Partagez
 

 Je me souviens ... [Dwayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

India Phillmore
India Phillmore
◭ CREDITS : Mish mish/ Rogers
◭ MESSAGES : 5222

MessageSujet: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] EmptyMar 27 Aoû - 20:29




Je me souviens ...



Une douleur. Vive. Comme un coup de marteau qui fracasse un crâne. Qu’est-ce … ? Où suis-je ? Ses yeux s’ouvrent et découvrent une longue ruelle sombre, éclairée par la faible lumière des quelques lampadaires qui grésillent par le manque d’entretien. La jeune femme regarde autour d’elle et pose sa main sur sa nuque, particulièrement douloureuse, arrivant difficilement à faire des mouvements, puis naturellement, elle se dirige sur sa tête où pulse les battements de son cœur. Cachée dans ses cheveux, une belle bosse se fait sentir et la fait gémir de douleur. En ôtant sa main, elle sent ses doigts humides. Du sang. Du sang ?! En se redressant, elle se découvre cachée derrière des bennes à ordures. Sa bouche est pâteuse, elle a comme une envie de vomir qui la prend mais rien ne vient. J’ai bu ?

Se redressant, elle époussette ses vêtements, une jupe patineuse bleu nuit avec un haut rayé blanc et du même bleu. Elle porte aussi un trenchcoat noir et une paire de talons d’une dizaine de centimètres. Ses genoux sont égratignés et l’une de ses chevilles la lance. Qu’est-ce que je fous là ? Aucun bruit autour d’elle, pas même une voiture qui passe dans une rue perpendiculaire. En faisant quelques pas, elle sent un sac en bandoulière dans son dos. En le posant une poubelle, la jeune femme se met à le fouiller et s’arrête brusquement, crispé par l’horreur. Ce sac contient un sachet blanc, épais et dur. De la cocaïne ! Mais aussi des sachets en plastique avec des cachets, des petits morceaux de papier, des barrettes et de l’herbe ainsi que le nécessaire pour rouler. Merde, qu’est-ce que j’ai fait ?! Prise de panique, elle referme vivement le sac et recule. C’est à moi ? Moi … Mais qui suis-je ? Je ne sais pas qui je suis, je ne sais pas comment je m’appelle, ni ce que je fais là. J’ai dû me prendre un sacré coup sur la tête.

Haletante, elle sait qu’avoir un sac avec de tels produits n’est pas bon. Inconsciemment, elle le sait. Se rapprochant de là où elle s’est réveillée, elle voit un sac à main de bonne facture. En le prenant, elle le fouille et découvre un portefeuille contenant des papiers d’identité. Je m’appelle Jodie. Jodie Carter. Downfall. J’ai vingt ans. Des images lui reviennent brièvement. Saccadé, de nombreux flashs. Jodie a convenu d’un rendez-vous. Mais avec qui ? Elle cherche dans son sac d’autres informations sur sa personne et trouve un bout de papier déchiré au fond, où l’heure et le lieu de rendez-vous est confirmé. Son téléphone est éteint. Plus de batterie. Alors elle fait quelques pas pour sortir de la rue. Le coin est silencieux et elle ne sait pas où elle est. Au fur et à mesure de ses pas, en voyant le désastre qui s’est passé dans cette ville, la jeune femme se rappelle avoir transmis un message à un homme, pour un autre. Boomer. Je dois voir, Boomer. La terre a tremblé, ouvrant des trous béants dans certains points. Les fissures sur les murs, sur le sol. La mort lui revient en flash et cette femme blonde allongée sur le sol dans une rue où un bâtiment s’est effondré, la frappe de plein fouet. Son cœur se serre brusquement. Maman. Jodie a envie de pleurer de tout son saoul mais une petite voix lui dit de ne pas céder. Son rimmel ne doit pas couler. Il ne faut pas montrer un signe de faiblesse. Pas ici.

Elle continue de marcher jusqu’à trouver une voiture qui se rappelle à elle, naturellement. Les semaines à dormir dedans. À vivre dedans. À se déplacer malgré les amortisseurs qui grinçaient à chaque crevasse. Elle a été son repaire, son lieu de repos malgré son inconfort, une constante dans son quotidien. Mais quel quotidien ? La voiture démarre sans problème. Les docks. Elle sait qu’ils doivent se voir aux docks. Pourquoi cet endroit ?

Sans comprendre comment, Jodie arrive à bon port, trouvant une place à quelques rues de là. Peut-être a-t-elle une bonne étoile qui la protège des risques qu’elle vient de prendre. Elle a toujours contre elle, le sac en bandoulière, elle passa par un espace un peu sinueux, évitant l’entrée principale, par un instinct qu’elle ne connaît pas. Pis je les prends un à un s’il faut ces enfoirés … Mais qui sont ces enfoirés ?



(c)syndrome

___________
They'll know my name
Revenir en haut Aller en bas

Dwayne Clarkson
Dwayne Clarkson
◭ CREDITS : . :
◭ MESSAGES : 784

MessageSujet: Re: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] EmptyMar 3 Sep - 0:02

Six jours que le sol a craqué sous nos pieds. Autant de temps que je n'y trouve aucun sens. J'ai beau remuer ça en long en large et en travers, je ne comprends pas pourquoi la vie nous a fait ça. Nous n'avions déjà pas grand chose, nous remontions la pente avec fierté, après un combat acharné contre cette ville, bataille continuelle et quotidienne. J'ai du mal à croire que le Seigneur veuille nous faire passer un message... non, ça ne peut être que l’œuvre du Malin. Downfall est maudite. Plus j'y pense, plus je m'interroge. Peut-être ne devrais-je pas y chercher une explication. Après tout, je ne suis pas un saint non plus. Loin de là. Mais je sais qu'il y a des innocents ici, aussi étonnant que cela puisse paraître. Même si la majorité de cette ville est bonne à jeter, il y a toujours des âmes plus pures que la mienne.

