Le Deal du moment :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 

 Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Jensen Pendragon
Jensen Pendragon
◭ CREDITS : Sign' : Lilie (Fantasmagorie) / Avatar : filledevoyou (Tumblr)
◭ COMPTES : Eugen Talleyrand / Casey Archer
◭ MESSAGES : 392

MessageSujet: Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen   Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen EmptyJeu 2 Déc - 22:26

Jensen coupa les phares de sa voiture, appuyant la tête quelques secondes sur son siège et soupirant. Une longue journée de merde habituelle avec un soupçon de merde ordinaire sur une montagne de chiasse. Les accords avec Aaron lui compliquaient la vie, mais en même temps c’était pour la bonne cause. Jensen savait pourquoi il faisait tout ça. Il savait qu’il y avait un but à tout ça. Il devait simplement être fort et assumer jusqu’au bout ses choix.

Le problème c’était encore que tous ses choix impliquaient des réactions et en particulier auprès de certaines personnes qui lui étaient chères. Il descendit de la voiture, un coup d’œil de chaque côté de la rue, personne ne l’observait, il pouvait sans risque s’avancer jusqu’à la maison de Symea et passer le pas de la porte de ce qui commençait à ressembler à un foyer.

Les derniers mois avaient été très compliqués, la politique agressive du BSEI et les opérations musclés avaient provoqués des pertes au seins des prayers et Symea avait été blessé dans l’une d’entre elle. Or… le problème était que Jensen, par mesure de précaution et aussi par manque de temps, n’avait pas communiqué les lieux de descentes à Symea. Mais tout ça c’était du passé, il y avait eu suffisamment de disputes à ce sujet pour que les deux aient fait passer des idées à l’autre à coup de poing. Mais au milieu de cet océan d’emmerdes, il y avait aussi une lueur d’une très relative et fragile stabilité. Lizzy, la villa de Palos Verdes. Même avec cette tante insupportable, Jensen aimait bien venir ici. Il commençait à y trouver un foyer.

Après des années à trouver un foyer vide, un océan de bouteilles de bière, il passa un pas de porte pour se faire recevoir par un énorme berger allemand, suivit de près par une petite blonde. Symea n’était pas dans le salon… Il la trouva un peu plus loin, sur la terasse à fumer une cigarette. Jensen fit un détour par le frigo avant de la rejoindre et s’assoir à côté d’elle… ça puait vraiment la clope, mais bon, c’était aussi un moment pour discuter entre adulte. Jensen ouvrit sa bière avant de dire de but en blanc : « On prépare un gros coup pour la fin de l’année. Je n’ai pas encore les détails, c’est très bordélique. Mais si ça se passe comme prévu, on pourrait foutre un coup de pieds dans les couilles des prayers. »



C’était brutale comme nouvelle, mais sa femme avait l’habitude de ce genre d’entrée en matière.

___________

Je suis flic, mais ça veut pas dire que je joue d'après les règles.

Ad augusta per angusta: the result justifies the deed.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas

Symea Oakstone
Symea Oakstone
◭ CREDITS : Signature : Koalavolant (Pisrale)
◭ COMPTES : Rachel | Timothy | Satine
◭ MESSAGES : 1195

MessageSujet: Re: Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen   Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen EmptyLun 6 Déc - 19:47

I’ll never let you go 'cause I know you’ll come backto meJensen & Symea
Une famille qui fonctionne...mal
« I’m the reason you came here,
I’m the American Tragedy »
De deux clopes par mois, elle était passé à deux clopes par jour. Tout l’après-midi, Symea avait dû se retenir de sortir un nouveau poison en barre de son paquet, puisant dans son caractère de merde la force de ne pas succomber au manque. Ou plutôt, de ne pas succomber davantage. Se débarrasser de la coke, même avec le centre de désintox et le cadre strict des forces de l’ordre, avait été putain de dur. Elle refusait de redevenir addict à quoi que soit, et surtout pas à une drogue d’apparence si innocente, mais qui devait se prendre toutes les 45 minutes. Tabac de merde, pensa-t-elle en tirant sur sa clope, sur sa terrasse de Palos Verdes. Pour compenser l’encrassement de ses poumons, elle courait tous les matins comme si elle avait une nuée ardente au cul. La Capo s’arrêtait seulement lorsque ses poumons risquaient d’éclater. Fumer, c’est une chose, perdre sa forme physique, ce n’est pas envisageable. Trop de gueules à casser dans cette ville.

