Partagez | 
 

 Event #2 - The World Is Burning [SUJET]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
ϟ CREDITS : avatar (c)syndrome / gif (c)48dreams
ϟ COMPTES : PNJ / MJ
ϟ MESSAGES : 519

MessageSujet: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Sam 4 Juil - 12:29


   


   
THE WORLD IS BURNING

   
La population de Downfall n'en peut plus de vivre dans la précarité. Les esprits échauffés se regroupent, et crient à l'injustice : pendant qu'ils crèvent dans leur crasse, les hauts dirigeants de la ville profitent de leur richesse pour s'alimenter en eau potable et en nourriture. Une situation intolérable, et qui entache la popularité des Banheshadows.
Un rassemblement est organisé à South Gate, au-dessus de la tête des Silent Rats. Les habitants de Downfall sont décidés à se faire entendre, ne faisant plus confiance à leurs dirigeants. Une manifestation aux prétentions pacifistes, mais aux mains armées, et qui ne saurait que dégénérer.

Ouvert à tous !
   

   



Dernière édition par Downfall le Mar 24 Mai - 15:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Dim 5 Juil - 15:22


The world is burning

❖ Downfall ❖
Ce n'était pas un manque de foi envers les Baneshadows qui m'avait amené ici. La veille, Jérémiah m'avait demandé de passer en revu deux caisses remplies d'armes à feu, me disant que demain - aujourd'hui - risquait de faire des étincelles. Avec les rumeurs que j'ai entendu, c'était une certitude : ça allait flamber sec. Enfin cela dépendrait des décisions que nos têtes pensantes prennent. Même si j'étais sujette au rationnement, en tant que Baneshadow, je ne pouvais pas tomber dans la même misère que les habitants lambdas ou des autres clans. Il y avait toujours de quoi se ravitailler si on avait les bons filons. Malgré que ma place ne soit pas au premier plan, j'avais des contacts et de la ressource. C'était l'avantage d'être dans l'ombre. Mais cela ne m'empêchait pas de vouloir connaître la suite des événements pour Downfall. Je m'étais donc rendue à la manifestation qui avait lieu. Une protestation qui devait être pacifiste. Mais merde, où on voit ça ? Le quartier expérimental dans une manifestation pacifiste... Pitié, les cercles de silence et autres mouvement hippies étaient aussi rares que des nuits sans cris. J'avais de quoi me défendre. Ma veste en cuir noir cachait ce qui me rendait aussi confiante : en retrait, j'observe la foule, attentive à la moindre montée. Les regroupement de ce genre, ça peu vite dégénérer. Je laissais soin aux autres de signifier leur mécontentement, me satisfaisant de les accompagner par ma présence mais pas par mes paroles, cherchant dans la mare de monde si des têtes m'étaient familières. Et par têtes familières, j'entendais surtout Alastair. D'autres Baneshadows étaient présents. Je les veillais du regard, curieuse de savoir ce qu'ils pensaient de la situation mais aussi prête à leur venir en aide.

base par © WILD HEART.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Mar 7 Juil - 21:00


THE WORLD IS BURNING

D'habitude, Brandy prenait tout à la rigolade. Elle faisait des blagues, se moquait du stress des autres et j'en passe; mais là c'était carrément différent. L'ambiance était lourde, pesante, on pouvait lire une haine et une colère sans nom dans le regards d'un grand nombre de personnes présentes. Compton était juste à côté de South Gate, elle avait rapidement entendu parler de ce rassemblement qui allait avoir lieu, pour que le peuple puisse hurler et dénoncer sa colère, cette injustice dont ils étaient victimes. Elle comprenait la colère de ses pairs; elle-même n'avait pas une vie très rose. L'électricité de son appartement était précaire, et ne parlons pas de l'eau qui s'écoulait dans sa salle de bain et dans sa cuisine; elle n'était pas potable. Ou alors elle lui donnait la gerbe, à cause de toutes les saletés dont étaient imprégnés les tuyaux. Les conditions de vie qu'ils avaient, comparées à celle des hauts placées de la ville, étaient vraiment pourries. Nulles. Nazes. Horribles. Le ras-le-bol qui avait fini par prendre la population de Downfall était compréhensible; et Brandy y prenait part. Elle aussi voulait crier ce qu'elle pensait. Elle aussi voulait s'exprimer. Ils n'étaient pas des animaux, ils méritaient de meilleures conditions que ça! Brandy effleura le couteau qui se trouvait sous son tee-shirt, elle l'avait pris par simple précaution car on ne savait jamais ce qui pouvait arriver, surtout dans cette ville. Elle était venue à pied avec un autre groupe d'habitants de Compton qu'elle connaissait; ils s'étaient éparpillés maintenant. Il était temps d'agir. Le regard sombre, la jeune femme observa les personnes autour d'elle avant de pousser un petit soupir. Ils allaient devoir se démerder tout seul, pour changer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : Syndrome
ϟ MESSAGES : 1408

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Jeu 9 Juil - 14:47

Même si je fais partie des personnes pauvres les plus riches, je n’en approuve pas moins le comportement des dirigeant de cette ville. Je dis que je suis riche au sens où j’ai pu investir dans un petit groupe électrogène pour mon appart, donc je ne subis que rarement les coupures de courant. Par contre, l’eau potable et le manque de nourriture, c’est pareil pour moi. A l’école, au lycée ou à la fac, c’est la même chose. Les fournitures sont rares, les livres déchirés et comment qualifier l’état des bâtiments autrement que par le terme « insalubre ». Je ne demande pas à ce qu’on ait les derniers Mac Pro mais au moins un stock de craies et des livres de maths ne datant pas de l’ancienne guerre. Finalement, mes revendications ne touchent que ma profession. Downfall étant une ville au système politique et administratif boiteux, les pôles de la santé et de l’éducation ne sont pas vraiment les principaux enjeux. Oh bah non, c’est mieux d’enrichir les riches trafiquants de drogue hein. Ou les réseaux de prostituées. Voire même le marchées des armes à feu ! C’est vrai que c’est génial pour permettre aux jeunes de s’en sortir et avoir une vie saine et sympa.