Ce matin, je suis allé faire un tour du côté de mon pavillon. Du moins, ce qu'il en reste. Un tas de débris, seul un mur est resté debout, marqué désormais d'une croix noire certainement taguée par l'armée. J'imagine que ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils viennent le détruire. J'ai mis une éternité avant de revenir ici, déjà à cause de l'état des mes pieds qui ne me permettait pas de marcher trop longtemps, mais aussi le temps de rassembler assez de courage. Je crois que ça va mieux, désormais. Même si je suis loin de voir le bout du tunnel...
Au moins, par je ne sais quel miracle, j'ai pu récupérer quelques affaires. Rien d'extraordinaire, mais un peu de fringues et surtout deux paires de pompes que j'avais rangé dans leur boite respective, au fond d'un tiroir de commode. Le reste a disparu, probablement pillé. J'imagine que les voleurs se sont fait repérer, ou qu'ils n'ont pris que ce qu'ils trouvaient facilement. En attendant, c'est avec plaisir que je me débarrasse de ces baskets rouges absolument dégueulasses et défoncées, un peu trop petites pour moi.

Au coucher du soleil, je me prépare à quitter le Big Nowhere pour rejoindre les docks de Norwalk. N'ayant aucun autre moyen de transport que mes pieds, j'avale un anti-douleur juste avant de quitter le palais de justice. Même si mes blessures ne sont plus qu'un amas de croûtes, je ressens encore une sacrée gêne.
Je me chausse de ma paire de Timberland noires, serre la ceinture de mon jean puis attrape une veste zippée noire également. Enfin, je dissimule un Glock 18 sous mon t-shirt autrefois blanc. 9mm récupéré sur un cadavre la semaine dernière, lorsque nous débarrassions les rues bien avant que les secours n'arrivent...

Ce midi, quand je rentrais au palais après ma sortie matinale, un de mes hommes est venu m'informer que Jodie Carter était passée. L'ayant raté, elle m'a transmis un mot avec le lieu d'un rendez-vous. Apparemment, la jeune demoiselle a quelque chose d'important à me dire. J'aurais préféré que nous nous voyions dans un terrain moins hostile et, surtout, plus près de chez moi. Mais peut-être qu'elle a quelque chose à me montrer. À moins qu'il s'agisse d'un coup foireux, auquel cas je m'aventurerai seul dans la gueule du loup. Pour ma propre sécurité, j'emporte avec moi un flingue chargé à bloc. J'espère seulement ne pas avoir à l'utiliser, surtout pas contre Carter.

La nuit est tombée depuis belle lurette lorsque j'arrive sur les lieux. Il m'a fallu plus d'une heure pour rejoindre les docks. Je suis fatigué, surtout après les paysages désolés que j'ai dû traverser. Downfall n'est vraiment pas belle a voir, ça m'en ferait presque pitié. Mais ça me permet de constater que le Big Nowhere n'est, pour une fois, pas seul à avoir morflé.

Rendu sur place, je m'aperçois qu'il me manque un détail important. En effet, Jodie me demande sur le port, mais où exactement ? Putain, elle fait chier... déjà que je viens de me casser le cul pour arriver, je dois encore me démerder pour la trouver. Et loin de moi l'envie de l'appeler de vive voix. Je ne veux pas me faire repérer. J'ose espérer que les Baneshadows ont autre chose à foutre que de surveiller le bord de leurs eaux, une semaine à peine après le tremblement de terre. Mais c'est plus qu'inespéré... alors instinctivement, je rase les murs et fait en sorte de prendre les ruelles, afin de ne pas rester à découvert trop longtemps. Et après de très longues minutes de recherche, manquant de me fouler une cheville tant le terrain est défoncé, je repère un véhicule qui m'est familier. Une 2CV. Ça ne peut être qu'elle. J'approche prudemment, guettant à gauche et à droite bien que la rue semble déserte, jusqu'à être près de la bagnole. Je me penche pour voir s'il y a quelqu'un dedans. Reconnaissant Jodie à l'intérieur, j'ouvre la portière passager et pose mon cul à côté de la jeune femme, sentant mes pieds brûler dans mes pompes...

« Yo. J'espère que t'as une bonne raison de me faire venir jusqu'ici. C'est quoi ? » demandé-je d'un ton particulièrement froid, un peu agacé.

Je ne remarque qu'après qu'elle porte un sac en bandoulière apparemment fourni. Je la regarde alors d'un air interrogateur.

___________
Je me souviens ... [Dwayne] Burn_i10
(merci m'sieurs dames !)
Revenir en haut Aller en bas

India Phillmore
India Phillmore
◭ CREDITS : Mish mish/ Rogers
◭ MESSAGES : 5222

MessageSujet: Re: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] EmptyJeu 12 Sep - 23:50




Je me souviens ...



Elle sursaute. C'est quoi ce retour en arrière ? Ses yeux passent d'un côté puis de l'autre de la voiture. J'ai marché jusque là. J'ai déjà pris cette route. Quand ? Pourquoi ? Ses mains sont sur le volant, le moteur est éteint. Ses yeux se posent sur le rétro. A la naissance de ses cheveux, en haut du front, du sang sec marche un sillon sur une partie de son visage. Elle gratte pour effacer cette trace lorsqu'elle remarque la présence d'une personne s'approchant de la voiture. Sa main se glisse lentement vers le côté de son siège, attrapant instinctivement un objet en fer, sans s'en rendre compte.

L'homme entre dans sa voiture sans demander son reste, s'installe à côté d'elle et lui parle avec une pointe d'agacement. Jodie reste sur le qui-vive, l'observant quelques instants avant que sa mémoire n'effleure que quelques brides de sensations. Respect. Soutien. Conviction. Boomer. C'est lui ? Elle n'en est pas sûre. La jeune femme se rend compte de la tension qui pèse sur elle et relâche, tout de même, l'objet en fer, inutile dans cette petite voiture face à un homme de cette carrure. Elle ramène sa main sur elle, sentant le sac en bandoulière contre elle. Ses yeux verts se baissent, incapable de lui répondre. C'est donc bien elle qui lui a demandé de venir. J'ai quelque chose à lui dire? Mais quoi. Putain.

Je ne sais pas pourquoi j'ai ça, commence-t-elle à dire en bougeant pour faire en sorte de retirer la lanière du sac et pour le poser sur les cuisses de l'afro-américain. C'est de la drogue.

