Partagez | 
 

 Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar
ϟ CREDITS : avatar (c)syndrome / gif (c)48dreams
ϟ COMPTES : PNJ / MJ
ϟ MESSAGES : 512

MessageSujet: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Mar 23 Déc - 18:49



WE'RE NOT GONNA FALL
{mini-event #2}

Downfall se réveille douloureusement. Le centre-ville n'est plus qu'un champ de ruines fumant et mortifère. Quelques heures ont suffi à réduire le Civic Center en cendre. Mais tel le phœnix, la ville revient à la vie, malgré une renaissance dans la souffrance. Downfall paye le prix de son arrogance. La tête haute, elle refuse de plier le genoux face à sa créatrice, Los Angeles. Les forces armées ont été repoussées jusqu'à Inglewood, ne laissant plus que des cadavres et des blessés dans les rues. Les soldats de l'autre côté du mur sont faits prisonniers tandis que leur sort demeure encore en suspens.

Malgré le chaos ambiant, jamais Downfall n'a été aussi soudée. Il n'existe plus de clans. La solidarité est le maitre mot. Une sorte de devoir s'impose à tout à chacun : il faut se relever. Et pour cela, les personnes les plus épargnées prennent en charge les blessés. L'hôpital général ressemble à l'infirmerie d'un champ de guerre. En plus de gérer les blessés de la nuit, les soignants sont prêts à accueillir les futurs blessés de la nouvelle nuit de lutte qui va se livrer à Inglewood. Chacun sait que le second acte de cette guerre civile sera décisif de l'avenir de Downfall.


*

Vous voici donc plongé(e) au cœur de Downfall. Que vous soyez du côté des blessés ou des soignants - diplômés ou non -, vous êtes invité(e) à faire vivre le centre névralgique de l'ex-quartier expérimental. L'instinct de survie ébranle les âmes qui ne savent si elles doivent se laisser aller à l'espoir ou au désespoir. A vous d'incarner la renaissance de Downfall.

Bon jeu à tous !  gaga




Dernière édition par Downfall le Sam 4 Avr - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Mar 23 Déc - 19:19

    Le Civic Center ressemblait à un champ de ruines. Les bâtiments administratifs n'étaient plus. A croire que l'on avait bousillé l'ancien centre de la ville pour une question de symbolique. Même si tout restait factice, car la justice n'existait pas ici, il y avait quand même ce centre politico-administatif. On ne pouvait pas le rater, des buildings ornaient cette partie de Downfall, les plus grandes administrations y étaient représentées dont la mairie. Le temps de la révolution, des revendications persistait. Que s'était-il réellement passé ? Une guerre avait éclaté à Downfall. Qui qualifiaient les responsables de ces importants dégâts ? Pour en savoir plus, il fallait avoir combattu.

    Ce n'était pas le cas de Kayley Doran. La chanteuse venait d'arriver il y a peu de temps dans la ville. Elle avait de suite rencontré des soucis avec les Prayers. Autant dire qu'elle préférait se faire toute petite. Depuis le début de la journée, la trentenaire d'origine irlandaise se trouvait dans le centre afin de le visiter. Comme tout le monde, elle assista au grand éclatement sans comprendre ce qui se passait. Elle s'était mise à l’abri en se cachant dans l'un des nombreux bâtiments de la ville, l'un des rares qui fut peu touché. Kay' n'était pas blessée.

    En ressortant de sa cachette, elle comprit que la nuit avait été douloureuse pour la plupart des citoyens présents au centre, à Downfall. La blonde arpenta les rues. Elle marchait doucement. Des débris bloquaient le passage. La belle contemplait la misère. Des personnes hurlaient à la mort. Du sang. Certains étaient gravement blessés. La folie de l'être humain allait bien loin ! Des innocents payaient pour la bêtise des dirigeants. Dans ce cas, il s'agissait des leaders de l'attaque. Doran ne pouvait pas rester là à se lamenter. Où était Kevan ? Ses parents? Ses amis ? Elle devait passer un coup de fil à son frangin. Elle chercha son portable dans ses proches. En vain. Elle l'avait perdu ! Kay' soupira, elle craignait le pire pour ses proches. Quelques secondes plus tard, une vieille dame tatouées de partout, demanda de l'aide à l'irlandaise. Elle se trouvait coincée en dessous d'un pan de mur. Kayley accourut. La femme de petite taille ne savait pas si elle serait capable de soulever ce lourd bloc. Elle essaya de toutes ses forces sans y parvenir. Elle se sentait démunie. Que faire ? La rue paraissait juste remplie de corps abîmés, allongés sur le sol, personne ne pouvait aider la vieille dame. Qui restait-il ? Kay' voyait l'apocalypse dans tout cela et pour une fois ce n'était pas la drogue qui la trompait, elle assistait à la pure et dure réalité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Mer 24 Déc - 0:56


Lost In Darkness
feat. the whole civic center


"Her blood runs red all through the street"




Je m'éveille d'un coup. La panique me gagne alors que ma seule vision est celle d'un noir absolu. Pitié, faites que je ne sois pas morte. Mais je peux sentir mes paupières! Il suffit que je les ouvre et j'atteindrais la lumière! Je lutte contre le plomb qui semble figer mes paupières. Et soudain, elles se lèvent. Enfin.

Ce n'est que le début de l'horreur. Je me rends compte que ma vision n'est pas complète, bien que floue. Quelque chose cloche. Je passe la main devant mon œil gauche. Mais je ne la vois pas. Tout la panique accumulée jusque lors s'amplifie encore. Je suis devenue aveugle. C'est... c'est pire que mourir à Downfall. Qu'est ce que je... qu'est ce que je vais devenir? Non. Je dois me calmer. Il me reste un œil et ce sera suffisant. Il... il faut que je pense à autre chose. Je me concentre alors sur l'endroit où je suis. A en juger par les murs blancs tout autour de moi, je suis dans un hôpital. Mais pourquoi est ce qu'il n'y a personne avec moi? Et pourquoi est ce que je n'entends strictement rien? Je ferme mes yeux si durement ouverts et essaie de me concentre sur mon ouïe. Au début, rien. Puis petit à petit, des sons me viennent. En premier ceux des machines. Puis mon audition s'améliore et j'entends à présent comme un bruit de foule tout autour de moi. C'est seulement quand j'ouvre les yeux que mon audition et ma vision s'alignent et que je comprends réellement où je suis. En plein milieu des patients gravement blessés, dans un couloir.
Suis-je gravement blessée? Alors même que je me pose cette question, je vois une personne passer rapidement dans le couloir; sans hésiter je l'appelle :

"Krrr!"

C'est... c'est tout ce que ma gorge arrive à produire. Oh pitié, tuez moi. A moitié aveugle et muette? Autant me tirer une balle dans le crâne tout de suite. Mes chances de survie sont à zéro maintenant. Je sens les larmes couler sur mes joues alors même que je cède plus intensément à la panique. Mais qu'est ce que j'vais faire, bordel? Cédant à l'angoisse, je me lève d'un coup.

Le regret est instantané.

Ce mouvement qui utilise toutes mes formes restantes consomme également le peu d'anesthésiant qui restait dans mon corps. Je m'effondre immédiatement sur mon lit, transie de douleur. J'ai... mal partout. Comme si chacun des mes os se brisait et chacun de mes muscles se déchirait. Alors j'hurle. Mais malgré moi, c'est un hurlement parfaitement silencieux qui sort de ma bouche. A chaque seconde qui passe, la douleur s'intensifie et mon visage se crispe. Involontairement, mon corps s'arque. Par pur désespoir, je frappe de toutes mes forces dans la barre en fer, priant pour que quelqu'un intervienne et me sauve de cette situation. Qu'on m'administre de la morphine ou qu'on me tire une balle entre les deux yeux, ça m'est totalement égal. Tout sauf cette douleur, pitié...