Je déteste ce système pourris jusqu’à la moelle, qui ne pense qu’à lui et jamais aux autres. Même entre eux, les requins se mordent, se tirent dans les pattes … S’ils pouvaient s’entretuer, on sauverait une grande partie de la population de Downfall. Mais les requins sont des prédateurs intelligents, qui se cherchent mais finalement ne s’attaquent jamais les uns aux autres. C’est pour ça que ce soir je suis en route pour South Gate où un rassemblement de population est prévu. Quelques amis et connaissances s’y rendent histoire de mettre le feu aux poudres. Je ne suis pas de ces tapageurs, mais je dois faire entendre ma voix. J’aurai pu m’y rendre en moto, par le boulevard j’y aurai été en moins d’un quart d’heure, mais je voulais Wanda avec moi. Ma chienne fait toujours sa petite impression, américan staff haut sur pattes à la gueule pleine de dents. Le long de la route, elle se dandine au bout de sa laisse. Grise, elle se fond dans le décor, mais son regard acéré dissuade les petits branleurs. Autour de nous la foule s’agite. Beaucoup de gens sont là, venu se plaindre et faire entendre leur voix.

___________
she just ran away
I'm walking a dark road. I sometimes feel a little strange. A little anxious when it's dark© by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Aetherya
ϟ COMPTES : J.J , June et Leia
ϟ MESSAGES : 3309

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Jeu 9 Juil - 20:06


   


   
THE WORLD IS BURNING

   
Mais qu'est-ce que je fous là, moi ?

Une petite gosse de riche perdue au milieu de gens qui seraient prêts à m'étriper s'ils savaient d'où je venais. Dee, c'est pas très malin de ta part d'avoir décidé de suivre la foule quand elle est passée devant toi, à Hawthrone. Vraiment, une idée de merde.
J'étais en train de me défoncer sous un porche, pas bien loin de celui où j'avais discuté avec Syd, une semaine plus tôt. Quand j'ai vu passer ce groupe de gens qui braillaient leur mécontentement, se plaignant des prix exorbitants de l'eau et des denrées alimentaires, de l'électricité qui se coupait régulièrement et de tout un tas de trucs que j'ai pas compris, j'ai eu envie de les suivre pour voir ce qu'ils allaient faire.

Pour le coup, j'ai de la chance, je passe plutôt inaperçu. J'ai compris que pour pouvoir me balader dans les quartiers mal famés sans risquer de me faire agresser, il fallait que j'évite de porter des fringues de luxe, des bijoux et ce genre de trucs. Du coup aujourd'hui je porte un simple jean et un t-shirt achetés dans une friperie du centre ville. J'ai l'air d'une gamine normale, pas d'une fille élevée à Palos Verde, et c'est tant mieux.
Un peu plus loin, je remarque un camarade de lycée qui agite rageusement un drapeau "FUCK THE RICHES, KILL 'EM ALL". Je détourne la tête pour éviter qu'il ne me reconnaisse. C'est un coup à me faire lyncher, ça...

Je me déplace un peu plus loin dans la foule, en espérant ne croiser personne qui me connaît. Ou en tout cas, pas les mauvaises personnes...
   

   


___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
ϟ CREDITS : me
ϟ COMPTES : India Phillmore
ϟ MESSAGES : 637

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Dim 19 Juil - 0:22





The World Is Burning




La ville s’était réveillée et est à présent en colère… Va-t-elle sortir les armes pour se faire entendre dans cette manifestation ? J’ai toujours défendu les idées des Shadows, je ne peux accepter ce fossé qui s’est créé au sein de la ville. Cette notion d’inégalité existe depuis des temps immémoriaux. La Bible en parlait et c’est un sujet qui tout au long de l’histoire réapparait. Depuis l’attaque de Los Angeles, des coupures d’électricité et d’eau sont très, trop fréquente sans que la population ne comprenne pourquoi. L’on murmure que ce sont les rats qui sont à l’origine et qu’ils veulent se faire entendre, trop longtemps oublié par ceux vivant à la lumière du soleil. Cependant, la nourriture devient une denrée rare et les prix flambent à tel point que certaines maisons ne sont plus capables de nourrir leur famille. Le ventre vide, la colère monte. Surtout lorsqu’ils voient les habitants ayant les moyens de se payer de l’eau, des vivres et de l’électricité. La nuit, ils sont parfaitement visibles dans leur résidence et autres maisons, manoirs.

Je m’avance à travers la foule, mon Berreta rangé dans un holster sous mon blouson en cuir, regardant calmement partout pour surveiller qu’il n’y ait pas de dérapages. Les hommes riches sont probablement en train de trembler dans leur demeure. Des pancartes appellent à tuer les riches mais je ne crois pas que cela soit la solution. Ils se sont probablement sali les mains pour réussir à s’élever mais la réussite de l’un n’entraîne pas n’entraîne pas forcément l’échec de l’autre. Le problème est plus profond qu’un simple combat contre la richesse Downfallienne. Non, les Rats sont les problèmes. Ils veulent se faire entendre, c’est un fait mais priver les autres est une solution radicale. Je ne connais pas leur situation mais ce sont eux qui se sont terrés dans les sous-terrains, ce ne sont pas les Downfalliens qui les ont enfermés. Ils sont seul responsables de leur propre malheur.

L’on raconte que les grands noms de cette ville allaient se réunir mais je doute que cela aboutisse à quelque chose. Les habitants de Downfall veulent retrouver leur habitude, veulent manger, boire et y voir lorsque la nuit tombe. Rien de leur parole ne pourra changer cela. Au loin, j’aperçois mon collègue et ami de travail, Eriyl. Les traits tirés par la fatigue due au manque de sommeil depuis la mort de Shae, je m’approche de lui et le salut d’une tape sur l’épaule. J’esquisse un sourire amical et je peux m’apercevoir qu’il n’est pas seul.

T’as amené Wanda ?

Je regarde le chien qui me renifle et reconnaît mon odeur. Je lui adresse une caresse sur le haut de la tête puis Wanda se désintéresse de moi pour se concentrer sur les mille et une odeurs de la ville. Continuant de regarder autour de moi, j’entends des gens scander des paroles poussant à la haine. Je vois des élèves du lycée se promener, je cherche des têtes connues mais avant tout je cherche à repérer la moindre effusion de sang.