Elle regarde les docks, ne voyant pas de mouvement dans son champ de vision.

Je ne sais pas pourquoi je t'ai demandé de venir. J'ai du me prendre un sale coup sur la tête. Je me suis réveillée, je ne sais pas où, c'est à peine si je me rappelle mon nom. Je ... Je sais qu'on devait se voir ici, j'en déduis qu'il y a quelque chose dans les docks qui t'intéresse mais ... je ne sais pas. Je t'ai fait te déplacer pour rien. Désolée.

Que dire de plus ? La drogue ? Les docks ? Son coup sur la tête ? Jodie est perdue mais sait qu'elle va finir par comprendre. Une impression, un ressenti que sa mémoire finira par revenir. Une conviction. Elle sait. Elle a la conviction qu'elle avait quelque chose à lui montrer, à lui dire, à lui avouer. Mais quoi ? Si seulement je savais. Ce qu'elle ne sait pas, c'est la réaction que l'homme assis à côté d'elle aura. Elle tourne la tête, douloureusement, vers lui, pour le regarder du coin de l'œil.


(c)syndrome

___________
They'll know my name
Revenir en haut Aller en bas

Dwayne Clarkson
Dwayne Clarkson
◭ CREDITS : . :
◭ MESSAGES : 784

MessageSujet: Re: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] EmptyMar 17 Sep - 10:56

Jodie ne semble pas me reconnaître tout de suite. Je plisse le front en la dévisageant, ne comprenant guère ce qui lui prend. Elle n’a pas le même regard que d’habitude. Comme complètement paumée. Je garde le silence, concentré sur ses mimiques pour essayer de capter ce qui lui arrive, la bouche pincée et légèrement entre-ouverte. Les gestes de la gamine sont lents, mais on dirait qu’elle ne me remet qu’après quelques secondes de réflexion. Cela ne me rassure pas, j’en aurais presque un mauvais pressentiment. Instinctivement, je regarde autour de nous à la recherche d’un coup fourré. C’est à ce moment là que la brunette me répond enfin, posant son sac de sport sur mes genoux par la même occasion. Je baisse alors la tête vers lui. Il est ouvert et malgré la pénombre, je n’ai aucun mal à reconnaître une brique de drogue à l’intérieur. Ce que me confirme Carter, d’un air tellement lent et léger que je commence à croire qu’elle a pris quelque chose.

Surpris, je garde les mains au dessus du contenant sans le toucher, puis tourne la tête vers la demoiselle d’un air perplexe, les traits tirés. Mais elle ne me regarde pas, elle est ailleurs, absente. La viande est là, mais pas l’esprit. Qu’est-ce que c’est que cette merde ? Qu’est-ce qui lui prend ? Pourquoi elle se balade avec de la dope ? Ce n’est pas son genre. Du moins, je ne crois pas. Ou alors, elle aurait bien caché son jeu depuis tout ce temps…

Nonchalamment, elle m’annonce ne pas savoir pourquoi elle m’a fait venir ici. Qu’elle a dû prendre un sale coup sur la tête. Puis elle m’explique qu’elle s’est réveillée quelque part, se rappelant à peine de son nom. Elle sait pourtant qu’on devait se voir ici, qu’un truc m’intéresserait certainement. La petite brune m’annonce finalement, désolée, que je me suis déplacé pour rien.

Environ cinq secondes s’écoulent avant que je réagisse… d’un rire nerveux. Je me marre tellement que j’en ai les larmes aux yeux. Mes mains tapent le sac. Je baisse la tête, souffle bruyamment pour me calmer car en réalité, cela ne m’amuse pas. Puis mon rire s’estompe. Je frotte le coin de mes yeux avec les doigts de ma main gauche et soupire...
Merde.
Le silence s’empare à nouveau de l’habitacle. Plus sérieux, je tourne la tête vers Jodie, croisant son regard indécis. Et cette fois, je remarque quelque chose dont je n’étais pas tout à fait sûr tout à l’heure. Sans la prévenir et de manière soudaine, j’attrape son menton entre mon pouce et mon index, afin de pivoter le côté gauche de son visage vers moi.

« Qu’est-ce... »

Même si je sens qu’elle voudrait que je la relâche, mon autre main vient chercher quelque chose dans ses cheveux. Je ne tarde pas à trouver ce que je cherche, ressentant sous mes doigts un sacré gnon à l’arrière de son crâne, ainsi que ce qui semble être une croûte importante. Certainement du sang séché, comme sous son arcade.

Je la relâche enfin, ne portant aucune importance au fait que je viens certainement de la brusquer ; bien trop occupé à analyser la situation. Elle ne joue pas l’amnésique. Elle a réellement pris un vilain coup sur la tête. Mais pourquoi ? Comment ? Par qui ?

« Jodie, essaie de te souvenir. Avant que tu perdes connaissance. Qu’est-ce que t'as fait, avec qui t'étais ? » lui demandé-je de ma voix granitique et si intimidante, essayant pourtant d'être le plus posé possible.

Bordel, comme si c’était le meilleur endroit pour ça...

___________
Je me souviens ... [Dwayne] Burn_i10
(merci m'sieurs dames !)
Revenir en haut Aller en bas

India Phillmore
India Phillmore
◭ CREDITS : Mish mish/ Rogers
◭ MESSAGES : 5222

MessageSujet: Re: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] EmptySam 21 Sep - 10:13




Je me souviens ...



C’est un rire nerveux qui accueille ses excuses confuses. Il finit par passer, s’évanouissant dans un soupir. Jodie ne sait pas ce qu’elle doit dire ou faire. Rentre chez toi, t’es dans ma maison là. Oui, elle dort dans cette voiture aux dernières nouvelles car ce sont les quelques affaires qui traînent derrière qui lui ont mis la puce à l’oreille. Elle observe du coin de l’œil l’afro-américain qui la scrute à son tour pour finir par attraper tout à coup son visage par le menton pour l’obliger à le tourner entièrement vers lui.