Précisions:
 


Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : Aetherya
ϟ COMPTES : J.J , June et Leia
ϟ MESSAGES : 3294

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Mer 24 Déc - 11:51



"Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent."
Jean-Paul Sartre



Mini Event #2 We're Not Gonna Fall


feat. Destiny & everyone at the Civic Center
Cette fichue guerre civile !

Je suis encore jeune, alors les adultes diront que je suis naïve, mais pourquoi se battre ? Pourquoi L.A nous refuse une indépendance qu'on mérite amplement ? Après tout, Downfall est une ville, c'est NOTRE ville, et même si j'aimerais aller de l'autre côté du mur, voir le monde, aller faire du shopping à Los Angeles ou en Europe, c'est ici que je suis née, et ça sera toujours mon foyer.

Les affrontement d'hier ont été violents, mes parents ont voulu que je reste à la maison, mais pas moyen ! Avec les filles, on a décidé de sortir, alors on sort. Enfin bon, quand je vois le bordel dans les rues, les gens blessés et tout ça, je me dis que quand même, la guerre c'est drôlement brouillon. Non mais sérieux, ces débris partout c'est super dangereux, imaginez que je me file mon collant, ou que j'me casse un ongle en voulant me frayer un chemin ?!

Là, j'essaye de passer dans les décombres, je dois rejoindre India et ensuite le reste de la bande. Je sais pas encore ce qu'on va faire. Je suis pas ici pour aider les gens, ils avaient qu'à faire gaffe. Quelle idée d'aller se jeter sous les balles de l'ennemi, aussi ? Non mais sérieusement...
Il fait un peu frisquet, alors je croise les bras sur ma poitrine en marchant. C'est pas avec ma veste en skaï que je vais avoir chaud. Mes talons claquent sur le sol, j'accélère le pas. J'aime pas être au milieu des corps, c'est trop gore pour moi. Je fais comme si j'avais des œillères, je passe tout droit pendant que les secours aident les gens autour de moi. Mais au moment où je crois être sortie du charnier, je sens une main agripper ma cheville. Je pousse un cri et recule. Un mec au visage plein de sang me demande de l'aide. Et puis quoi encore ?! J'suis pas Mère Thérésa... Je m'éloigne de lui, effrayée par ce que je vois. Des gens blessés, des cadavres, tout ce que je voulais pas voir, finalement, je le vois. Alors, je me mets à courir pour sortir de là, pour arriver dans un coin moins affecté par les combats.

Sauf qu'à essayer de courir avec mes Louboutin, fallait s'y attendre, mon pied ripe sur un débris et j'me tords la cheville. Je tombe par terre en hurlant de douleur. Ma cheville fait un angle bizarre avec mon pied, je crois qu'elle est cassée. Je sais pas, mais en tout cas j'ai super mal. Je sens les larmes commencer à couler sur mes joues. Mais là, au milieu des autres blessés, qui va venir s'occuper de moi ? Je prends mon portable et j'appelle les secours. Ils sont déjà débordés et je dois attendre, ils disent qu'il y a plus urgent que moi. J'insulte la nana au téléphone, entre deux sanglots. Elle s'en fout, elle m'enverra quelqu'un quand elle pourra. Je raccroche. En attendant, je stresse, je pleure, je rage et je râle.

Quelqu'un va peut-être venir me secourir ?


Code par ©humdrum sur ninetofivehelp

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Mer 24 Déc - 12:17

We're not gonna fall.
Tout le monde.
Derrière ses paupières fermées, le prêtre Owens n'y voyait rien. Chose normal lorsque l'on ferme les yeux et que l'on n'a pas été torturé par un gang venu de Mexico dont la spécialité est de trancher les paupières. Puisqu'il n'a jamais croisé de guérilleros mexicains, Jérémiah Owens possède donc encore ses deux paupières, dont il se sert actuellement.

La nuit avait été longue, affreuse et si ce n'était pas la fatigue qui avait emporté le prêtre, c'était son dernier affrontement. Alors que, par miracle, il avait réussi à sauter entre deux immeubles (un saut magnifique de presque un mètre cinquante quand même), il avait été obligé de regagner la rue pour finir dans les combats de rues, chose dans laquelle le prêtre, habitué aux ombres, n'excelle en rien.

Alors qu'il réussissait au prix d'un effort titanesque d'abattre un deuxième homme de la police de Los Angeles, il s'était retrouvé assommé. La crosse qui l'avait frappé appartenait à un sergent qui avait jugé bon de venger un de ses soldats au lieu de fuir. Pauvre homme et mauvaise exploitation de son temps. Si, au lieu de s'occuper du prêtre, il avait fui, il serait probablement encore en vie à l'heure actuelle; ou bien non, franchement, difficile d'en juger vu la violence des affrontements de la nuit.

Ouvrant une paupière, puis l'autre, la première longue inspiration que prit Jérémiah lui rappela ses exploits de la veille. L'air siffla tandis qu'il expirait et il réalisa la douleur physique qui lui rongeait les côtes. Lâchant un juron indigne d'un homme de foi, Owens se redressa tant bien que mal, prenant appui sur ce qui avait autrefois été une voiture. Grognant et groggy, le prêtre fit plusieurs pas tout en observant autour de lui. Tout n'était plus que cendres et ruines. De nombreuses colonnes de fumées s'élevaient de part et d'autre des différents décombres, le sol jonché de corps entremêlés, qu'ils aient été de braves citoyens de Downfall ou des hommes et des femmes ne faisant que leur métier, sacrifiés afin de rassurer les politiques de L.A..

Tirant une cigarette de son paquet souple aplatit sous son poids, Jérémiah récupéra une arme de service sur le corps d'un des soldats morts, vérifiant les balles dans le chargeur : le pauvre bougre n'avait même pas eu le temps de s'en servir avant de se prendre une balle dans le crâne. Owens eu un petit rictus tandis que la pensée « Comme on se retrouve » se formait dans son esprit.

Plaçant l'arme à sa ceinture et ôtant sa veste noire désormais inutile, déchirée et recouverte de sang, il avança en retroussant les manches de sa chemise blanche d'origine, à tendance grise et rougeâtre à ce moment là. Tirant sur sa cigarette comme pour se rappeler la dureté des choses tandis que ses côtes le tiraillent.  Quel étrange spectacle que cela, de voir ainsi déambuler entres les cadavres et les voitures brulées un homme aux lunettes cassées marchant en s'examinant l'abdomen, y découvrant un hématome d'une taille rappelant bizarrement un tibias.

Sortant peu à peu de sa torpeur, l'homme de Dieu prit conscience de l'étendue des dégâts. Violence et Décadence avaient finalement laissé entrer dans la danse Ordre, Désordre et Mort en progéniture. Soupirant et écrasant son mégot pour le remplacer par une autre cigarette plate, Jérémiah scruta la place des yeux. Des quelques âmes encore présentes sur les lieux et encore en vie, il ne vit aucun Shadows. Avaient-ils donc vécu tant d'emmerdes que cela pour ne pas être là en ce jour ? Il faut le croire. Petit à petit, le prêtre blessé avait réussi à atteindre l'hôpital, dernier refuge des vivants dans cette rue ayant vue l'apocalypse s'abattre.

Écrasant soigneusement sa cigarette au lieu de la jeter comme il en a l'habitude, Owens entre dans le bâtiment, prêt à donner son aide du mieux qu'il le pourra ou, dans la mesure du possible, à donner les derniers sacrements à ceux qui le souhaiteraient.
 
code by mirror.wax
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Mer 24 Déc - 14:39


    Kayley Doran ne pouvait pas rester planter là sans rien faire. Il était important d'agir, de faire renaître le Civic Center. Ce dernier ne devait pas qualifier qu'un mauvais souvenir. Il fallait se rappeler de l'aide apporter par les secours mais aussi celle offerte par les civils moins blessés. L'irlandaise contempla encore quelques secondes le triste spectacle : des débris partout, des corps ensevelis par les décombres. Il ne s'agissait pas d'un cauchemar, d'un objet factice. La réalité semblait pesante. Or, une guerre avait bien éclaté.