Ça va déraper seulement ils se trompent de cible, murmurai-je en m’adressant à mon collègue.




Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Syndrome
ϟ MESSAGES : 1408

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Lun 3 Aoû - 19:56

Si la vie locale était du genre démocratique sans effusion de sang, tout le monde aurait eu le droit de faire passer à son représentant local ses revendications. Mais ici, on est dans en démocratie. La loi du plus fort règne depuis des années et le sang coule de plus en plus souvent. Dans le fond, et ce même si je n’apprécie pas la vision du monde de Faith, je la comprends. Ces filles, les Blackened, se protègent comme elles peuvent des démons propres aux hommes. De même pour les autre minorités, qu’elles sont chinoise, arabes ou autre. Finalement, la guerre de gangs dans cette ville n’est pas surprenante, surtout qu’il n’y a pas réellement de politique. Aujourd’hui, dans la rue, je suis là avec les autres citoyens, pour crier ma haine et me faire entendre. De part et d’autre de la voie je peux lire des bannières, entendre des chants, sentir la motivation suintante. Seul sur mon coin de bitume, j’avance tête levée, l’estomac légèrement noué. T’as amené Wanda ? La surprise me fait rater un battement de cœur lorsqu’une main se pose sur mon épaule sans délicatesse. Dans l’environnement ambiant, n’importe qui pourrait pêter un plomb et sauter sur quelqu’un. De un, je reconnais la voix qui vient d’approcher, et de deux, Wanda aussi. Sinon elle aurait tiré et grogné.

« Salut mec » dis-je en le rendant sa tape sur l’épaule. Tournant la tête vers mon collègue je me rends compte qu’il est aussi usé que la plupart des personnes ici. Un jour, faudra que je pense à lui demander ce qu’il s’est passé, depuis quelques temps il est encore plus bizarre que d’habitude. « Je préfère l’avoir un sait jamais. » Sans sourire, je regarde ma chienne qui tire sur sa corde au bout de mon bras. Elle renifle l’air, tous ses sens sont en éveil, la ville la rend folle. Les odeurs de bouffes, la sueur, la peur ambiante … elle n’a beau être qu’un animal, elle ressent la même chose que nous tous. Surtout que depuis quelques mois, le prix de ses croquettes au bœuf explose donc ... elle a les crocs. Ça va déraper seulement ils se trompent de cible Matt a soufflé cette phrase, comme si elle ne m’était pas destinée, pourtant je constate à son visage tendu qu’il me parlait bel et bien. Comme ma chienne, lui aussi est sur le qui-vive. Son regard va de droite à gauche, comme s’il cherchait quelqu’un ou quelque chose.

« Sans doute, mais la population n’est pas informée, elle a faim et mal. Les riches sont les boucs émissaires parfait tandis que les gangs … » J’hésite un court instant en apercevant une jeune fille blonde un peu plus haut dans la rue. « Hum … ils délivrent leur drogue comme un médicament. C’est pas Destiny là-bas ? » Depuis que je connais cette gosse je la surnomme Queen D, en référence à Beyoncé, puisqu’elle était une sorte de reine du lycée bling bling, mais là, ce surnom ne lui va plus. Elle a l’air desséchée et ses vêtements ne la mette nullement en valeur. Malgré son caractère, nos prises de bec en classe et sa récente fuite du lycée, je ne peux que m’en faire pour elle.

___________
she just ran away
I'm walking a dark road. I sometimes feel a little strange. A little anxious when it's dark© by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Syndrome
ϟ MESSAGES : 1596

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Dim 30 Aoû - 2:10

     

Event 2.1

The world is burning
C
omme bon nombre d'habitants, l'annonce d'une manifestation m'étais venu aux oreilles. Les conditions de vie de Downfall devenait de plus en plus intolérable et les habitants de ne toléraient plus que les riches profitent encore de certains privilèges alors que pour d'autres, l'eau boueuse, l'absence d'électricité et le rationnement était devenu le lot quotidien. Sur le bancs des accusés figuraient les grandes figures de Downfall, à savoir les chefs de gangs et leurs grandes pompes. Toutefois, dans ce mouvement de colère, les Baneshadows semblaient s'afficher sur les lèvres d'une grande majorité.
J'en avais discuté avec mes collègues et notamment avec Aaron : il fallait que l'on soit dans les rues, et qu'on profite du mouvement enragée de la foule pour en tirer profit.
Je devais rejoindre quelques collègues qui ne devaient plus tarder, notamment, Eugène.

L'idée pour moi serait de me fondre dans la masse en exprimant à mon tour une rancœur inappropriée, étant donné que je jouissais des avantages de mon clan, n'étant pas une victime des affreuses conditions de vie de Downfall.
Je commençais toutefois à en ressentir certains inconvénient, qui m'incommodait fortement. Les robinetteries chez moi étaient comme pour le commun des mortels : une cascade en coulée de boue...
Toutefois, je restais loin d'être une personne à plaindre.

Je venais d'arriver sur le lieu de manifestation. Je repérais des visages, notamment celui de ce connard de militaire. Mes yeux s'arrondirent lorsque je constatai qu'Eriyl, une vieille connaissance, semblait être proche du blondinet.
Je levais les yeux au ciel, puis tenta de reprendre une semblant de concentration. Je devais cerner où cela serait susceptible de chauffer en premier.

Je n'étais pas venu les mains dans les poches. Bloqué dans ma ceinture, un 9mm attendait sagement de pouvoir faire feu. J'avais pris un couteau de chasse que je portais à la ceinture. Sait-on jamais, cela pourrait peut être servir, si cela venait à trop chauffer...


GleekOut!