Son corps se raidit à ce contact et c’est comme une sensation désagréable qui s’empare d’elle mais qui ne la fait pas pour autant réagir du premier coup. Dwayne l’ausculte, rajoutant à cette main ferme qu’il l’empêchait de reculant, une autre main qui passe dans ses cheveux à la recherche de quelque chose. Une vive douleur la fit grimacer lorsqu’il toucha une zone de crâne. Cette posture, cette position réveille une soudaine angoisse qui la serre à la gorge au point de la mettre en apnée, son cœur battant comme s’il venait de faire un cent mètre en moins de dix secondes. Elle cherche alors à reculer, intensifiant son contact avec lui mais ce dernier finit par la lâcher alors qu’elle se met à trembler sans comprendre la raison. Elle tremble comme une feuille alors qu’il lui parle à nouveau. Ses mains se posent sur le volant, sa respiration est haletante. Son front se pose sur ses mains, cherchant à trouver des réponses aux questions posées. L’homme l’intimide alors que la sensation de confiance et de sécurité a été la première réaction après la surprise. Ce contact a ravivé quelque chose qu’elle ne comprend pas. Il m’a fait du mal ? Pourquoi le contacter alors ? C’est impossible.

Je, commença-t-elle en bégayer, n’arrivant pas à dire la suite, je ne sais pas. Ne me touche plus.

Elle parvient à dire ces quelques mots, sans relever la tête, ne parvenant pas à calmer sa respiration devenue saccadée. L’impression d’avoir un marteau qui lui tape l’intérieur du crâne revient brusquement.

Je crois que j’étais dans le … Watts ? Murmure-t-elle après un silence, incertaine d’une voix cassée.

Pourquoi le Watts ? Pourquoi les docks ? Et pourquoi cette sensation de danger ? Est-ce la personne assise à côté de lui ou bien l’endroit où ils se trouvent ? Pourquoi avoir les jambes raides ? Pourquoi avoir mal au crâne ? Pourquoi avoir ce sac remplis de drogues diverses et variés ? Pourquoi avoir peur ? Trop de question sans réponse mais peut-être que cet homme qu'elle a cherché à contacter pourra l'aider à se souvenir.

Aide moi, parle moi de toi, parvient-elle à dire d'une petite voix, le visage toujours enfoui pour cacher ses yeux humides.


(c)syndrome

___________
They'll know my name
Revenir en haut Aller en bas

Dwayne Clarkson
Dwayne Clarkson
◭ CREDITS : . :
◭ MESSAGES : 784

MessageSujet: Re: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] EmptySam 21 Sep - 13:21

La lumière faiblarde du réverbère à quelques mètres nous éclaire, ce qui me permet de remarquer les mains tremblantes de Jodie lorsqu’elle les pose sur le volant. Je l’observe silencieusement du coin de l’œil. Si je n’ai porté aucune importance à sa résistance lorsque je cherchais dans ses cheveux, cela ne m’empêche pas de comprendre qu’elle n’est définitivement pas à l’aise quand je l’approche de trop près. Mais j’ai un doute. Est-ce qu’elle tremble à cause de mes questions, ou parce que j’ai forcé un contact qui me paraît anodin ?

Toujours frissonnante et en état de stress visiblement intense, Carter reprend difficilement la parole. Elle bégaye, mais parvient à me répondre, la tête dans le volant. Si je ne réagis pas au fait qu’elle ne  se souvienne encore de rien, il n’en est pas tant quand elle me somme de ne plus la toucher. Cette phrase provoque chez moi une sorte de rictus, une grimace d’incompréhension qui se termine dans un léger soupir, la paume de mes mains vers le plafond avant de retomber sur mon pantalon. Je hoche à peine la tête, regardant finalement à l’extérieur. Ouais, OK, si tu veux.

Au moins, j’ai la réponse que je cherchais sur l’origine de ses tremblements. Puis je me souviens – et je suis bien le seul dans cette bagnole – du soir où elle était passée chez moi sans me prévenir, pour me mettre sur un coup intéressant. Cette fois-là, Jodie n’était pas non plus à l’aise quand j’approchais de trop près ; reculant à mesure que j’avançais vers elle. Jusqu’à rencontrer le mur. Pourtant, je n’étais pas spécialement menaçant. Mais elle frémissait déjà, son regard trahissant une profonde angoisse, soudaine et hors de contrôle.
Ce n’est peut-être pas moi en particulier qu’elle craint. Je me demande ce qu’elle a pu vivre pour que la moindre approche dans sa zone de confort la mette dans cet état. Et en même temps, j’ai envie de la secouer pour qu’elle se reprenne. Mais ça n’aiderait en rien et je le sais très bien.

Alors je me tais, pendant qu’elle bataille pour reprendre son souffle sans jamais relever la tête. Après quelques secondes, elle murmure enfin quelque chose. Peut-être un souvenir, toujours incertain. Elle viendrait du Watts.
Je ne sais pas quoi lui répondre. Et j’ignore ce qui pourrait l’aider. Une chose est sûre… ça me casse les couilles.

Je baisse les yeux sur le sac que Carter m’a foutu sur les genoux, puis je le fouille pendant qu’elle accouple son visage avec sa 2cv. Je constate qu’il n’y a pas qu’une brique de coke là-dedans, mais d’autres drogues. Plusieurs petits sachets avec des cachetons, encore de la poudre, des seringues et même de l’herbe. Tiens, c’est ça qu’il me faudrait. Un peu de fume pour me détendre, histoire de pas être venu ici pour rien.

Tandis que je poursuis mon exploration dans chaque recoin du sac de sport, Jodie brise le silence d’une toute petite voix. Pour l’aider, elle voudrait que je lui parle de moi. Sans cesser de farfouiller, je hoche la tête de gauche à droite. Comme si mon histoire l’aiderait à retrouver la sienne.