Elle rêve ou la clope ne fait pas du tout diminuer son niveau de stress, là ? À Downfall, c’est constamment la merde, mais depuis la création de la BSEI, ça ne faisait qu’empirer. Les Prayers avaient essuyé des pertes durant l’attaque de Fallenwalk et la libération d’un de leur Lieut’, les forces de police ne cessaient d’harceler les réseaux de vendeurs, et son mari avait joyeusement participé à l’assaut qui lui avait valu deux côtes cassées et quatre fêlées. Symea avait exprimé son mécontentement en forçant la rencontre du joli visage de son époux avec le mur extérieur de la villa, puis avait foutu dehors les affaires qu’il venait d’y déposer. Puis, au fil des semaines et des explications musclées, les tensions s’étaient apaisées, et il avait recommencé à investir les lieux.

Tous deux s’étaient rendus à Palos Verdes la veille et y avaient passé la nuit. Puisque Jensen savait qu’il allait rentrer le lendemain, il avait laissé le chien sur place, au plus grand déplaisir d’Errin, qui ne supportait pas « cette monstrueuse copie de son maître avec 70 kilos de moins ». À une contre trois, cependant, elle ne pouvait pas grand-chose, Lizzy adorait l’animal. La petite avait toujours voulu un chien et celui-là l’avait tout de suite cataloguée comme une petite chose à défendre.

Le bruit soudain provoqué par les deux compères, alors que Symea avait consumé la moitié de sa cigarette, lui indiqua que Jensen venait de rentrer. Il la rejoignit sur la causeuse, une bière à la main, et s’embarqua sans préambule dans des propos qui lui donna envie de s’en griller une deuxième. Sachant qu’il détestait ça, elle lui envoya sa fumée dans la figure. « La politesse, putain de bordel de merde. Je veux un baiser et ta bière avant que tu commences à me saouler. » Il lui accorda les deux. Forte de cette petite victoire, Symea finit par soupirer avec une patience qu’elle alla chercher dans la clope et la boisson amère.

« Parfois, je me demande ce que t’as dans le crâne. » Pour une fois, elle ne gueulait même pas ; son ton était plus morne qu’une bouteille vide. « T’as pensé aux répercussions que ç’aurait si tu te faisais suivre et quelqu’un te filait jusqu’ici ? »

Derrière eux, après un bruit de chute, les pleurs de Lizzy se firent entendre. La mère se retourna, sa fille chouinait à même le sol, malgré les léchouilles d’Ace sur son épaule. La Capo parierait que la petite avait voulu monter sur le dos de la bête pour faire du poney et s’était ramassée. Plus blasée que paniquée par la scène, Symea les désigna d’un geste du menton : « Tu t’en occupes ? » Il voulait des gosses, non ? Qu’il s’amuse un peu. De son côté, les braillements de Lizzy lui conféraient déjà des maux de tête.
(c) 2981 12289 0

___________

This place made you lose your faith, and that's what fucked with your sanity / Say goodbye to your soul and say hello to your vanity

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas

Jensen Pendragon
Jensen Pendragon
◭ CREDITS : Sign' : Lilie (Fantasmagorie) / Avatar : filledevoyou (Tumblr)
◭ COMPTES : Eugen Talleyrand / Casey Archer
◭ MESSAGES : 392

MessageSujet: Re: Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen   Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen EmptyMar 14 Déc - 20:02

Symea semblait à deux doigts de lui arracher la tête, mais Jensen dit d’un ton très calme : « Le financement du BSEI ne suit pas. » Ni plus ni moins, c’était la seule raison qui l’avait poussé à chercher l’argent là où il pouvait le trouver : « J’ai pas assez d’argent pour acheter tout le matos qu’il nous faudrait et pour arroser les petites frappes. Sans compter que si c’est de l’argent officiel, je dois justifier de celui-ci. » Justifier, faire des papiers, parler aux gens, laisser des traces. En d’autre terme, risquer qu’un sale con de prayer mette ses sales mains sur le matos du BSEI et ça, ça dégoutait Jensen.

Il eut un petit couinement, Lizzy venait de se faire mal et Symea lui ordonnait d’aller s’en occuper : « Le deal est simple, ils me filent un salaire de Capo et j’arrête de leur foutre la pression et je leur donne même quelques infos de temps à autre. » ça semblerait presque raisonnable comme proposition… Même pour Jensen, qui se leva d’ailleurs pour aller chercher Lizzy et la gronder gentiment : « Viens là Lizzy. C’est pas un poney, il ne faut pas monter dessus. Si tu veux faire du poney, on t’en trouvera un vrai. » Il la prit dans ses bras pour aller se rassoir auprès de Symea, carressant les cheveux de la petite fille pour la consoler, continuant aussi sa conversation : « Et s’il refusait ma thune, j’allais faire de sa vie un enfer. Evidement, j’suis pas con, j’avais pris mes précautions avec Miller au cas où. Mais bref, on a convenu d’un test. La libération du lieut’ à la con et si ça matchait, il me versait la thune. » Mais le problème c’était que l’intermédiaire choisit ça avait été Olivia et ça… Jensen ne l’avait pas vu venir, surtout que la petite blonde s’était comportée comme une emmerdeuse, refusant tout compromis. Très bien, alors Jensen avait joué au plus con.