___________
Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...
©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : avatar (c)syndrome / gif (c)48dreams
ϟ COMPTES : PNJ / MJ
ϟ MESSAGES : 519

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Mer 23 Sep - 21:00


 


 
THE WORLD IS BURNING

 
Tandis que la foule se forme, la colère se propage. Downfall n'est que haine et rancœur. Elle a tant à détester. Elle en veut aux Rats de la plonger dans la misère la plus sordide, mais elle en veut aussi aux fortunes de la ville qui ne font rien pour arranger la situation, et qui jouissent de leur confort en méprisant ceux qui souffrent. Un double ennemi, et déjà une profonde confusion. Les tendances pacifistes ne sont plus qu'un vieil idéal. Il s'agit de laisser sa rancœur s'exprimer. Il n'y a ni de gentil ni de méchant, mais seulement au profond agacement. Jamais la nuance entre manifestation et défouloir a été si fragile.

> A vous de manifester votre mécontentement, que ce soit en attaquant les biens des mieux placés ou en secouant du Rat. Cette manifestation n'est qu'une émeute déguisée. Et si la discorde semble reine, tout le monde est d'accord sur une chose : faire assez de bruit pour que les pontes réunies au Civic Center entendent la ville contester leurs décisions.

 

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Ven 25 Sep - 19:13

Pas besoin de flyers pour annoncer le lieu de la manifestation, le Carnival est un véritable d'office du tourisme où les informations circulent vite. Bonnes ou fausses, ça restait toujours à vérifier. Mais pour ce qui concernait la manifestation, il n'était pas nécessaire de jurer sur une bible pour la certifier. A la colère de la population - dont je faisais partie - il n'y avait pas d'autre moyen pour se faire entendre en manifestant.  
Je partais donc là-bas avec l'objectif de donner de la voix et rien d'autre de la voix. Je n'imaginais pas une minute que ça pouvait déraper en règlement de comptes. Naïve petite Norah ? Faut croire que mon côté optimiste occupe une grande place dans mon caractère.

La fleur au fusil, plus exactement, un Camélia en tissu coincé derrière l'oreille et mes cheveux, je suivais le flux de population qui se dirigeait vers le point stratégique.
Plus je me rapprochais, plus je m'interrogeais sur cette bonne idée de venir dans le coin. Soit mes yeux me jouent des tours, soit j'ai bien aperçu des petits groupes pavés à la main ou futurs cocktails Molotov à allumer.

Bien joué Norah.

Hélas dans ce genre de manifestation, il y a toujours des éléments perturbateurs qui viennent transformer l'ambiance en guerre civile.
Pas de couteau, pas de flingue pour ma part, il me restait mes poings et les prises d'auto-défense si vraiment je devais en arriver là. Espérons que non puis ça serait dommage de faire abîmer car il faudrait oublier le spectacle pendant quelques temps.
Pas de spectacles, pas d'argent.
Pas d'argent, pas de bouffe et déjà qu'elle était rare comme l'eau potable et l'électricité...bref, j'essayais plutôt de me rapprocher des "vrai" manifestants, pensant que les risques seraient moindre.
C'est là qu'une première explosion se fait entendre. Une bagnole qui vient d'embrasser un cocktail Molotov à quelques mètres devant moi.
C'est partie...on se croirait le 04 juillet pour la Fête Nationale, ça pète de partout. La fumée commence à envahir la rue. La foule s'agite, court même, ça se bouscule.
J'ai du mal à savoir si ce sont des explosions ou des tirs que j'entends. Probablement les deux...

Planquée sur le côté d'une voiture qui n'avait pas encore était touché, c'est là que je l'aperçois. Un chien affolé - ou chienne ça je ne savais pas - qui trainait une corde derrière lui.
La fumée me piquait un peu les yeux et je crois que j'avais perdu depuis le premier mouvement de foule mon Camélia. Tant pis.

Le chien n'avait pas l'air blessé mais je restais prudente pour m'en approcher tout en lui parlant le plus calmement possible.

- Doucement mon pépère, n'ait pas peur...oui c'est un peu difficile avec les circonstances....soit gentil, je vais prendre ta corde et on va se tirer d'ici si on peut. T'as l'air d'être un bon chien...puis tu sais à deux on sera plus fort, tu veux bien me laisser t'approcher....

Tout en lui parlant, je tendais la main vers la corde lentement mais sans hésitation comme pour lui montrer que j'attendais son autorisation. Malheureusement une explosion me fait sursauter, nous fait sursauter mais je profite de l'instant pour saisir la corde et rassurer le chien en le caressant.

- Tu dois bien avoir un maitre pour être attaché de la sorte...viens on va changer d'endroit.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : me
ϟ COMPTES : India Phillmore
ϟ MESSAGES : 637

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Ven 25 Sep - 21:42





The World Is Burning




Je regarde la foule, indécis. Ils vont frapper les mauvaises personnes. Les riches n'ont fait que profiter de l'argent qu'ils avaient pour se payer leur confort habituel. Ce sont les rats les responsables de cette situation. Mais comment le faire entendre à une foule en furie? Un coup d'œil à mon collègue de travail puis à son chien . Nous sommes tout deux d'accord mais je ne vois pas de solution.

Eryil me fait remarquer une personne en particulier. Destiny? Que fait-elle ici? Dans cette foule? Je la reconnais à peine tant elle a changé. Autrefois vêtu de strass et paillette paraissait bien sombre à présent. Il ne faut pas qu'elle reste là, si nous avons réussi à la trouver, des lycéens pourraient la reconnaitre et chercher à lui faire du mal. Elle en avait suffisamment bavé pour ne pas se faire tabasser. Encore une fois.

Qu'est-ce ... Je vais aller la voir...

Alors que la foule continue à avancer, une explosion retentit. De la fumée, puis j'entends une voix bien plus forte que la moyenne. Un coup d'œil vers la personne qui en est à l'origine et un inconnu grimpa sur une voiture muni d'un haut-parleur.

Downfaaall! Nous devons nous unir!

Il avait réussi à attirer l'attention sur lui avec l'explosion d'une voiture, car je pouvais voir la carcasse continuer à flamber, dégageant une odeur nauséabonde.

Ils ont toujours tout décidé pour nous mais jamais nous n'avons été entendus! Cleveland et toute la clique, le haut gratin se réunit aujourd'hui pour décider de notre avenir. Et ils ne nous ont pas entendus! Downfall, allons leur dire que nous ne sommes pas d'accord avec leur décision! Si nous en sommes là, c'est de leur faute! C'est à cause d'eux, que les rats sont enfermés et pas entendus! C'est à cause d'eux que nous n'avons plus d'électricité et plus d'eau! C'est à cause d'eux que le prix de la vie s'est élevé en quelques semaines! C'est Leur Faute!