« Qu’est-ce que tu veux que j’te dise ? » demandé-je d’un ton presque agressif, avant de poursuivre, « que je suis né à Los Angeles y a 37 ans ? Que j’suis venu m’enterrer ici et que parfois, j’me dis que j’aurais mieux fait de crever là-bas ? Sérieux... »

Je sors une boite métallique du sac et l’ouvre, découvrant sept roulées. J’en prends une, la renifle et comprends immédiatement qu’il ne s’agit pas que de tabac. Parfait. J’ai vraiment envie d’en fumer un. Je porte alors le tube à ma bouche, l’allume avec mon briquet et tire une première et profonde latte en fermant les yeux. Si jamais Jodie se souvient qu’il fallait en fait ramener toute cette merde à bon port quelque part, tant pis. Je m’en tape. Alea Jacta Est, comme on dit.

« T’es au courant qu’on est des Unbroken, toi et moi, au moins ? » je pivote la tête vers la petite brune, qui ne semble toujours pas décidée à lâcher son volant. « Celui qui t’a fait ça, il t’a pas raté... » dis-je simplement en fumant.

Le silence s’installe, mais j’ai encore la phrase de Jodie dans la tête. Aide-moi, parle-moi de toi. Sérieusement, qu’est-ce qu’elle veut que je lui dise ? « Pff… j’sais pas. J’sais plus. En ce moment, je sais plus. T’es pas la seule, tiens... » (relâche la fumée) « tu voudrais que je te parle de moi… ah ! C’est bien la première fois qu’on me demande ça. Je sais même pas par où commencer... » (tire une latte) « mmh… fffff. Depuis ce tremblement de terre là, je sais plus ce que je dois faire. Quand j’pense à tout le chemin qu’on avait fait, ce qu’on avait rebâti de nos mains. Tout ça c’est mort, maintenant. Y a plus rien. Je sais qu’ils comptent sur moi, mais je sais plus par où commencer. Quoi faire. Parfois, j’me demande si tout ça c’est pas ma mort. Tu vois c’que j’veux dire ? Des fois, j’me demande si je suis pas déjà mort... »

Si elle relevait la tête, je pourrais au moins lui tendre le spliff. Au lieu de quoi, je continue sur ma lancée.

« Quel con j’ai été… croire que Downfall serait ma terre de rédemption. Tu parles… » (silence) « non y a rien à faire, cette chienne de vie m’aura à l’usure. Et j’suis pas prêt de crever. Putain… j’ai tout perdu à Los Angeles, faudrait encore que je perde tout ici ? Non… non, j’crois pas. Tu vois, j’ai envie de faire des choses, d’aider ces gens. C’est pas pour laver mon âme, tu vois. C’est qu’au fond j’ai vraiment envie de le faire. J’y trouve un sens. Mais quand j’vois qu’il suffit d’un rien, d’une journée pas comme les autres, pour tout perdre… je comprends pas. » (fume, les yeux clos) « … j’ai rien oublié. Qui sait, peut-être que t’es chanceuse de te souvenir de rien aujourd’hui. J’vais pas dire que j’aimerais bien être à ta place, mais putain… y a des choses dont je veux plus me souvenir… Je parle pas forcément d’ici à Downfall, mais d’avant. Avant. J’ai des images qui partent pas. C’est comme gravé, tu vois. » (rallume le joint, avant de poursuivre) « son corps froid et raide dans la cuisine… il faisait si chaud dehors. Ffff… ou quand j’imagine ma mère en train de brûler vive. Je l’entends crier. C’est… ça paraît réel » (dis-je en faisant un geste près de mon oreille gauche, le joint entre les doigts) « ou mon père, le bruit des balles, son corps qui tombe lourdement sur le goudron. J’revois ça tellement clairement. C’est comme… j’sais pas. J’oublie pas. Je peux pas. Boomer, Karam, Kalynda. Et maintenant tout ce qui se passe ici, dans cette ville maudite. L’enfer. Vraiment. Mais j'continue de me battre. C'est bizarre tout ça... »

___________
Je me souviens ... [Dwayne] Burn_i10
(merci m'sieurs dames !)


Dernière édition par Dwayne Clarkson le Dim 22 Sep - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

India Phillmore
India Phillmore
◭ CREDITS : Mish mish/ Rogers
◭ MESSAGES : 5222

MessageSujet: Re: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] EmptySam 21 Sep - 18:58




Je me souviens ...



Il accepte de ne plus la toucher et une part d’elle se sent rassurée comme si elle pouvait le croire. Je ne sais pas ce qui m’arrive, putain. Ses mains serrent le cuir du volant alors que sa respiration arrive finalement à trouver un rythme plus calme. Son corps garde encore les traces des tremblements mais l’information finit par apaiser, et après de nombreuses minutes, l’angoisse née suite à ce contact disparu.

Jodie n’est alors pas capable de se redresser alors que le trentenaire lui demande ce qu’elle veut savoir, sentant une légère agressivité dans sa voix. Il n’était pas né à Downfall, mais bien de l’autre côté du mur. N’affrontant pas son regard, elle entend un bruit métallique comme le son d’une boite que l’on ouvre. Un reniflement plus tard, le bruit d’un briquet et d’un long souffle laissèrent place à quelques secondes de silence. L’odeur du tabac mélangé à l’herbe embaume rapidement l’intérieur de la voiture. Il lui pose une question auquel elle ne sait comment réagir. Unbroken ? Qu’est-ce qu’ils sont ? Elle bouge seulement la tête pour lui faire comprendre que non, elle ne sait pas. Pas de flash, pas de souvenir qui lui permettrait de comprendre. Rien. Juste le néant et une sale douleur. Boomer renchérit quant à la possibilité que le coup venait de quelqu’un qui l’avait agressé. Possible. Mais cela n’explique pas pourquoi elle a gardé le sac.

J’ai l’impression, murmure-t-elle dans un souffle presque inaudible.

