100%. Nous pouvons offrir notre aide pour mettre à l'abri les familles des hommes qui se battront.


Je lançais un regard entendu à Edward Flynn. India était déjà sous la protection de notre clan, on pouvait très bien étendre ça à ceux qui en avaient besoin...

 
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Mer 2 Mar - 17:58

Sur l'instant j'avais eu un doute quand j'ai proposé Flynn comme chef de cette future armée. Non pas un doute sur ma décision mais sur la réponse de l'intéressé lui-même. Avais-je bien entendu ? Mais je crois avoir compris qu'il ne souhaitait pas être à la tête de notre armée  par crainte que les hommes - les miens ou ceux des autres clans - ne l'écoutent pas !!
N'a-t-il pas dit : "Nous sommes tous des généraux de nos clans respectifs, c'est en coordonnant nos actions comme un ensemble que nous formerons une armée" , là ok je suis d'accord c'était le but de lui proposer le job mais c'est après que je ne m'embrouille quand il dit : " (...) pas en me livrant des individus isolés qui ne m'accordent aucune confiance. "
Mouais je dois encore être sous le coup de la fatigue...comme Rachel. Les autres auraient relevé après tout. Je tiens donc pour acquise l'offre faite à Flynn.

- Quoi !! Edward tu oublies que les Baneshadows sont inscrits sur la liste des criminels. Envoyer Rachel en tant que médiatrice peuvent leur donner le moyen de m'atteindre si ça tournait mal, ce que je ne doute pas une fois que la supercherie sera révélée. L'idée est pourtant excellente mais le risque bien trop grand pour envoyer ma femme négocier. Je la regarde, hors de question que je prenne ce risque. Elle verra que ce n'est pas négociable dans mon regard. Nous sommes en tout cas tous d'accord sur une seule et même armée dirigée par Edward. Tu es bien partant pour endosser ce rôle ? J'ai cru comprendre que tu craignais que les hommes venant des différentes familles ne te soient acquis. Je me porte garant de mes hommes, soit certains de leur fiabilité envers toi le temps de régler tout ça.

J'approuve d'un signe de tête toutes les idées même celles de faire pleurer dans les chaumières, estimant que tous les moyens devaient tenter ne serait-ce pour nous faire gagner du temps et mettre la population à l'abris.

- Autre possibilité : utilisons un appât sur un terrain que nous choisissons avec soin pour faire tomber l'armée dans un piège. Un terrain qui nous permet d'attaquer par le ciel et par les souterrains...T'en penses quoi Edward ? Il faut de toute manière frapper sur tous les fronts : médiatiques et sur le terrain. Les médias auront le pouvoir de mettre en avant comme le dit Dolorès le massacre de civils par leur propre pays...comme s'ils étaient entrain de noyer la portée de trop de leur chienne de ville L.A. Sur le terrain ça aura le mérite de freiner les ambitions de l'armée.

Pour l'appât de poids, j'aurais bien une idée mais là c'est Rachel qui allait bondir.

- On pourrait se servir de leur envie de m'épingler à leur tableau de chasse. Leur faire miroiter que je me consens à me rendre si l'armée se retire. Un appât de poids...J'ai pas un âme de martyre mais si vous avez mieux. Porter atteinte à l'un des généraux ?

La constitution de l'armée était prioritaire après tout nous nous sommes fait attaqués en premier, ça ne serait que de la légitime défense.
Et les jaunes dans tout ça ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Mer 2 Mar - 23:17






event#3 - handshake
Les leaders

Je n’arrivais pas à me concentrer comme je le devrais. J’avais juste envie de rentrer chez moi, de hurler un bon coup et de me coucher. Quand Jack a désigné Edward comme chef de guerre, j’avoue que j’ai eu un instant de flottement. Est-ce que c’était vraiment une bonne idée ? Personnellement j’en doutais. Je doutais que désigner qui que ce soit comme chef de guerre soit une bonne idée d’ailleurs. On devait agir de concert, pas sous la direction de l’un ou l’autre chef de clan. Je me taisais, tout le monde semblait trouver l’idée géniale de toute façon.

Entre les femmes et les hommes présents, il y avait un véritable clivage concernant l’idée de montrer au monde ce qui s’était passé à Downfall. Clairement les femmes étaient pour et les hommes contre. En tout cas dans leur majorité. Ed avait son idée bien à lui de gérer la situation, mais franchement je ne voyais pas du tout comment ça allait pouvoir nous aider concrètement… L.A. voulait plus que tout que Downfall disparaisse, parlementer ne servait strictement à rien du tout. Pourtant j’étais prête à y aller s’il le fallait vraiment. Je me rangerais à la majorité. Jack par contre, n’était pas du tout prêt à me voir faire ça et l’a clairement signifié. Je me tais toujours, lasse de tout ça… Mais il réussit à me faire sursauter quand il propose une solution totalement absurde.


Est-ce que tu as perdu l’esprit ?!


D’habitude, quand Jack parle en public, je ferme ma gueule. C’est lui le chef, hein ? Moi je suis la secrétaire générale du clan, la bonne épouse dévouée qui l’aide dans son entreprise, celle qui arrondit les angles. Sauf que là c’était différent… Et je ne pouvais pas la fermer. Définitivement pas.