La foule se mit à hurler. Los Angeles à ce qu'elle veut. Une guerre à l'intérieur de la ville pour qu'elle puisse se détruire elle-même. Cependant c'est un bon orateur sur lequel je ne m'attarde pas longtemps car je ne veux pas perdre de vue la petite Destiny cachée sous sa capuche. Je m'approche et l'attrape par le bras.

Qu'est-ce que tu fais là? Tu ne devrais pas être ici, c'est dangereux...

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Aetherya
ϟ COMPTES : J.J , June et Leia
ϟ MESSAGES : 3309

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Ven 25 Sep - 22:19


   


   
THE WORLD IS BURNING

   
Toute petite. Je dois me faire toute petite, passer inaperçue au milieu de la foule. Je dois pouvoir fuir la manifestation avant qu'elle ne se transforme en véritable émeute, avant de risquer d'être reconnue et prise pour cible par des élèves qui en voudraient à la fortune de mes parents.
Loin d'être rassurée, je cache un peu plus mon visage avec ma tignasse, baisse la tête et me dirige tant bien que mal dans un coin où la foule est un peu moins dense. Je risque un regard vers les gens. Je les vois s'agiter, gronder leur mécontentement. D'un coup, à quelques mètres de moi une explosion me fait sursauter.

Le coeur battant la chamade, je vois un homme appeler la foule à la révolte en criant sa colère dans un mégaphone. Pour le pas paraître suspecte, je hurle avec la foule, le poing levé. Mais avant que ma main ne retombe, mon poignet est saisit et je suis forcée de me retourner vers celui qui m'a attrapée. Ma frayeur se calme en voyant le visage de mon professeur. Monsieur Shepard et moi, c'est une longue histoire que je ne détaillerai pas ici. En un sens, je suis soulagée que ce soit lui qui m'ait trouvée et pas Birdman, par exemple. Un peu plus loin, certainement avec lui, je vois un autre prof, monsieur Morinstal.

Je baisse le regard aux réprimandes du prof d'Histoire. Il a raison, et je le sais. Les lèvres sèches, le regard fuyant, je lui réponds :

"J'sais bien, ouais. D'ailleurs je m'en allais..."

J'essaye de fuir, mais il ne me lâche pas le poignet. J'ai pas envie qu'il remarque mon état. Après tout, j'suis défoncée et ça se voit. Mes pupilles doivent être aussi dilatées que celles d'un chat, et je suis tout sauf alerte.  
   

   


___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
ϟ CREDITS : Syndrome
ϟ MESSAGES : 1408

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Ven 2 Oct - 16:13

Riches, pauvres, gangs, traitres … c’est le quotidien de Downfall et aujourd’hui, la guerre est déclarée. Une réunion se déroule sous nos pieds et tout le monde le sait : les rats veulent négocier. Depuis un moment, cette vermine nous prend eau courante et électricités. Sans eux, pas de chauffage, pas de moyen de s’hydrater ni se faire à bouffer. Le métier d’avenir en ce moment : pizzaiolo au feu de bois ! Même le gaz disparait peu à peu du quartier expérimental. La révolte prend de plus en plus d’ampleur. Je suis venu joindre ma voix à celle des autres mais en voulant éviter un maximum de débordement. N’importe quoi pourrait être blessé ou tué aujourd’hui. Surtout les riches, les boucs émissaires du bas peuple. Justement, je signale à Matt la frimousse de D, errant quelques pas devant nous. Je resserre mon poing autour de la longe de Wanda lorsque mon collègue s’éloigne pour rejoindre son élève déchue. La marche continue, grondant son mécontentement, jusqu’à ce qu’une explosion me jette au sol.

Une carcasse de voiture crame à cinq mètres de moi. Wanda panique et, dans ma chute, je lâche mon emprise sur sa laisse. Le réflexe de me couvrir la tête avec les bras n’a pas rendu très difficile la fuite de ma chienne. La révolte ne m’importe plus, même la voix décuplée d’un meneur ne m’empêche pas de me relever pour partir à la poursuite de ma compagne de vie. « Wanda ! » j’hurle sans espoir. C’est la cohue, les gens s’affolent, courent et hurlent dans tous les sens. La fumée me pique les yeux, je bouscule des gens autant que les autres me rentrent dedans. J’ai perdu tout le monde, ma chienne, Matt et D, Brandy … plus personne en vue. Derrière moi, une seconde explosion déchire l’air. Ils voulaient que les Rats les entendent ? Je pense que c’est bon, ils ont réussi !

Essoufflé par ma course, la cohue et la fumée, je m’arrête au milieu de la rue. Wanda ne répond pas. Quelle idée que de l’avoir prise avec moi ? En temps normal elle ne s’éloigne pas mais là, entre la peur et le monde … Elle doit peut être déjà être à Gardena ! Plus je m’éloigne moins la foule est dense. Dans un bond, je grimpe sur le capot d’une voiture encore intacte, puis sur son toit. Un bourrin me hèle de la faire pêter, son pote m’insulte en me traitant de privilégié. C’était un de mes anciens élèves. Ils passent leur route, poing levé au ciel, hurlant leur rage. J’essaye de repérer ma boule de poil gris dans la foule, sur le bitume. C’est pire que de jouer à « où est Charlie » avec des gamins d’école élémentaire. Wanda est grise, l’ambiance est grise, le bitume est gris … Tendis que je m’apprête à descendre résigner, je distingue un mouvement qui m’est familier. Sur l’autre trottoir, droit devant moi, une jeune femme tient ma longe avec ma chienne au bout. Elle se dirige à l’écart de la foule, il ne faut pas que je la rate.