Elle ouvre les yeux, sans pour autant voir mais ses mains se détendirent alors qu’il commence à lui parler, ne s’attendant pas à ce que la jeune femme lui demande à parler de lui. Tremblement de terre, reconstruction, destruction, des personnes qui attendent de lui beaucoup. Sa mort ? Jodie l’écoute, hochant de la tête régulièrement, prenant des inspirations plus posées. La brunette reste silencieuse, l’entendant tirer à nouveau sur le joint, attendant qu’il reprenne. Ce sont là les paroles d’un homme fatigué par la vie, usé, abîmé, qui a perdu beaucoup même si en apparence, il ne montre rien. Elle se redresse lentement, comme touchée par les mots de Boomer. Il a les yeux fermés lorsqu’elle ose poser les siens sur lui. Son passé le hante, le ronge et il revoit des horreurs ancrés dans sa mémoire. Vaguement, il aborde les souvenirs qui le hantent sans en dire trop. Il y a de quoi être traumatisé mais l’homme continue à se battre sans comprendre pourquoi. Alors les noms qu’il énumère des noms, Jodie ne comprend pas de suite qu’il n’est pas celui qu’elle attend. Pourtant, rien ne lui indique qu’il a agi avec l’intention de lui mentir.

Pourquoi tu te bats …
Commence-t-elle à dire en réalisant qu’elle s’adresse peut-être à la mauvaise personne, reprenant sur la défensive. Attends, tu n’es pas Boomer ?

Il est pourtant Boomer. Même si ce n’est qu’un surnom. Un nom d’emprunt ? Alors, Jodie se pose la question sur le sien, attrapant son sac pour en sortir sa carte d’identité sans défaut. Est-ce seulement son vrai nom ? Pourquoi le changer après tout ? Elle le range et laisse son sac à ses pieds lorsqu’elle voit l’afro-américain lui tendre le joint naturellement. La jeune femme le regarde quelques instants avant de prendre le joint, avec l’impression de ne jamais avoir fait ça auparavant. Elle tire dessus, recrachant immédiatement la fumée, toussant tant le goût est étrange et la fumée a irrité sa gorge.

Je sais une chose, je n’ai jamais fumé, arrive-t-elle à dire après une quinte de toux, tenant encore du bout des doigts le tube.



(c)syndrome

___________
They'll know my name
Revenir en haut Aller en bas

Dwayne Clarkson
Dwayne Clarkson
◭ CREDITS : . :
◭ MESSAGES : 784

MessageSujet: Re: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] EmptyLun 23 Sep - 14:47

Pourquoi tu te bats, me demande-t-elle. Je hausse les épaules, les yeux clos, tirant une dernière latte. Cette weed est vraiment bonne, j’en savoure chaque bouffée comme si c’était la dernière. Et vu que ça fait un moment que je n’ai plus fumé, j’en ressens déjà les premiers effets. Je me sens bien, plus détendu, mais pas exagérément non plus. La fume ne m’a jamais contrôlé. Pas comme certaines personnes qui se sentent mal ou dans un état second en un rien de temps. Ces mecs qui verraient deux lunes dans un salon en plein jour. Le genre qu’on a envie de baffer et qui, à mes yeux, le font exprès pour se rendre intéressants. Bref, quelque chose que je n’ai jamais vraiment compris, puisque ça ne risque pas de m’arriver.  

Tout à coup sur la défensive, Jodie semble réaliser qu’elle n’a peut-être pas la personne qu’elle attendait à ses côtés. J’en ris un peu, expirant la fumée en même temps. Puis j’ouvre les yeux pour la regarder et lui répondre. D’abord à sa première question.

« Se battre pour la vie fait encore de nous des Hommes, non ? » répondis-je simplement, continuant après un moment de latence « Et oui, je suis Boomer… », je marque un instant une pause, pensif, « mais à une époque, Boomer était mon pit’. On m’appelle comme ça à cause du tatouage que j’ai dans le dos et qui lui rend hommage… une manière de dire que même si tout ça est derrière moi, ça reste là. »

Étrangement, je me fous de lui raconter tout ça. Ce soir, les conséquences m'importent peu. Et surtout, je ne vois pas quelles répercutions il pourrait y avoir. Après tout, ce n’est pas un secret. Tous ceux qui me verront torse nu remarqueront ce tatouage recouvrant mon dos.

« Enfin… il n’est pas adressé qu’à lui... » rajouté-je, le regard dans le vague, préférant me taire cette fois.

La tête de pitbull et les inscriptions au-dessus concernent aussi Diana... One Love, pour mon seul et unique amour. Cette merveilleuse femme que la vie m’a donné, mais que la Faucheuse m’a repris sans prévenir. C'est fou car, encore aujourd'hui, douze ans après sa mort, c'est un souvenir toujours palpable. Comme si ce drame datait d'hier...
Et Boomer, inscrit juste en dessous, pour le chien qu’elle m’avait offert et qui a partagé nos vies, puis seulement la mienne. Ce bull m’a aidé à remonter la pente. Mais lui aussi est mort brutalement. Si je me concentre, je peux encore entendre ses couinements, quand ces fils de pute le pendaient à sa chaîne… putain.

Je chasse ces satanées images d'un hochement de tête, avant de tendre naturellement le joint à la petite brune, qui ne le remarque pas tout de suite ; trop concentrée sur sa carte d’identité qu’elle n’a même pas l’air de reconnaître. Bizarre... si elle se souvient malgré tout de moi, comment ne peut-elle pas se souvenir d’elle-même ?

Après quelques secondes et un échange de regards, Carter prend le spliff comme si elle s’engouffrait dans l’inconnu. Je la regarde tirer dessus et recracher aussitôt, prise d’une toux incontrôlable.

« Je sais une chose, je n’ai jamais fumé. » dit-elle.

Je me marre, un peu moqueur mais surtout amusé, sans la quitter des yeux tandis qu’elle tousse encore. Décidément, cette soirée n’a rien d’habituelle pour moi. Mais ça fait du bien… même si nous sommes en terrain hostile.

« Réessaie. » lui dis-je avec un léger sourire aux coins des lèvres, le regard espiègle. « Tire une bonne latte et garde la fumée plusieurs secondes, sans recracher… Au moins, tu risques pas de perdre la mémoire avec ça. ».

L’inverse serait même la bienvenue...

Quelques secondes s'écoulent et pendant qu'elle retente l'expérience, je brise à nouveau le silence. « Et toi... t'es pas Jodie Carter ? », lâché-je d'un ton presque mystérieux, tournant la tête vers elle. Si je n'en ai jamais douté, ça ne semblait pas être son cas tout à l'heure. Alors, rien ne me coûte de poser une question idiote. Si tant est qu'elle le soit.