    La chanteuse se souviendrait de cette drôle de nuit. Des tirs, un fracas, des cris, etc. La trentenaire avait eu le temps de se réfugier dans un bâtiment. Petite de taille, elle s'était cachée dans un placard à balais. Celui-ci n'avait pas été touché. La blonde choisit de ne pas sortir la tête une seule seconde. La peur lui dictait ses actes. Elle ne souhaitait pas intervenir, participer au massacre. Elle ne savait pas si d'autres personnes se situaient dans le bâtiment avec elle. En quittant sa cachette, elle n'avait vu que des cendres. Elle repensa à sa journée. Elle avait visité le centre de Downfall : propre, ordonné, remarquable. Désormais, plus rien ne ressortait, juste des revendications, le Civic Center n'était plus.

    Doran sortit de sa torpeur. Elle observa une jeune fille, blonde, mince et apparemment désorientée. Elle courait. Était-elle poursuivie ? Kay regarda la scène avec attention. La gamine tomba net. Elle avait certainement trébuché sur des débris. Elle criait. La rage l'avait envahi. Elle devait avoir très mal ! Kay' s'approcha prudemment de la victime. Chaque citoyen devait y mettre du sien pour redonner vie au centre de la ville. La chanteuse se nourrissait de cet objectif, il avait un sens. Doran escalada des monts de débris. Elle évita des corps. Une fois près de la gamine, elle s'empressa de lui demander ce qui n'allait pas :

    Salut, tu as quoi ? Je t'ai vu tomber ! Je peux t'aider ? Pourquoi tu courrais ? Moi c'est Kay'.
    L'irlandaise devait savoir si un mal les guettait. Dans ce cas, il serait indispensable d'éviter le danger, mais Destiny ne pouvait plus courir. Elle s'était sûrement tordue la cheville. Auquel cas, il faudrait immobiliser cette dernière. La jeune fille souffrait-elle d'un autre mal ? Kayley souhaitait accompagner la gamine au mieux. Quand elle n'était pas droguée, Doran pouvait se montrer bonne citoyenne. Pas le temps de réfléchir aux exploits, il fallait se bouger sur l'instant. Il y avait de nombreuses victimes à secourir, ou à amener à l'hôpital. Kay' ne pensait plus à ses proches, mais à "sauver" cette jeune fille, la grand-mère de tout à l'heure, et les autres personnes qui auraient besoin d'elle.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Jeu 25 Déc - 18:57




   


Mini Event
The toxicity of our city
Rosamund toussa. De la poussière avait emplit ses poumons et elle mit un long moment avant de récupérer de sa quinte de toux. De plus, une douleur la lança dans son coude. Elle regarda ce dernier avant de réprimer une grimace. Il était en sang. Sûrement l'a des débris était atterrit dessus. Elle ne savait pas vraiment, tout s'était passé tellement vite. Elle regarda autour d'elle, tout était en ruine et dans l'air flottait des particules de poussières, rouilles, cendres et d'autres choses tout autant désagréable. Il n'avait rien d'assez propre pour pouvoir en faire un bandage. Elle déchira quand même un bout de son tee-shirt qu'elle enroula, avec plus de mal que de bien autour de son coude. C'était un pansement de fortune, mais au moins ça tenait et ça empêchait le sang de continuer à couler.

Rosamund se releva et commença à parcourir le Civic Center, pour se rendre compte de l'ampleur des dégâts. Tout autour d'elle n'était devenu que ruine, de partout les gens étaient blessés, pleuraient, criaient. La jeune rousse s'arrêter à chaque fois, pour essayer d'aider les gens. Elle ne pouvait pas rester les bras croisés pendant que d'autres personnes étaient en train de souffrir. Elle ne pouvait pas supporter cette vision. Elle se demanda comment ils étaient parvenus à cette situation, mais oublia cette question bien vite. Après tout, ils étaient à Downfall, cela n'était pas étonnant.

Rosamund fit de son mieux pour aider les gens qu'elle trouvait, blessés, dans la rue. Au bout d'un moment, une personne l'apostropha et lui dit que l'hôpital avait besoin d'aide. Avec tout les éboulements ils étaient débordés. Toute personnes conscientes et pouvant tenir sur ses deux jambes étaient appelé à aider. Sans hésiter, la jeune femme s'y rendit. Même si son coude la faisait énormément souffrir, cela devait être que bien désuet face à la douleur que devait éprouvé certains.

Une fois à l'hôpital, elle essaya de trouver un médecin. Ce qui était une tâche compliquée étant donné qu'ils étaient tous occupés. Elle finit par en trouver un au bout d'une vingtaine de minutes. Celui accepté et, en voyant le coude de la jeune femme lui proposa de le soigner. Rosamund refusa, ils y avaient des personnes qui en avait plus besoin qu'elle. Toutefois, le médecin insista et Rosamund finit par céder. C'est ainsi qu'elle se retrouvait à aider des patients, le bras placé dans une attelle.

Au bout d'un moment, elle rentra dans une chambre et vit une jeune femme, couverte de bleus, elle avait l'air d’extrêmement souffrir.

"Je peux faire quelque chose pour vous aider ? " demanda Rosa.

Sa question était idiote, elle le savait. La femme souffrait, il était évident qu'il fallait réagir. Mais elle n'était pas médecin et elle ne savait pas comment pouvait-elle aider cette personne.

"Je ... Je vais chercher un médecin ... " reprit-elle tout de même avant que la femme donne sa réponse.

Rosamund sortit de la pièce à la recherche d'un médecin, qui pour une fois, trouva sans trop de mal. Ils revinrent ensemble vers la chambre de la femme. Ce dernier serait en mesure de donner des soins appropriés.



   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Ven 26 Déc - 11:09


brothers in arms
We have just one world but we live in different ones.

Le sang bouillonnait dans ses veines, sa tête était sur le point d'exploser et ses oreilles sifflaient encore des explosions qui avaient résonné dans toute la ville. Alabama se tenait droite à l'entrée de l'hôpital, son revolver accroché à la ceinture. Après avoir combattu avec les Blackened Beauty depuis le toit du cabaret, elle avait été envoyée par Hayley à l'hôpital pour s'assurer de la sécurité des blessés. Elle veillait depuis plusieurs heures déjà, sentant la fatigue la gagner peu à peu. Mais elle n'y cédait pas, gardant un moral d'acier en ce temps de crise. Elles avaient vu défiler des centaines de blessés, certains dans un état qui lui avait donné la chair de poule. Mais Alabama n'avait pas cédé à la panique. Depuis les premières secondes de l'attaque par Los Angeles, la jeune femme avait su maîtriser ses émotions, une qualité qu'elle venait de se découvrir. L'instinct de survie avait dominé tous les autres. Elle avait écouté Hayley donner des ordres et, ensemble, les Blackened Beauty avaient défendu du mieux qu'elles pouvaient leur chère ville. Ne pas céder à la panique et agir avec précision avaient été les mots d'ordre. Et c'était encore le cas à présent. Alabama avait une mission et elle n'allait pas abandonner sous prétexte que le sang, la douleur et la détresse étaient les seules choses qu'elles avaient connues depuis des heures.

Alabama avait aidé un médecin à installer une jeune femme au crâne rasé sur un lit, il y a quelques heures. Elle était dans un sale état : son oeil était tout violet et bouffi et elle avait de gros bleus inquiétants sur tout le corps. La blessée était également inconsciente. Après s'être assurée que le médecin avait de quoi apaiser ses maux, Alabama était retournée à son post, à l'entrée de l'hôpital. Telle une sentinelle, elle avait regagné sa position de base, gardant l'esprit vif pour pouvoir réagir le plus vite possible. Les secondes, les minutes, les heures avaient défilé en même temps que les blessés. Tous les survivants s'étaient mobilisés pour faire renaître Downfall, pendant que les plus courageux s'étaient lancés dans une nouvelle bataille. Une bataille pour la liberté.