« Hé ! » je crie en me dirigeant vers  mes cibles. Je peste contre la foule qui se densifie plus j’avance. Une fois, j’étale une droite à un pauvre type qui refusait de me laisser passer. Ce sont les vingt mètres les plus longs de ma vie. Pire que nager à contre-courant dans l’Amazone. Quoique je l’ai jamais fait, mais j’imagine bien la difficulté. Je reconnais la voiture rougeâtre devant laquelle j’ai repéré Wanda. Elles ne doivent plus être loin. Je les vois à quelques pas, essayant de s’éloigner tant bien que mal. A coup d’épaules et de coudes, je les rejoins. J’attrape la jeune femme par le bras. « Suivez-moi » dis-je sans bonjour ni merde. Ça n’est ni le moment ni l’endroit pour parler, se justifier ou régler quoi que ce soit. La révoltes gonfle, les gens se piétinent. Non sans force, peut-être trop, je tire la jeune brune dans mon sillage vers une ruelle à l’écart. A nouveau, une voiture vole en éclat sous les hurlements de la foule.

___________
she just ran away
I'm walking a dark road. I sometimes feel a little strange. A little anxious when it's dark© by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Dim 4 Oct - 17:33

Si une brochure devait un jour vanter les qualités de Downfall, elle pouvait mentionner en gros titre que l'action ne manquait pas. Celui qui vient pleurer qu'il s'emmerde ici, n'est pas né.

C'est un vrai festival d'explosion, dommage que ça ne soit pas un vrai feu d'artifice, il serait très certainement superbe. Un son et lumière accompagné de l'enthousiasme de la population.
Dans tout cette cascade d'évènement, j'avais la désagréable impression de ne plus être à ma place parmi ces factions de perturbateurs. Je n'étais pas le seule pourtant à vouloir me faire entendre sans pour autant avoir le pavé à la main. Et dire que les hommes sont censés avoir un cerveau pour réfléchir...
Parmi toute cette agitation, j'avais récupéré un chien, qui n'avait pas demandé à se trouver au milieu de tout ça.
Gagnant sa confiance, je le tenais maintenant au bout de la corde qu'il avait après lui, espérant que son maitre ne devait pas être très loin. Faible espoir car j'imagine que dans la panique, il aura galopé pour fuir.

Je toussais à cause de la fumée épaisse par endroit et devais sûrement ressembler à un lapin russe avec les yeux rouges et larmoyants.

- Allez viens pépère on va tâcher de se mettre dans un coin plus respirable.

Nous abandonnions notre bouclier rougeâtre au moment où une autre explosion retentit, augmentant la panique de la population venue comme moi pour manifester pacifiquement. Par réflexe je m'abaisse, prenant contre moi le chien. Le temps de quelques minutes, nous repartons vers un endroit au hasard qui ne pourrait être que meilleur qu'ici.
Je marche la tête un peu penchée en avant, mon bras en guise de masque respiratoire. Tirant derrière moi la corde du chien, une main en profite pour m'agripper à ce moment là.

- Hé....
- Suivez-moi

Je tente bien de me dégager mais ayant peur de lâcher la corde, je me contente de le ralentir alors qu'il me traine à l'écart dans une rue. Encore une explosion, juste quand nous atteignons l'entrée de la ruelle. Le souffle nous pousse, il me sert moins sous le choc, je me dégage et lui colle une droite sur le menton. Je n'y mets pas toute ma force, un peu essoufflée à force d'éviter les bousculades.

- Non mais ça ne va pas...vous voulez quoi ? J'ai pas de frics mais je vous préviens je suis loin d'être sans défense..

Ca pouvait le faire douter. J'étais peut-être armée, et toc. La corde toujours dans la main, je prenais la position pour parer à n'importe quelle tentative. Le temps de réaliser que le chien au bout de la corde n'arrêtait pas de tirer, je finis par lui jeter un œil.

- Mais...qu'est-ce...on dirait qu'il vous connait ou il sent que vos intentions sont punissables.

Un gros nuage de fumée s'estompe peu à peu, laissant apparaitre un duo plutôt étrange. Une gamine accrochée, elle aussi par le bras par un type plus vieux qu'elle.

- Décidemment c'est un sport national...Tenez le chien si vous voulez vous rendre utile ou faite quelque chose...ce type va peut-être....

Il me crie un truc, que je n'entends pas à cause d'une pétarade. Je lui laisse le chien, qui semble le connaître, ramasse un pavé et me précipite sur le type qui agresse la gamine.

- Tu vas la lâcher connard... Luis lançai-je pour qu'il tourne le visage et que mon pavé vienne s'écraser contre sa tronche.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : me
ϟ COMPTES : India Phillmore
ϟ MESSAGES : 637

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Sam 10 Oct - 15:26





The World Is Burning




Destiny ne fait pas la fière. Elle baisse les yeux au sol comme si elle essaie d'éviter mon regard. Mais ce jeu ne marche pas avec moi. De ma main libre, j'attrape son menton pour relever son visage et voit ses pupilles sont dilatés. De la drogue, c'est certain. Je ne la lâche pas bien que je sente une résistance de sa part.

J'y crois pas ... Souffle-je agacé. T'es défoncé ...

Je suis en colère car je vois qu'elle prend un chemin dangereux. Si elle commence à tomber dedans, elle ne s'en sortira pas. La gamine a subi un viol et a toutes les raisons de vouloir échapper à cela mais il faut qu'elle se batte... Je ne suis pas le meilleur exemple mais je ne veux pas qu'elle fasse ça.

T'es plus forte que ça, petite.

Je cherche son regard, il va falloir que j'ai une sérieuse conversation avec elle. Je vais avoir le mauvais rôle mais j'aime bien cette gamine. Derrière ces grands airs, j'ai découvert une fille mal dans sa peau, seule et avec un manque d'affection. Sa mère n'est pas vraiment là et n'est pas très démonstratrice. Enfin elle l'est mais pas avec sa fille...

Je te ramène chez toi, tu seras en sécurité. Viens.

Je ne veux pas qu'il lui arrive une connerie. Pas après ce qu'il lui est arrivé. Je l'attrape par l'épaule pour qu'elle me suive quand soudain, j'entends une voix féminine hurlant de lâcher l'adolescente. J'ai à peine le temps de tourner la tête que je sens un coup violent en plein dans la mâchoire. Une douleur m'irradie et je tombe à genou, une main sur le sol, complètement sonné. J'arrive à peine à me tourner vers mon attaquant, voyant une jeune femme à l'origine du coup.