___________
Je me souviens ... [Dwayne] Burn_i10
(merci m'sieurs dames !)
Revenir en haut Aller en bas

India Phillmore
India Phillmore
◭ CREDITS : Mish mish/ Rogers
◭ MESSAGES : 5222

MessageSujet: Re: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] EmptyMar 24 Sep - 10:32




Je me souviens ...



Pourquoi rire alors qu’elle lui demande s’il est Boomer ? La jeune femme ne bouge pas mais reste sur la défensive. Il ouvre les yeux pour les poser sur elle, répondant à sa première question par une autre. Le visage fermé, Jodie ne réagit pas à celle-ci, attendant la confirmation de son identité, ce qu’il ne tarda pas à faire. Ce surnom est tatoué sur sa peau, en souvenir d’un animal qui lui tenait à cœur. Est-ce que j’ai ça grave sur ma peau ? Ses yeux passent rapidement sur ses avants-bras découverts, ne voyant rien d’ancrés dessus. Elle est vierge, vierge de tous souvenirs. Peut-être qu’elle possède un tatouage sur son dos ou sur une autre zone couverte par ses vêtements. La force de ses mots semble atteindre la jeune femme qui comprend que cet homme ne pourra jamais oublier ce qu’il a vécu. Les brides d’informations sur les horreurs passées suffisent pour qu’elle comprendre l’importance de les graver dans sa chair.

Bien que vague, Boomer ajoute que ce n’est pas seulement pour lui que ce tatouage a été fait. Ne réagissant pas, les questions sont là. Mais la brune comprend qu’elle n’aura pas de réponse grâce à lui et son passé. Rien ne fais écho. Toujours pas de flash, de découverte, d’illumination. Le vide. Le néant. Qu’y-a-t-il au dock bon sang ? Pourquoi ce sac ? Bon sang ! Ses questions continuaient à tourner dans son esprit.

Le joint passe d’une main à l’autre et Jodie tire dessus, s’étouffant à moitié, recrachant la fumée qui vient d’irriter sa gorge. Le triste constat, qu’elle découvre, est qu’elle n’a jamais fumé. Et cela le fait se marrer alors qu’elle tousse, la larme à l’œil. Pourtant Boomer, avec bienveillance, lui explique comment fumer sans recracher. Elle esquisse un sourire timide lorsqu’il glisse l’idée que cela ne pourra pas lui faire perdre plus la mémoire. Hésitante, elle décide de recommencer, studieuse. Elle tire dessus, cherchant à retenir la fumée dans ses poumons, tout en le regardant, en apnée pour finir par dégager la fumée. Sa gorge est encore irritée mais cela semble moins désagréable sans pour autant en apprécier le goût, ne se souvenant pas les effets.

Il lui demande si elle est Jodie Carter. Sa question réveille quelque chose. Un trouble. Se laissant s’enfoncer dans le dossier du siège qui émet un léger grincement, elle reste silencieusement, tirant à nouveau sur le joint, reproduisant le même schéma, se perdant dans ses pensées un court instant. Une fois la fumée recrachée, la jeune femme rend la roulée à son propriétaire, avec un léger mouvement de tête, croisant son regard.

Je ne sais pas. J’ai l’impression que ce n’est pas le cas, dit-elle son visage se fermant alors que son regard se perd dans la contemplation de la rue où ils sont garés, voyant les docks de leur position. Qu’est-ce que tu sais sur moi ?

Peut-être que c’est une meilleure question ? Car les deux ne semblent pas si proches que cela, au premier abord.


(c)syndrome

___________
They'll know my name
Revenir en haut Aller en bas

Dwayne Clarkson
Dwayne Clarkson
◭ CREDITS : . :
◭ MESSAGES : 784

MessageSujet: Re: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] EmptyMar 24 Sep - 14:26

Bizarrement, ma question n’a droit à aucune réponse spontanée. Le front plissé, mes yeux ne quittent pas le visage de la jeune femme. En pleine réflexion, elle s’enfonce au fond de son siège grinçant et porte à nouveau le joint à ses lèvres. Ça y est, elle prend le pli et j’ai l’impression qu’elle aime ça, malgré les expressions de son visage qui semblent dire le contraire à chaque bouffée. Puis, elle finit par me tendre ce qui reste, croisant mon regard avant de briser un silence beaucoup trop long suite à une telle question.

Elle ne sait pas. Et surtout, elle a l’impression que ce n’est pas le cas.
Suite à ce que je viens d’entendre, je récupère le tube sans dire un mot, la mâchoire serrée. Qu’est-ce que ça veut dire ? Certes, elle est en proie à une sérieuse amnésie mais cela ne l’a pas empêché d’avoir quelques bribes de mémoire. Déjà, elle se souvenait de notre rendez-vous et du lieu ; ensuite, même si elle a dû m’observer quelques instants lorsque je me suis assis à ses côtés, elle s’est rappelé de moi. OK, elle a douté à un moment quand on discutait mais au fond, elle ne s’est jamais vraiment méfié. Alors, comment une amnésique peut se souvenir de choses plus insignifiantes que de sa propre identité ?

Je n’ai aucune connaissance particulière sur les mécanismes de la mémoire, mais j’ai vraiment du mal à croire qu’on puisse oublier qui on est lors d’une amnésie partielle comme la sienne. Peut-être que je me trompe, mais en attendant je me méfie. Le court moment de détente que je vivais prend fin.
Je la quitte des yeux pour regarder à ma droite. La rue est toujours aussi déserte. Cette soirée est étrange, comme si nous étions coupés du monde, dans une bulle à part. Je trouvais ça très agréable il y a encore quelques secondes, mais désormais je suis nerveux. Si le nom de Jodie Carter ne lui fait pas écho, alors qui est-elle ? C’est fou comme tout peut changer d’un instant à l’autre, là aussi…

Alors qu’elle me demande ce que je sais sur elle, je dépose le sac de sport à mes pieds et porte le bédo éteint à mes lèvres, pour le rallumer. La flamme du briquet éclaire mon visage fermé, ainsi que mes lèvres pincées.
Comme je ne réponds pas encore, le silence s’installe à nouveau dans l’habitacle. Le regard droit devant moi sans fixer quelque chose en particulier, je réfléchis. Tiens, c’est vrai que je ne sais pratiquement rien sur cette Unbroken. Nos vies se sont croisées plusieurs fois, nous défendons la même cause d’une manière plus ou moins similaire, mais cette fille est un mystère.