Elle sentait ses membres s'engourdir à cause de la fatigue, mais une apparition raviva tous ses sens et la ramena à la réalité. Jérémiah venait de pénétrer à l'intérieur de l'hôpital. Il était dans un sale état et sa chemise était couverte de saleté et de sang. Sans qu'elle sache pourquoi, la panique gagna la jeune femme. Oubliant sa mission, Alabama se précipita vers le prêtre.

- Jerry ! Oh mon dieu ! Tu es blessé ?

La jeune femme sentait les larmes lui monter aux yeux. Depuis quand tenait-elle à ce point à son client ? Depuis quand son sort lui importait autant ? Sans penser que son geste pourrait faire mal à l'homme, Alabama le prit dans ses bras et fondit en larmes. La pression, la panique et la douleur de ces dernières heures, tout ce que la Blackened avait encaissé, avait fini par ressortir. Elle s'abandonna quelques secondes dans cette étreinte puis se ressaisit très vite. Elle essuya ses larmes et redressa la tête.

- Je.. Je m'excuse... Est-ce que tu as besoin d'un médecin ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Ven 26 Déc - 22:44

We're not gonna fall
Event


 
Le ciel s’était assombri sur Downfall et le chaos régnait.  Los Angeles avait décidé de nous attaquer et de mettre la ville à feu et à sang… Mais c’était sans compter sur la hargne de ses habitants.  Nous avons eu beaucoup de pertes mais l’ennemi commun aura eu le mérite d’obliger les clans à se serrer les coudes et à combattre ensemble.  La trêve a toujours été fragile, je suis bien placée pour le savoir, et le moindre incident pouvait mettre le feu aux poudres.  J’oeuvrais à maintenir cette paix quotidiennement et j’osais espérer que le combat qui allait devoir être mené par toutes les âmes de Downfall allait permettre de consolider un peu cette entente si fragile.

Nous devons être libres, c’est ce en quoi je crois depuis toujours, c’est la conviction profonde de mon mari qui n’aura eu de cesse de le répéter encore et encore.  Ce qui est en train d’arriver, il l’avait prédit et force est de constater qu’il avait raison sur toute la ligne : Los Angeles est notre ennemi, et c’est ensemble, unis, que nous parviendrons à gagner notre indépendance.  Diviser pour mieux régner est une tactique de guerre, il nous faut nous rassembler et nous entendre si nous voulons survivre.

Jack et les autres leaders se sont donc rassemblés pour décider d’un plan d’attaque.  J’avais veillé à discuter avec mes contacts au sein des différentes organisations pour asseoir le désir de mon mari de se battre pour gagner cette guerre dans un esprit de totale collaboration avec tous et à présent je m’apprêtais à rejoindre le Civic Center afin d’aider au plus urgent.  Il fallait soigner les blessés et chaque aide était la bienvenue.  En tant qu’épouse du leader des Baneshadows, je me devais d’être présente et de faire tout ce qui était en mon pouvoir pour être utile.

La vision qui s’offrait à moi était choquante.  Outre les corps sans vie qui jonchaient le sol, les bâtiments avaient été réduits en cendre et je serrais les dents pour ne pas hurler de rage.  Soudain j’avais envie de participer à la bataille, de rejoindre les équipes qui partaient en guerre contre l’ennemi et faire un carton dans le clan adverse.  Mais je devais être raisonnable, aller là où on m’attendait et où je serais la plus utile.  

Je reprenais donc ma marche vers l’hôpital, me frayant un chemin entre les corps et les détritus, lorsque j’entendis un éclat de voix.  J’arrêtais ma marche et regardais autour de moi, essayant de déceler d’où provenaient ces cris de colère, et finis par repérer une tignasse blonde assise au sol. Une autre jeune femme était également en train de s'approcher d'elle et je pressais le pas pour les rejoindre.  Je les rejoignais au moment où la fille était en train de se présenter.  


Je crois qu'on ne sera pas trop de deux pour t'aider !


A voir sa cheville elle doit pas mal souffrir…  L'angle que son pied forme avec sa jambe n'est pas du tout naturel et ça ne me dit rien qui vaille.  Je levais les yeux vers la dénommée Kay.


A mon avis il faut poser une attèle.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Ven 26 Déc - 23:33

Les choses s'étaient enfin calmées, les affrontements avaient été violents la veille. Ses supérieurs ne l'avaient pas prévenu mais c'était normal, depuis qu'elle était ici, c'était chacun sa merde. Trop de contact avec L.A. auraient pu être trop suspect si on finissait par le découvrir et Pandora n'avait pas besoin de ça. Pour le moment elle devait se débrouiller seule, agir comme si elle n'avait plus d'autre endroit où aller que Downfall. Elle avait réussi à obtenir une place de serveuse au Naughty Night Bar, mais cela ne voulait pas dire qu'elle faisante encore partie intégrante des Black'. Oh non, les choses n'étaient jamais aussi simple, personne ne la connaissait et ils ne savaient d'elle que ce qu'elle avait accepté de leur dire. Elles allaient devoir vérifier, elles allaient devoir la tester pour savoir si elle était digne d'une Black. Pandora était mortifiée, bien évidemment mais ce n'était pas le moment de le montrer. Durant les affrontement, Pandora était restée planqué, jouant son rôle de petite fille à papa encore bien paumée dans sa vie. Elle n'avait pas caché le fait qu'elle savait se servir d'une arme et qu'elle était bonne tireuse mais elle ne voulait pas qu'on la suspecte trop vite alors elle allait jouer les pétocharde, ce qu'elle était au final. Deux flingues devant elle, installée dans son salon, elle attendait. Si quelqu'un tentait d'entrer, il se prendrait une balle. Si une des filles venaient la chercher, elle serait prête mais si personne ne faisait appel à elle, elle resterait bien sagement chez elle. Comment accepter de tirer sur ceux de son camp ? Même si personne ne le savait, elle ne l'avait pas encore perdu de vue. Il était hors de question qu'elle tire sur les flics de L.A. et si elle pouvait éviter de mal viser pour éviter de les toucher ça l'arrangerait.

Pandora avait veillé toute la nuit, s'étant endormie tôt le matin, elle n'avait finalement dormi que trois heures. Le bruit c'était calmé, il était temps d'aller voir ce qu'il se passait dehors. Une arme dans son dos, pour le cas où, enfilant sa veste, Pandora sortie de son appartement, le coeur battant la chamade. Ce n'était pas très beau à voir dehors, mais c'était inévitable malheureusement. Voir tout cela de l'intérieur ne faisait pas envie, cela apportait plus de doute qu'autre chose. Pandora se dirigea vers le Civic Center, elle avait entendu dire par certains qui avaient croisé son chemin qu'ils avaient besoin d'aide là bas. Pandora n'aimait pas trop le sang mais elle était prête à aider néanmoins. Certains étaient déjà en train de s'activer, Pandora les observa de loin, se demandant si elle allait être véritablement capable de porter secours à quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : Aetherya
ϟ COMPTES : J.J , June et Leia
ϟ MESSAGES : 3294

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Sam 27 Déc - 10:05



"Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent."
Jean-Paul Sartre



Mini Event #2 We're Not Gonna Fall


feat. Destiny & everyone at the Civic Center
Heureusement, j'ai à peine le temps de raccrocher après avoir encore insulté la femme des urgences que je vois quelqu'un arriver pour m'aider. Ça aurait été un homme, j'aurais ans doute un peu flippé, mais là c'est une femme, donc ça va. Elle me dit s'appeler Kay. Et là, une autre femme arrive pour aider aussi. Décidément, c'est bien d'être une ado blessée, tout le monde se précipite pour m'aider.  Enfin, sur le coup, je paie pas trop de mine... Mes fringues de luxe sont pleines de poussière, le talon d'une de mes chaussures est cassé, et j'me suis décoiffée dans ma chute. Bon sang j'aurai aimé être plus présentable, quand même ! Enfin, au moins je pense à remercier les deux femmes qui se sont arrêtées pour moi. Vaniteuse et m'as-tu-vu, oui ; impolie, non. 