Tarée, murmure-je en m'effondrant sur le sol.

La vision est de plus en plus floue et je sens un goût de sang dans ma bouche.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : avatar (c)syndrome / gif (c)48dreams
ϟ COMPTES : PNJ / MJ
ϟ MESSAGES : 519

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Jeu 22 Oct - 10:38


 


 
THE WORLD IS BURNING

 
Peu à peu, ce qui était un rassemblement aux allures pacifistes se transforme en un procès généralisé. Et des têtes doivent tomber !
L'émeute grossit, les corps se pressent les uns contre les autres dans cette marée humaine animée par la rage. Les premiers actes de vandalisme défigurent les rues. Une agressivité aveugle et sauvage crispe les visages et gomme toute humanité.

Mais alors que la foule compacte commence à perdre à la raison, un chargeur est vidé. Les coups de feu créent un bref mouvement de panique suivi d'un silence angoissé.
Sur le toit d'un immeuble, un homme, le bras tenant encore l'arme fumante, toise la population en effervescence. Le silence obtenu, il s'éclaircit la voix :

Chers habitants de Downfall. Se tient à l'ancienne mairie une réunion au sommet. Tous les responsables de nos maux s'y tiennent, dont la Ratière. Cependant, notre rage a du être entendue : rentrez chez vous et profitez de l'eau courante. Je tiens de source sure que les choses vont changer, et qu'on aura notre voix au tableau.

Le message passé, l'homme disparut du toit. Le Baneshadow tendit cependant l'oreille, guettant la réaction de la foule à cette annonce. Si la situation s'améliorait, les efforts faits étaient loin d'être suffisants.
Avec amertume, il entendit la foule grogner et crier son agressivité. La population avait besoin de se venger de tout le mal qu'elle avait subi, et les cibles restaient les mêmes : ceux qui vivaient dans l'opulence alors que la misère tuait des dizaines de personnes par jour, et ceux qui avaient osé priver Downfall de ses ressources.
L'émeute durerait certainement toute la nuit, mais finirait par s'épuiser. Il appartenait à présent à chacun de se barricader chez soi et de s'armer pour une nuit blanche sous haute tension...
 

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Syndrome
ϟ MESSAGES : 1408

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Dim 25 Oct - 18:23

J’ai pas songé une seule seconde que je pourrai prendre une patate dans la gueule de la part d’une fille aujourd’hui. A la rigueur un type mal luné, un jeune qui connait ma condition de prof, mais certainement pas une fille. Et pourtant, c’est une belle brunette qui vient de me décoller la mâchoire. La cohue dans la rue m’empêche de rétorquer agressivement. Encore sonné, j’entend la voix de la jeune femme dans mes oreilles. Wanda ne bouge pas entre nous, toujours au bout de sa laisse. - Non mais ça ne va pas...vous voulez quoi ? J'ai pas de frics mais je vous préviens je suis loin d'être sans défense.. Tendis que ma mains gauche masse ma mâchoire, je lève l’autre pour signaler ma non agressivité. Je veux juste récupérer mon chien que diable. Sourcil froncé, j’encaisse la douleur du coup avant d’arriver à aligner deux mots. J’aimerai esquisser un sourire moqueur en voyant la jeune femme se mettre en garde mais la douleur m’en empêche.

C’est à ce moment là que Wanda décide de se mettre à réagir en tirant sur sa laisse pour aller vers moi. Elle aboie et remue la queue, sans doute bien heureuse de me retrouver. La jeune femme dans la ruelle s’en rend compte et continue de me trouver suspect mais sa voix semble s’être posée. J’ouvre grand la bouche pour détendre ma mâchoire avant de parler, une fois. Deux fois. Mais je n’ai pas le temps de dire ouf que la donzelle me dit de garder l’animal et s’en va dans la cohue à bras le corps. Mon regard va d’elle à ma chienne, qui semble sourire sous ses babines pendouillantes. « Je voulais juste récupérer mon chien … » murmurai-je en relevant les yeux dans le sillage de la jeune femme. Alors que la fumée ambiantes s’estompe, je la vois plus loin en train de foutre une torgnole à un mec. Pauvre mec, il va en prendre pour son grade. En temps normal, je l’aurai suivie pour lui filer un coup de main au cas où, mais j’ignore qui elle est. Parfois, l’égoïsme peut sauver des vies. Il me parait plus judicieux de rester là, dans ma petite ruelle. A mes pieds, Wanda gémit. A l’abris des regards, je me baisse et l’ausculte rapidement. Faute de vétérinaire accessible rapidement, j’ai appris à reconnaitre les principaux maux animal.

« Eh beh ma belle, tu t’es foulé la patte on dirait … La pauvre boite un peu, ça ne devrai pas être trop grave, mais il va lui falloir du repos. Il faut que je rentre, pour elle mais aussi pour moi. Alors que je sors de ma ruelle, le silence se fait dans la rue. Un homme que je ne connais pas le moins du monde annonce des bonnes nouvelles. Il est temps de rentrer chez nous.

___________
she just ran away
I'm walking a dark road. I sometimes feel a little strange. A little anxious when it's dark© by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Jeu 29 Oct - 18:01

Si on n’avait dit qu’aujourd’hui, fallait sortir avec son poing américain dans la poche, je serais sortir mais sûrement pas pour aller me mettre au milieu de cette foule d’agités. J’aurais profité du Carnival, fermé aux clients, pour danser et mettre au point de nouveaux pas.
Là, je n’avais ni poing américain, ni pavé dans la main – pas encore en tout cas – quand je frappe la mâchoire de ce…type.
Je l’engueule pour rajouter au charme de cette rencontre. Ben désolée mais rien ne m’indiquait qu’il n’avait pas l’intention d’en profiter pour me dépouiller de ce que je n’avais pas : du fric.
Sa main tendue pour me freiner dans l’éventualité d’un autre coup. Coup qui n’arriverait jamais, je n’allais pas me péter les doigts. Je secoue sèchement ma main dans le vide pour évacuer la douleur du choc contre son menton. Pourtant je reste sur mes gardes, des fois qu’il riposterait. Haley apprécierait de voir que je n’ai rien perdu de ses entrainements.
Puis c’est là que le chien se manifeste tirant toujours un peu plus sur sa laisse. Je finis par comprendre que ces deux-là se connaissent. Mon regard va du chien au maitre.