S’ils veulent te capturer, c’est parce qu’ils savent très bien que ça mettra la ville à genoux et qu’ils n’auront qu’à donner le coup de grâce ! Est-ce que vous pensez vraiment tous qu’on peut négocier quoique ce soit avec eux ?


Je me suis levée, visiblement très irritée.


Ils veulent nous DETRUIRE ! Qu’est-ce que vous ne comprenez pas là-dedans ? Ils ont le pouvoir de nous priver de ressources nécessaires à notre défense, de nous asphyxier pour n’avoir plus qu’à nous achever, vous pensez vraiment qu’ils seront contents de voir qu’on se bat ou que notre chef de file se rend ? Ils s’en battent les couilles, Downfall doit disparaître de la carte et notre seule chance d’échapper à ça, c’est de les arrêter à la source ! Encore une fois, nous sommes en pleines campagnes présidentielles, quand un candidat va bouffer et qu’il ne laisse pas de pourboire ça fait la une des journaux et tout le monde dans le camp adverse crie au scandale, c’est le moment de montrer que notre propre armée tue ses propres enfants sur son propre territoire ! Ce n’est pas parce que vous êtes des êtres humains totalement indifférents à la souffrance d’autrui que c’est le cas pour toute la population de ce pays Messieurs. Et même si les décideurs sont totalement dénués d’humanité, ils sauront utiliser cette info à leur avantage pour demander des comptes à ceux qui ont commis la boulette. Ils vont rentrer à la niche la queue entre les jambes. Nous ne cèderons pas. Nous ne cèderons rien. … Excusez-moi…


Je quitte la table et la salle d’un pas pressé, courant dans le couloir pour rejoindre les toilettes. Mes nausées ont fini par avoir raison de moi et je finis la tête au-dessus de la cuvette des chiottes.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)   Lun 7 Mar - 18:08

C'est évident qu'après mon dernier commentaire, je m'attendais à des réactions. Mais pas vraiment à celle de Rachel, du moins pas immédiatement et surtout en privée.

- Est-ce que j'ai dit que j'y serais présent physiquement à ce rendez-vous ? Il me semble que non Rachel...je parle de lancer un leurre, leur faire croire. Ca appuierait encore plus la carotte qu'on va agiter devant de leurs yeux en leur vendant la torture subie par Phillmore.

Je n'ai le temps de placer que cela avant qu'elle ne monte au créneau. Pourquoi la museler, ses conseils ont toujours avisé ? ...puis c'est mon épouse.
Par contre je ne comprends pas pourquoi ça la met dans cet état. On dirait qu'elle est à fleur de peau...D'ailleurs elle se casse à ma grande surprise et pas que les miens.

- Excusez-moi...continuez, je vous en prie.

Sorti de la salle, j'aperçois tout juste sa silhouette rentrant dans les toilettes. Je vous passe le détail sonore quand je pousse la porte pour pénétrer à mon tour dans le lieu.

- Rachel...qu'est-ce qui t'arrive, bon sang ? Je ne t'ai jamais vu dans un état pareil...Je sais que l'heure est grave et que ça te tient à cœur que toute cette merde finisse mais...c'est quand même pas la première fois que ça nous tombe dessus !! Sans oublier que ce n'est pas pire que de se risquer en dehors de Downfall...

Je déchire plusieurs feuilles de papier absorbant que je lui tends en l'aidant à se relever. J'attends qu'elle récupère avant d'encadrer son visage.

- Je ne te reconnais pas mon Ange...tu sembles à fleur de peau. Je la regarde, cherche au fond de ses yeux quelque chose qui me donnerait la réponse. Mes pouces caresses ses joues. Je ne vais pas me mettre en pleine ligne de mire. Je te le dis mon Ange, je prends souvent bien plus de risques en sortant pour nos approvisionnements et notre "commerce". Tu n'as pas de raisons de t'inquiéter plus de d'habitude.

J'essaie de me montrer rassurant et convainquant en lui souriant. Embrasse son front.

- Tu dois couvrir quelque chose...tu devrais prendre du repos....chuuuut, non. Je sais tu vas me dire que ce n'est pas le moment. je ne te parle pas de prendre des jours, je te demande de te reposer quelques heures en plus. Noooon tu ne discutes pas ou je botte le cul...le pire c'est que tu aimerais ça. En tout cas passe voir un toubib mon Ange.

Je la couvre de baisers.

- Ca va aller ? Tu veux que je t'excuse ou tu vas pouvoir rester ? Je crois que tout le monde semble d'accord...en partie. Nous jouerons sur tous les tableaux : médias et ripostes.

Je la sers contre moi avant de reprendre la direction de la salle de réunion, dans laquelle je la laisse pénétrer la première.
Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT #3 - Handshake [SUJET] (Mi-janvier)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Event + News du Mois de Janvier ♪
» mercredi 20 janvier 2016
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Les disparus du 12 janvier
» 02. Crying shame [sujet terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 【 Welcome to the Jungle, it gets worse here everyday 】 :: This Is Now :: Chapitre III-