"Merci de votre aide..." je lâche en reniflant.

Les larmes coulent sur mes joues à cause de la douleur. Je pensais pas que se cassr la cheville pouvait faire aussi mal ! La deuxième arrivée dit qu'il faut me mettre une attelle. C'est vrai que sans ça pour bloquer ma cheville, je vais pas pouvoir me relever. Puisque l'hôpital ne vient pas à moi, c'est moi qui irai à lui ! Je lève les yeux vers la dame blonde bien habillée et je lui montre un tas de débris quelques mètres plus loin.

"J'ai vu du bois là bas..." Je grimace à cause de la douleur, ma cheville me lance c'est affreux. "Y'a peut-être de quoi me faire une attelle..."

Je regarde successivement Kayley et Rachel, des remerciements plein les yeux.

"Au fait, je m'appelle Destiny."

Oui, parce que même sous la douleur, il faut savoir rester digne et bien se présenter, c'est ce que mes parents m'ont toujours dit. Et puis ces deux femmes m'aident, alors autant être polie avec elles. J'ai certainement pas envie de me les mettre à dos et qu'elles me laissent en plan ici, ça craint trop.  


Code par ©humdrum sur ninetofivehelp

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Sam 27 Déc - 13:35


    Kayley Doran restait bloquée avec la petite blonde. A l'heure qu'il était, le boulot de chaque citoyen représentait le fait de sauver les meubles donc de se responsabiliser et d'aider les plus nécessiteux. Il fallait reconstruire le Civic Center et si cela passait par l'action de tendre la main à autrui, Kay' signait de suite. Elle ne qualifiait peut-être pas une bonne « infirmière » mais elle ferait de son mieux. Elle demeurait valide alors elle pouvait effectuer son possible afin d'accompagner quelques blessés. Bien-sûr, elle ne compterait pas. Elle en soutiendrait autant qu'elle pouvait le supporter. La chanteuse tentait de déterminer le mal qui tiraillait la jeune fille. Pourtant, il était évident : son pied formait un angle inquiétant et non naturel. Kayley se demandait si la gamine ne souffrait pas d'un autre mal. Aussi, elle souhaitait comprendre le pourquoi de sa course. Bref, une autre dame les rejoignirent pour porter secours à la blondinette.

    Vous avez raison ! Selon l'inconnu, il fallait une attelle pour assurer des soins à la jeune fille : une immobilisation de la cheville, Doran y avait pensé. Or, comment faire sans rien ? La gamine était adorable, elle trouvait le temps de remercier les deux adultes alors qu'elle se trouvait dans un sale état actuellement. Elle apporta même une solution : du bois, surface dur pour constituer la base de l’attelle. Il fallait trouver un bandage pour faire tenir le bout de bois. Kay' enleva son foulard. J'y vais. La chanteuse voulait se rendre utile. Elle partit à la recherche du bois de bois. Elle avança doucement en regardant bien où elle mettait les pieds. Elle prit le bâton dans ses mains pour revenir sereinement auprès de Destiny et de l'inconnue. Elle commença à fixer l'attelle. D'abord elle s'assit à côté de l'ado. Elle se débrouilla pour poser le bout de bois sans trop rentrer en contact avec la partie abîmée de son interlocutrice. Si elle le devait, elle y aller doucement et lentement pour éviter de lui faire mal. Par contre, elle avait pour mission de serrer assez fort le foulard pour que le tout tienne et serve. Elle s'y batela pour agir de son mieux. Ça va ? Elle était inquiète pour l'état de la gamine.




Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Sam 27 Déc - 15:00

We're not gonna fall.
Tout le monde.
Bien que marchant et fumant jusque lors, Jérémiah n'était rien de plus qu'une ombre, une âme traumatisée par la violence de la nuit. Il était certes conscient, éveillé, mais ses yeux, passant sur les morts et les bâtiments lui déchirèrent le coeur. Comment une société qui se voulait civilisée pouvait avoir ordonnée pareil massacre ? Comment le grand et beau pays de la liberté pouvait enclencher sans sourciller un massacre de grande envergure dans ses rues ? Cela dépassait la compréhension du prêtre.

Arrivant à l'hôpital, prêt à aider, il ne s'était pas attendu à tant. Avant même d'entrer dans le bâtiment, il avait déjà vu les sacs mortuaires que les infirmiers, expérimentés ou apprentis d'aujourd'hui, refermaient en s'évertuant à cacher les visages, à donner une once de respect à ceux morts pour la liberté de la ville. Alors qu'il entrait dans l'hôpital, Owens retint son souffle. Cette odeur si particulière des hôpitaux, cette odeur a laissé place à celle de la morgue. Partout, des corps meurtris, des cris et des pleurs.

Le Père Owens a toujours eu le coeur bien accroché. Il a déjà tué, déjà vu des gens mourir par le passé. Jamais en masse comme cela, jamais en aussi grand nombre. Il balaye du regard le hall d'entrée, il y voit les médecins s’affairer comme ils peuvent d'un patient à l'autre sans jamais s'arrêter. Il n'entend que des voix, des murmures parmi les cris de douleur.  C'est là qu'il l'a voit, elle quitte son poste et se jette sur lui, en pleurs.

Ses bras se referment autour de la taille d'Alabama et il ferme les yeux, blottissant son visage dans ses cheveux. Durant les secondes que durent cette étreinte, malgré la douleur de ses côtes et de ses muscles fatigués, il se sent mieux, apaisé. Une joie qu'il ne comprend pas se saisit de lui, embrasse chacun de ses membres. Il tremble tant son cœur est heureux de voir se dresser sur ses deux pieds la Blackened Beauty. Jérémiah veut parler, mais il ne peut pas, il est trop faible, épuisé physiquement, mentalement. Ses souvenirs de la nuit s'entrechoquent à ses pensées d'aujourd'hui.

- Je... Je crois que j'ai une ou deux côtes de fêlées. Balbutie-t-il en guise de réponse. Lorsqu'elle s'écarte de lui, Owens titube et se rattrape à l'épaule de sa régulière. "Régulière". Le terme lui semble aujourd'hui surfait. Il tente de garder ses distances avec la femme, mais il n'y arrive plus aussi bien qu'avant. La voir aujourd'hui le laisse mitigé. Alabama le voit à son état le plus faible, le plus vulnérable et pitoyable, ce que Owens n'aime pas. D'un autre côté, elle est là, vivante et en pleine forme face à lui, que pouvait-il demander de plus ? Que pouvait-il espérer d'autre ?

- Je suis surtout fatigué, d'autres ont plus besoin de soins que moi. Lâche-t-il une fois une le vertige maitrisé. Il ne quitte pas la rousse du regard, la peur qu'elle ne soit qu'un mirage causé par la fatigue. Pourquoi cette peur de la voir partir lui tiraille-t-elle le ventre ? Il n'a jamais pensé à Alabama de cette manière. Elle est supérieur à toutes celle qu'il a pu rencontrer, mais elle ne fait que son travail. Son fil de pensées est interrompu quand sa tête se remets à tourner.

» S'il te plait... Trouvons un endroit où nous asseoir. dit-il d'une voix faible. Baissant les yeux vers sa chemise, il la relève, laissant apparaitre l'hématome qui a grandit depuis la dernière fois qu'il a regardé. C'est... Peut-être plus que fêlé.