– …hé merde, je crois que j’ai été trop vite…en plus je viens d’amocher le maitre, pas trop mal dans son genre…plutôt bel homme même enfin s’il arrêtait de grimacer.

Je ne reste pas très longtemps. Je ne sais même pas si je m’excuse. Pas le temps sûrement car je crois voir une gamine se faire emmerder par un type plus vieux qu’elle.
Cette fois c’est un pavé qui viendra frapper.

- Tarée… Me lance-t-il avant de s’effondrer.

Puis je ne sais pas j’ai l’impression d’avoir fait une grosse boulette. J’en lâche le pavé pour aider le type qui s’écroule…j’dois être débile pour faire ça. Et si mon instinct se gourait totalement ? La pseudo victime aurait peut-être plus besoin d’aide mais je focalise sur l’homme à terre. Je l’aide à se relever. Fouillant mes poches, espérant trouver un mouchoir, que je lui plaque sans son consentement sur son menton.

– Désolée, vraiment désolée….ça va aller ? Je viens de me faire agresser alors j’ai cru que…

Je le lâche, il doit bien tenir debout tout seul maintenant. Je n’ai pas la même force qu’un homme, faut pas pousser.
Puis y a ce type sur le toit qui crache dans son hygiaphone.
Ca serait la fin ?
Je ne sais pas mais un grand silence règne quelques minutes. Certains semblent rentrer, d’autres n’ont pas vraiment cette intention.
Moi c’est ce que je décide de faire : rentrer. J’avais ma dose de folie pour aujourd’hui. Je m’excuse encore auprès de l’homme et me retire dans la direction opposée des agitateurs.
Au loin j’aperçois la silhouette du propriétaire du chien tenant celui-ci au bout de sa corde.

– Dommage…



Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : me
ϟ COMPTES : India Phillmore
ϟ MESSAGES : 637

MessageSujet: Re: Event #2 - The World Is Burning [SUJET]    Jeu 12 Nov - 12:23





The World Is Burning



Je ne sais franchement pas combien de temps je suis resté au sol mais la douleur lancinante me réveille. Je me redresse d'un coup sous le regard de Destiny qui était restée à mes côtés. La femme qui m'a frappé est encore là et veut à présent m'aider. Je la repousse, encore sonné par le coup et me lève bien que je sois encore un peu tangent. Elle ne me lâche pas.

'a va, grommele-je alors qu'elle me placarde un mouchoir sur mon visage ensanglanté.

Je pousse un grognement car la demoiselle n'est pas très tendre malgré le fait qu'elle ait eu tort de m'attaquer. Ne pas frapper une femme, non. J'évite de lui répondre avec un coup de tête. Non. Ce n'est pas galant. Je vais pour lui dire de réfléchir avant de taper un inconnu mais quelqu'un tire des coups de feu, entrainant une vague d'inquiétude se montrant par des mouvements de panique. J'attrape Destiny pour qu'elle se rapproche de moi et regarde là où les coups de feu ont été tirés. Un homme finit par parler. Tout est fini. L'eau courante, l'électricité vont être de retour. Cette foule n'a plus raison d'être. Mais ce n'est pas grâce à elle. Les hommes importants de la ville se sont réunis à la mairie. Qui dit hommes importants dit Prayers. Putain, j'aurai dû être là-bas pour éliminer ces connards.

Malgré le message, la foule n'était pas contente. Elle en avait gros! Elle ne se dispersa pas et continua son chemin. J'entends une excuse de mon agresseur qui disparait en peu de temps.

Ils vont aller chez toi, dans ton quartier. C'est dangereux. Je vais passer un coup de fil à ta mère pour la prévenir que tu es en lieu sûr. Je t'amène chez une de tes amies.

Mais les amies n'étaient pas vraiment au rendez-vous, surtout après les derniers évènements. J'attrapai mon téléphone et passe un coup de fil à sa mère. Elle aura l'occasion de poser des questions à ce sujet mais je ne lui en laisse pas l'occasion. Catherine répond après une sonnerie. Lui expliquant la situation, elle préfère que je la ramène chez moi, le temps que les choses se calment. J'insiste un temps pour lui dire qu'il doit y avoir de meilleurs endroits que mon appart. Mais elle n'en fait rien. Étrangement, Catherine me fait confiance. Elle est inquiète au sujet de sa fille. La mère de Destiny ne comprend pas la présence de sa fille dans la foule. Elle n'est au courant de rien. Je tente de la rassurer et me demande de passer le message à l'ado. L'appeler une fois chez moi. ça ne m'enchante guère de ramener une de mes élèves à mon domicile. Mon mal de crâne s'intensifie ainsi que la douleur toujours lancinante de ma mâchoire.

Mon problème à présent est de rassurer la gamine au sujet de passer la nuit chez un homme après ce qu'elle a vécu. Certes, je ne lui ferai jamais de mal mais l'ado ne pourra pas s'empêcher d'avoir peur. Je passe une main sur mon visage, poussant un soupir.


Bon, tu as entendu, ta mère veut que tu passes la nuit chez moi. Je te ramène à la première heure demain.

Je lui fais un signe de tête pour lui dire qu'on y va. Un dernier coup d'œil pour voir si j'aperçois Eriyl avec Wanda mais je les vois pas. J'attrape l'adolescente par l'épaule et fends la foule pour nous sortir de là. Il va falloir marcher un bon moment mais je ne la lâche pas tant qu'on n'est pas sortie de la foule. Une fois dépassé, je la lâche et nous continuons en silence jusqu'à mon appart.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Event #2 - The World Is Burning [SUJET]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »
» A quels autres jeux sympa jouez-vous sous Android ?
» Event #1.2 - This Is War [SUJET]
» Main Event World Heavyweight Championship : John Morrison Vs Kane
» Running to the edge of the world [Soeurette]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 【 Welcome to the Jungle, it gets worse here everyday 】 :: This Is Now :: Chapitre II-