Relâchant la fumée par les narines, je tourne les yeux vers elle, beaucoup plus froid que tout à l’heure, tant dans ma manière de la regarder que de lui répondre.

« Pas grand-chose. » (marque une pause) « Je sais que tu travaillais au dispensaire avec Luka, à Skid Row. Qu’elle t’a pris sous son aile dès le départ, qu’elle t’a appris beaucoup de choses et qu’elle a beaucoup de considération pour toi… » (court silence) « Luka Gilmore, ça te dit quelque chose ça au moins ? »

Je fixe la brunette sans sourciller, cherchant à capter son regard et la moindre expression faciale de sa part. Puis je rajoute, toujours aussi froid et impassible : « depuis le tremblement de terre Luka est dans le coma. C’est toi-même qui me l’as appris… c’est dommage, on aurait pu lui demander comment tu t’appelles… À moins qu’elle aussi te connaisse comme étant Jodie Carter. »

___________
Je me souviens ... [Dwayne] Burn_i10
(merci m'sieurs dames !)
Revenir en haut Aller en bas

India Phillmore
India Phillmore
◭ CREDITS : Mish mish/ Rogers
◭ MESSAGES : 5222

MessageSujet: Re: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] EmptyVen 27 Sep - 23:15




Je me souviens ...



Certaines choses sonnent comme une évidence. Pourquoi certaines sont oubliées, pourquoi d'autres restent ? Est-ce inconscient ? Pourquoi a-elle le doute sur son identité ? Jodie a le sentiment de n'être qu'un mensonge, un faux. Elle n'est pas ce qu'elle prétend alors qu'elle était encore certaine plusieurs minutes avant. La jeune femme demande sans grande conviction s'il sait quelque chose. Au premier abord, ils ne sont pas proches car il ne lui montré aucun signe qui aurait pu lui faire croire le contraire. Et ce qu'il dit au début annonce la couleur : pas grand chose.

Le nom de Luka alors sonne comme une évidence, une claque en plein visage qui retourne le cerveau, qui donne le tournis et l'envie soudaine de vomir. Luka Gilmore, le dispensaire, le tremblement, les Unbrokens, Downfall, les Prayers, son père, elle. India Phillmore. Un éclair de lumière, des flashs qui défilent sous ses yeux. La mémoire revient, enfouie sous la violence du coup. Les docks, son informateur, les Prayers, la capture, l'échange de coup et la fuite. Tout lui revient. Elle reste apathique quelques secondes après que Dwayne ait terminé sa phrase. Ses yeux s'écarquillent tandis que son cœur se lance dans une tachycardie endiablée, réagissant brusquement.

Quelle heure est-il ?!

Elle regarde sur le tableau de bord de la voiture pour lire l'heure sur une vielle horloge qui marchait encore sans comprendre comment.

Merde, putain, ils ont dû déjà commencer. Mais quelle conne et quel con celui-là! C'est pas les bons quais!

Elle démarre alors en trombe, le moteur grinçant comme jamais, n'appréciant d'être brusqué, rechigne quelques jeux de clés avant d'accepter de s'allumer. La voiture prend la direction d'une route principale pour aller vers Little Tokyo, évitant les trous dans le bitume, les routes fermées. Il n'y a aucune logique dans ce rendez vous et elle ne saurait expliqué si c'est dû à une mauvaise entente ou une mauvaise information. Qu'importe, ils se sont retrouvés et les voilà sur la route menant à bon port.

On a eu de la chance que l'autre abruti t'ait parlé de ces docks sinon tu poireauterais à Little Tokyo en m'attendant.

Elle n'écoute rien, continuant de pester contre elle-même, ressentant à nouveau la frayeur de faire face à un homme violent, qui lui donnant un coup brutal sur la tête. L'adrénaline a dû lui permettre de tenir, les cours de self défense des BB ont payé, le Prayer ne s'attendait pas à ce qu'elle réplique. Elle en tremble à nouveau, revivant son contact par réminiscence. Ses phalanges ainsi que son visage se contractrent de colère. Elle est cela. Elle est Colère. Elle est Fierté.

Les Prayers commençaient à étendre leur présence dans le quartier du Watts, dégageant les petites frappes qui cherchaient à se faire quelques ronds en vendant de la dope. Dans sa discrétion, elle s'était aperçue de clés dans le quartier où elle habite de ses échanges parfois musclés. Cela lui a mis la puce à l'oreille. Le Watts n'est pas un quartier où ils ont l'habitude de vendre. Avant la chute du dispensaire, elle croisait régulièrement des junkies qui parlaient des lieux où ils achetaient et ce n'était pas souvent le cas de ce quartier.

Il faut que tu vois ca. Je me suis fais choper une fois, ils seront sur leur garde mais il faut que tu vois ca. Il était hors de question que je reste seule avec Sheldon, plutôt mourir même, et je n'ai aucun pouvoir chez les Unbrokens mais toi, toi tu peux peut-être faire quelque chose.

La route se passe sans accroche, les rues défilent au rythme limité par les capacités de la voiture qui n'a pas l'habitude d'avoir un homme de cette carrure à l'intérieur. India craint de rencontrer des difficultés mais rien ne semble aller contre sa volonté.



(c)syndrome

___________
They'll know my name
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je me souviens ... [Dwayne]   Je me souviens ... [Dwayne] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Je me souviens ... [Dwayne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sgt Brad Vs John Dwayne
» Partitions de Dwayne E. Walker
» C.K ☼ Souviens-toi de ces brefs instants torrides.
» Tu semble me connaître, mais je ne me souviens pas de toi (Nevil E. Leibovici)
» Les rouquines se cachent pour pleurer [Pv Dwayne]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 【 We're livin' in a Dirty World 】 :: Norwalk :: The Docks-