S'aidant de l'épaule d'Alabama, Owens se mets en route, dépassant le groupe de femme dont le Baneshadows reconnait l'une d'entre elle immédiatement : il s'agit de la femme de Jack Cleveland, leur leader. La voir ici fait chaud au cœur du Shadows. Ses frères sont toujours là, dehors, à se battre. Et dès qu'il sera remis sur pieds, lui aussi retournera au combat.

 
code by mirror.wax
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Sam 27 Déc - 20:21

We're not gonna fall
Event


 
Heureusement que nous étions deux. Seule, je ne pense pas que j’aurais pu ramener cette jeune fille jusqu’à l’hôpital. Elle pourra s’appuyer sur nous deux pour avancer à cloche pied, mais avant tout, nous devons stabiliser son pied sinon elle va souffrir le martyre ! Je me dis que dans son malheur elle a la chance de ne pas avoir une fracture ouverte, ce qui aurait été bien pire ! Au point où on en est, il faut voir les choses avec optimisme…


Enchantée Destiny. Moi c’est Rachel.


Etait-il nécessaire de me présenter ? Je suis une personnalité à Downfall, tout le monde me connait. J’apparais la plupart du temps aux côtés de mon mari à la télévision, dans la presse… Mais il est vrai qu’au vu des événements il est normal que les gens soient perturbés. Et puis elle était jeune, elle s’intéressait sans doute plus au dernier groupe rock à la mode ou aux dernières tendances vestimentaires qu’à la politique.

La dénommée Kay revenait avec un bout de bois. J’en avais moi-même trouvé un et ainsi on pourrait faire une attèle stable. J’aidais au mieux à maintenir la jambe pour que Destiny souffre le moins possible, mais il n’était pas évident d’agir dans un tel capharnaum !


OK, maintenant on va t’aider à te relever. A trois, tu vas lever un peu ta jambe blessée pour éviter de t’appuyer dessus. Plie l’autre jambe et pousse dessus pour te mettre debout.


Je plaçais mon pied en face du sien pour que celui-ci ne glisse pas au moment où elle pousserait dessus. Kay et moi nous placions alors de chaque côté de l’adolescente et nous baissions pour lui permettre de placer ses bras autour de nos cous en appui.


Vous êtes prêtes toutes les deux ? Attention… 1, 2… 3 !


Avec notre aide, Destiny fut rapidement debout. Mais le plus dur restait à faire : rallier l’hôpital. Marcher à cloche pied n’était déjà pas simple, mais avec en plus des talons pareils ça relevait du défi ! Clairement il faudrait lui trouver quelque chose d’autre à lui mettre au pied.


Louboutins ? J’ai les mêmes en rouge, elles sont superbes… Mais pour le coup ce n’est pas idéal, tu chausses du combien ?
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : Aetherya
ϟ COMPTES : J.J , June et Leia
ϟ MESSAGES : 3294

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Dim 28 Déc - 0:27



"Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent."
Jean-Paul Sartre



Mini Event #2 We're Not Gonna Fall


feat. Destiny & everyone at the Civic Center
La blonde bien habillée me dit son prénom, et d'un coup, c'est le déclic ! En fait elle est super connue dans le coin, c'est une célébrité ! Rachel Cleveland ! OH MY GOSH !!! Dire que je l'avais même pas reconnue !!! J'essaye de me redresser un peu, histoire de reprendre contenance devant elle. Rachel Cleveland, elle est pour moi comme Lady Di pour ma mère : un modèle à suivre.

Alors forcément, quand Kay arrive avec les morceaux de bois, je sais que je vais avoir mal, mais je serre les dents. Je veux lui montrer que j'suis une fille qui en veut, qui sait surpasser la douleur... Mais quand les deux femmes me font l'attelle, je hurle. Pourtant, elles ont à peine touché ma cheville... Quand elles bloquent mon pied dans l'entave de bois, je crie encore. Ça fait mal !!! Je pleure, je renifle, mon maquillage coule, c'est pas beau à voir. Quelle image je dois donner de moi ?
Enfin, tant bien que mal ma cheville est attelée, et la vague de douleur commence à s'atténuer légèrement. Au moins, ça me vrille plus le crâne. Kay me demande si ça va. Elle a l'air de se faire du souci pour moi. Je hoche la tête, maintenant plus sereine.

"Oui, ça va merci. Ça fait mal mais au moins vous m'avez toutes les deux aidées, pas comme cette idiote au téléphone, qui m'a dit de rien faire et juste d'attendre que les secours aient fini avec le plus urgent..."

Elles m'aident à me relever, et on finit par me mettre debout. Enfin, sur un pied, avec ma Louboutin restante, j'avoue que j'suis pas très stable... Généralement, je jette mes fringues après une seule utilisation. Ne jamais porter deux fois la même tenue, c'est mon credo. Mais pour les chaussures, c'est différent. Je dois bien en avoir une centaine de paires à la maison, mais celles que je préfère, ce sont celles que je porte aujourd'hui. Du coup, à en voir une avec le talon cassé, irréparable, ça me fend le cœur.
Rachel me dit qu'elle en a une paire chez elle. Rouge, c'est trop la classe. Elle me demande ma pointure. Je comprends pas pourquoi, mais je lui réponds quand même.

"38."

Je suis pas très grande, mais pour mon mètre cinquante-deux j'ai de grands pieds, on me l'a toujours dit. Enfin, ça serait moche si je mettais des baskets immondes, mais je suis toujours sur des talons hauts, donc ça se remarque pas.
Je m'accroche à mes sauveuses comme à des bouées de sauvetage. Si l'une d'elle me lâchent, je risque de me casser la figure parce que je suis en équilibre sur ma chaussure restante. Pitié, un pied de tordu, pas deux !

Ah ! Aucun rapport, mais j'y pense : India doit m'attendre ! Bah, pas grave, je lui enverrai un sms une fois à l'hôpital, elle n'aura qu'à m'y rejoindre...
 


Code par ©humdrum sur ninetofivehelp

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Dim 28 Déc - 22:34


    Une fois que l'attelle était posée, il fallait penser à relever l'adolescente afin de l'amener vers l'hôpital. La jeune fille pouvait se reposer sur ses deux partenaires. Les trois femmes faisaient presque la même taille, les Louboutins de Destiny l'aidait à paraître plus grande. Kay' se demandait depuis quand des gamines portaient ce genre de chaussures. Même riches, les parents de Doran ne l'auraient jamais laissé porter de telles pompes à un si jeune âge : trop féminines pour le coup, trop hautes et carrément voyantes. Présentement, Rachel prenait les choses en main. Impossible pour Kayley de la reconnaître car elle ne s'intéressait pas à la politique. Bientôt, elle comprendrait en présence de qui elle faisait équipe et cela lui ferait tout drôle. Kay' aussi demeurait connue partout dans le monde. Or, à Downfall, elle allait devoir tout reprendre à zéro. Il s'agissait d'un choix, la blonde appréciait les défis et son groupe de musique aussi. Pour en revenir au sujet principal, Rachel se positionna de sorte à accompagner les mouvements de l'ado. Son pied valide ne pourrait pas glisser avec l'entreprise de Cleveland. Pour Kay', il lui suffisait de se placer sur le côté. Inutile de se baisser aux vues de sa petite taille, Destiny s'appuierait facilement sur la chanteuse. Une équipe de tonnerre. L'irlandaise répondit « oui » quand Rachel s'enquit de savoir si elles étaient prêtes pour la grande opération. La jeune fille n'avait plus qu'à prendre appui sur les deux femmes et avancer à cloche pied. La marche serait longue et périlleuse ! Le chemin restait pavé de pièges et d'obstacles. Doran évitait de penser à son souci personnel : le manque, elle n'avait pas pu profiter de ses substances illicites préférées depuis plus d'une journée. Il s'agissait d'une action rare alors elle évitait de visualiser ce vide. Elle se concentrait juste sur Destiny, Rachel et la « balade » qui leur restait à effectuer. Ses mains tremblaient tout de même, elle se rappelait de la nuit dans ce placard qui avait été la plus longue de sa vie pour le coup : seule, sans boire ni manger, sans fumer, sans ses proches. Elle ne se priva pas d'attraper la main de Destiny pour lui donner force, courage et appui. Son bras entourait la taille de la gamine, comme celui de Rachel. Avec cela, la blondinette ne pouvait pas sombrer, sauf si la fatigue ou la douleur venaient à la tirailler. Cleveland s'intéressait aux chaussures de la gamine. Pourquoi ? Pour passer le temps ? Par passion ? Pour éviter à Destiny de se concentrer sur le trajet et son mal ? Belle tactique ! Les filles étaient prêtes à avancer, à moins que Rachel n'établisse un plan pour mettre de côté la possibilité pour l'ado de continuer avec ses Louboutins. Bonne idée ! L'autre cheville pouvait rejoindre le parcours de la première assez facilement. Qui a une paire de chaussure en réserve sur soi ? Pas moi, plaisanta-t-elle. Tu vas galérer avec ces chaussures miss ! Une idée Rachel ? On devrait limite la porter... . En étaient-elles capables ?