Il toussa une seconde pour continuer : « Le soucis c’est que j’y suis peut-être allé un peu fort pour la libération du lieut’. » Jensen reposa Lizzy a ses pieds, heureusement que la gamine ne pouvait pas vraiment comprendre de quoi ils parlaient, sinon ça serait la belle merde : « Olivia voulait des pertes pour que ce soit crédible, alors j’ai posté des snipers et j’ai décimé son équipe, une bonne moitié au tapis. J’espère qu’elle m’en voudra pas trop cette… » Jensen ne termina pas sa phrase car Lizzy était encore là, mais le mot « pute » fut clairement lisible sur les lèvres du flic.

___________

Je suis flic, mais ça veut pas dire que je joue d'après les règles.

Ad augusta per angusta: the result justifies the deed.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas

Symea Oakstone
Symea Oakstone
◭ CREDITS : Signature : Koalavolant (Pisrale)
◭ COMPTES : Rachel | Timothy | Satine
◭ MESSAGES : 1195

MessageSujet: Re: Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen   Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen EmptyDim 16 Jan - 13:52

I’ll never let you go 'cause I know you’ll come backto meJensen & Symea
Une famille qui fonctionne...mal
« I’m the reason you came here,
I’m the American Tragedy »
Symea prit une longue taffe en se demandant comment exprimer sa désapprobation sans se griller. La flic qu’elle avait été, borderline sans trop le montrer dans son travail, aurait trouvé les agissements de son mari intelligemment chaotique et foutrement sexy. Le genre de conversation qui commence sur le canapé et se termine en roulant sur le tapis du salon. Mais là, il s’attaquait à son quartier, son Boss, ses équipes, sa putain de part du marché, et ça lui les brisait. Elle haussa les épaules. « Un salaire de Capo ? Ça m’étonnerait. Tu t’es monté la tête ou tu t’es fait niqué, mais ça m’étonnerait que Phillmore te lâche 75 plaques. Il est pas con. » Ah, l’argent, le nerf de la guerre, la plus puissante des motivations… un des raisons pour lesquelles elle s’épanouissait chez les Prayers, avec l’esprit de clan et la grande liberté pour se laisser aller à la violence qui l’avait toujours fait bander.

La conversation fut interrompue par la chialeuse qui s’était cassé la figure en montant à califourchon sur le chien – sauf que la bête était pas prévue pour, même si la taille pouvait laisser penser le contraire. Jensen fit une démonstration de ses talents parentaux, grondant la gamine non sans lui promettre de lui acheter un vrai poney – quelle petite bite, il pourrait au moins lui trouver une licorne, tant qu’à faire. « Bonne chance pour le faire importer autrement qu’en steak, » glissa-t-elle en roulant des yeux alors qu’il revenait s’asseoir à ses côtés, la petite dans les bras.

« Tu comptes vieillir un jour ou tu vas foutre le bordel partout où tu passes jusqu’à la fin de ta vie ? » Une question lâchée d’un ton toujours aussi blasé alors qu’il continuait ses explications, même si elle était probablement la personne la plus mal placée pour râler à ce sujet. La Capo avait entendu parler de la libération du Lieut’. Un fiasco, cette merde. Alice était toujours en taule et ces connards de sniper avaient descendu Ryder – et elle adorait ce type, il avait toujours des idées tordues pour faire souffrir ceux qui la mettaient à l’envers au cartel. Ça, plus le fait qu’il payait toujours sa tournée. Quel homme c’était.

« J’ai entendu parler de cette histoire. Tiens, prend un gorgée, t’as l’air plus coincé qu’une nonne. » La brune lui tendit la bière qu’elle venait de lui extorquer. Ses lèvres écrasèrent le filtre de sa clope quand il mentionna Ollie. « Attends. Stop. Rembobine. Olivia ? La Olivia, du genre blonde, beau petit cul, chienne de garde ? » Eh merde. Elle profita du fait qu’il ait reposé Lizzy par terre, pour jeter ses jambes par-dessus ses genoux et s’allonger dans le canapé, dans une démonstration d’intimité possessive. « Elle connait ton nom ? Elle sait quoi sur toi ? Vous avez parlé ? Rah, merde, j’arrive plus à me souvenir si je lui ai parlé de toi ou pas. »
(c) 2981 12289 0

___________

This place made you lose your faith, and that's what fucked with your sanity / Say goodbye to your soul and say hello to your vanity

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen   Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une famille qui fonctionne...mal | Symea et Jensen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Tuche [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 【 We're livin' in a Dirty World 】 :: "West Coast" :: Palos Verdes-