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Lun 29 Déc - 1:29


Lost In Darkness
feat. the whole civic center


"Her blood runs red all through the street"




Quelqu'un. Enfin. Je l'entends me demander ce qu'elle peut faire, mais je n'arrive pas à parler et encore moins à faire de signes. Je n'arrive plus à contenir mes larmes et ne l'entends même pas partir. Par contre, je vois bien le médecin qui revient rapidement, les yeux comme des soucoupes. Sans hésiter, il m'injecte une bonne dose de morphine. Je sens la douleur s'en aller progressivement et mon corps se détendre. Un ah de soulagement m'échappe et je ferme même les yeux pendant quelques secondes. Le médecin m'ordonne formellement de ne pas bouger et installe une machine... bizarre. Je ne me pose pas plus de questions quand il me dit que c'est de la morphine en continu. Il faudra attendre qu'on s'occupe réellement de moi pour faire partir la douleur : mais pour ça, il va me falloir attendre un bon moment malheureusement. Je courbe ma main lentement et désigne mon lit pour lui demander si je peux le redresser. Avec un sourire, il le fait lui-même. Puis, avec des remerciements à la jeune fille, il s'en va sans demander son reste. Je me tourne d'ailleurs vers elle.

Pour essayer de lui faire passer un simple merci, je joints mes mains et baisse respectueusement la tête. Même si le message ne fait pas nécessairement parti de ma culture, il est compréhensible. J'aimerais demander quelque chose à la fille, mais je ne trouve pas les bons signes. Comment lui demander si elle a un miroir portatif? Je lui attrape la main et la met face à moi en faisant semblant de regarder dedans. Bon sang, j'espère qu'elle ne va pas me prendre pour une folle. Mais laborieusement, elle comprend le message. Elle me ramène un petit miroir, exactement ce que je lui avais demandé. Avec un léger soupir d'angoisse, je le braque sur mon visage. De stupeur, je manque de le lâcher. Mon visage est complètement tuméfié et c'est à peine si je me reconnais. J'ai été sommairement nettoyée, mais j'ai encore beaucoup de sang séché au niveau des yeux. J'imagine qu'ils m'ont juste nettoyée comme ça histoire d’éviter que je salisse tout l'hôpital. Bon sang, j'ai vraiment l'air d'un monstre de foire. Et le pire c'est que mon visage est tellement abimé que je n'arrive pas à voir si j'ai des coupures ou n'importe quelle blessure qui pourrait me laisser des marques permanentes. J'imagine que je n'ai plus qu'à attendre. Les larmes reviennent sans que je puisse faire quoique ce soit. Je rends son miroir à la jeune fille et lui fait comprendre difficilement par signe que si elle désire me laisser, je ne lui en voudrais pas. Surtout pour ce qui va suivre.

Je remonte lentement mon haut et serre les dents devant des bleus toujours aussi démesurés, tandis que de fines coupures couturent mon corps. J'ai envie de voir dans quel état son mes seins, mais la pudeur me l'interdit. De toute façon, avant l'opération le nombre de cicatrices ne veut rien dire. Vu ce que j'ai ressenti avant d'être anesthésiée, je suppose que mon dos est aussi dans un sale état mais bon, même avec un miroir portatif...
Je commence à m'atteler à mes jambes, lorsque je remarque qu'une semble bien plus légère que l'autre. La terreur me saisit, mais pour une fois, la réalité me soulage. C'est simplement parce que je m'en suis abimée l'une bien plus que l'autre. En tout cas, je pourrais toujours marcher, ce qui est déjà ça.

Bien, il semblerait que je ne sois pas si condamnée que ça. J'imagine que ça aurait pu être pire. Alors pourquoi est ce que je n'arrive pas à m'arrêter de pleurer? Parce que tout ce que j'ai perdu, je l'ai perdu définitivement.

J'espère que ça valait le coup Downfall.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Lun 29 Déc - 22:33

We're not gonna fall
Event


 

J'imaginais très bien que l'autre idiote au téléphone ne savait plus où donner de la tête et qu'elle n'avait pas dû être impressionnée par une simple cheville cassée.  Quel spectacle allions nous voir à l'hôpital ?  Ca tiendrait plus de la dramaturgie gore que du boulevard, ça c'était certain !  A voir ces morts qui jonchaient les rues, nul doute que la clinique devait être envahie de cas plus ou moins graves et je me sentais déjà dépassée par les événements.  Pourtant il allait falloir faire face, mais je suppose qu'une fois dans le feu de l'action tout s'enchaînera sans que j'ai le temps de réfléchir à quoi que ce soit.  Mais en attendant ma première mission était de ramener cette jeune fille là où on pourrait s'occuper d'elle.  On était deux pour l'aider, c'était une chance, mais on devait s'organiser.


Ca va, Kay ?


Je venais de la voir trembler.  Ce n'était pas le moment de lâcher, si elle devait faire un malaise ou quoique ce soit de ce genre, il valait mieux prévenir histoire d'éviter d'être prise par surprise !  Destiny risquerait de tomber et tant qu'à faire, autant éviter qu'elle se casse l'autre pied.  C'est pour ça que je lui avais demandé sa pointure d'ailleurs, parce que j'avais bien conscience qu'elle n'irait pas jusqu'à l'hôpital en marchant à cloche pied perchée sur une Louboutin !  Kay semblait d'accord avec moi sur ce point là.


La porter ?  Non, non, on va faire autrement.  Allons jusqu'au petit muret là-bas.


A moitié détruit, il était à seulement une dizaine de mètres de nous.  Il nous a fallu quand même quelques minutes pour y arriver, Destiny devait y aller lentement pour ne pas risquer de se fouler l'autre cheville et parfois elle devait passer au-dessus d'obstacles qui se trouvaient sur le sol.  Des corps pour la plupart.  Mais on a fini par y arriver et on a aidé la blessée à s'asseoir sur le muret de briques.  Je me tournais alors vers la fille au look de rockeuse.


Je propose qu'on aille chercher toutes les deux pour trouver une chaussure.  Ca ne devrait pas être difficile, 38 c'est une pointure très répandue.


Et avec tous les corps qu'il y avait par terre, ça ne serait certainement pas difficile à trouver.  L'idée n'était pas des plus plaisantes, mais il arrive un moment où on n'a pas le choix.  Moi aussi je préférerais être chez le coiffeur en train de me faire masser le cuir chevelu !  Heureusement j'ai de la poigne, un sacré caractère.  C'est ce qui m'a permis d'être ce que je suis aujourd'hui.  Alors prendre la chaussure d'une morte, ce n'est pas insurmontable !

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : Aetherya
ϟ COMPTES : J.J , June et Leia
ϟ MESSAGES : 3294

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Mar 30 Déc - 10:19



"Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent."
Jean-Paul Sartre



Mini Event #2 We're Not Gonna Fall


feat. Destiny & everyone at the Civic Center

A un moment, j'ai l'impression que Kay se sent mal. Je me demande ce qui lui arrive. Peut-être qu'elle commence à se sentir mal devant tous ces cadavres. Perso, si j'avais su que j'allais tomber en plein charnier, je serais passée par un autre chemin. Enfin, dans mon malheur j'ai de la chance, j'ai rencontré Rachel en vrai ! Et Kay a l'air cool. Donc c'est pas si dramatique, si on met de côté la perte de ma paire de chaussures préférée.

Les deux m'emmènent vers un petit muret, c'est pas évident d'avancer, mais j'essaye de me montrer forte. Je suis la reine du lycée, je peux bien surmonter quelques petits obstacles, quand même ! Heureusement qu'elles me soutiennent à deux, quand même. Parce qu'avec les débris et les corps partout sur le sol, ce qui devrait presque être une promenade devient un vrai parcours du combattant. Enfin, au bout de plusieurs minutes à batailler pour rester debout, on arrive enfin au petit muret, sur lequel elles me font finalement asseoir. Au moins, je suis plus par terre, c'est mieux.

Par contre, quand Rachel expose son plan, j'ouvre des yeux ronds comme des soucoupes. Quoi ?! Porter les chaussures de quelqu'un d'autre, déjà, c'est contre ma religion, alors les chaussures d'un mort ??? Pouah ! Plutôt marcher pieds nus, tiens ! J'arrête un instant Rachel en la retenant par le bras avant qu'elle ne parte en mission Chaussures.

"S'il vous plaît... Je peux pas porter les chaussures d'un mort, c'est carrément anti-hygiénique ! Y'a pas un autre moyen ?"

Malgré mon air terrorisé, rien à faire. Je comprends que je suis obligée d'en passer par là. Je baisse la tête, résignée, et lui lâche le bras sans rien dire de plus. Je les laisse s'éloigner, et je profite de ces quelques minutes de répit pour envoyer un sms à India :

|| Indy, j'suis blessée, rdv à l'hosto ASAP. Dee ||

Voilà. Au moins elle sait où je vais. On se retrouvera sur place. Je range mon portable dernier cri dans mon sac, que j'ai réussi à garder avec moi malgré ma chute, et maintenant j'attends que les filles reviennent. J'espère qu'elles me prendront pas des chaussures trop pourries...
 


Code par ©humdrum sur ninetofivehelp

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]   Mar 30 Déc - 14:52


    Les tremblements de Kay' étaient visibles. Rachel Cleveland s'inquiéta de l'état de sa partenaire. Avec un tel symptôme, une catastrophe ne demeurait pas inévitable. La jeune Destiny devait s'appuyer sur des personnes qui lui serviraient de pilier pour ne pas flancher. Heureusement, seules les mains de la chanteuse bougeaient de manière incontrôlable. Le tremblement ne restait pas très important mais il était constatable. Doran savait qu'elle tiendrait. Elle connaissait le manque, alors elle saurait gérer. Ses partenaires pouvaient lui faire confiance. C'était normal qu'elles se posaient des questions. Le contexte ne semblait pas rassurants : des cadavres partout, le Civic Center détruit. Or, Kay' ne sombrerait pas à la vue de ce cauchemar. Lors d'hallucinations, elle visualisait des scènes aussi apocalyptiques que celle de maintenant. Les filles n'avaient pas à s'interroger, tout irait bien. Kayley devait rassurer sa troupe pour continuer à avancer sereinement. Elle sourit, l'air plutôt décontracté.

    Oui je vais bien merci, vous pouvez compter sur moi. J'ai juste un peu froid et faim comme tout le monde, mais ces détails ne m'arrêteront absolument pas !

    Par la suite, la belle Rachel proposa une solution pour éviter de porter l'adolescente. Elle proposa de l'installer sur un petit muret, situé quelques mètres plus loin. Les filles prenaient leur temps pour permettre à Destiny de prendre ses marques et d'y aller doucement, sans précipitation afin de ne pas rencontrer un autre mal. L'entreprise prit du temps. Ce n'était pas grave, elles possédaient ce temps justement, rien n'était pressé. Une fois la petite blonde installée sur le muret, Cleveland avança la suite des opérations. Kay' la suivrait, convaincue. Rachel détenait tout d'une leader ! Destiny arrêta de suite la belle blonde. Les nouvelles consignes ne paraissaient pas lui plaire. Pour elle, il était hors de question de porter les chaussures de quelqu'un, encore moins celles d'un mort. Kay' prit la parole afin d'exposer la situation à l'ado, il fallait bien lui faire comprendre la nécessité de cette opération.

    Rachel n'impose pas mais il le faut, elle a raison. Si tu laisses tes magnifiques chaussures, tu risques de te tordre l'autre cheville, tu comprends ? Elles ne sont pas adaptées pour marcher, pour éviter les obstacles, pour passer sur les débris ou pour slalomer entre deux cadavres. Ton pied valide pourrait prendre le même chemin que l'ancien en rencontrant un objet posé sur le sol. On va avancer de manière plus coordonnée et rapide avec d'autres chaussures, puis surtout on évite le risque que tu te blesses de nouveau. Des talons, ce n'est pas pratique pour avancer sur ce terrain.

    Sur ce, la chanteuse abandonna Destiny pour réaliser la mission donnée par Rachel. De nombreux cadavres embrassaient le bitume. Les corps étaient plus ou moins décharnés pour certains. Une vision d'horreur s'offrait aux survivants. Kay' passa outre le dégoût pour tenter de trouver ce qu'il fallait. Son attention fut retenue par le corps d'une jeune adolescente, de l'âge de Destiny certainement. Le teint livide, du sang sur les vêtements, une poupée désarticulée. Doran s'abaissa pour effectuer l'impensable : vérifier la pointure d'une personne décédée. Bingo, les baskets de la gamine iraient parfaitement à Destiny. De plus, elles semblaient neuves. Il fallut enlever les pompes de la gamine : entreprise difficile pour Kay'. Elle avait du arrêter net pour se lever, et vomir plus loin. Putain, hurla-t-elle. Elle recommença. La chanteuse réussit à enlever correctement les chaussures de la morte. Elle les apporta à Destiny, elle les posa sur le muret près de l'ado. Kay' avait eu de la chance de trouver du premier coup.

    Rachel c'est bon, vous pouvez venir.

    Désormais, il fallait échanger les chaussures de la blessée. Kayley ne s'en sentait pas capable. Elle avait peur de faire pire que mieux, de blesser encore plus l'ado. Elle avait entrepris le plus gros : tirer les pompes des pieds d'une morte. Rien que d'y repenser, Doran s'éloigna, prête à vomir de nouveau. Elle respira un grand coup. Elle se concentra pour calmer son envie. Cela fonctionna, elle revint avec un chewing gum dans la bouche, c'était la seule nourriture qu'elle avait emporté pour sa balade d'hier, balade qui devait durer une seule après-midi normalement ... .  
Revenir en haut Aller en bas
 
Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Event #1.2 - We're Not Gonna Fall [SUJET]
» TIM ♣ i shot for the sky, i'm stuck on the ground, so why do i try i know i'm gonna fall down.
» Why do I try, I know I'm gonna fall down. I though I can fly, so why do I drown ? ▬ Scott.
» [event 001] Le bal des années folles - sujet global
» Event 2015, le grand rp! [allez voir le sujet des inscrits pour les détails sur les tours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 【 Welcome to the Jungle, it gets worse here everyday 】 :: This Is Now :: Chapitre I-