Partagez
 

 (TERMINE) Say what you want

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

India Phillmore
India Phillmore
◭ CREDITS : Mish mish/ Rogers
◭ MESSAGES : 5222

MessageSujet: (TERMINE) Say what you want   (TERMINE) Say what you want EmptyMar 15 Mai - 17:09




Say what you want

keith e. vincente & India Phillmore


C’était avec la peur au ventre que la jeune femme tourna la clé pour couper le moteur de la voiture. L’adresse ne fut pas compliquée à trouver pour le geek en puissance qu’était Tom. La jeune Phillmore n’avait pas eu le temps de finir sa phrase qu’il lui tendait déjà un morceau de papier indiquant l’adresse de cette ordure de Keith. Cela faisait quelque temps qu’elle n’avait pas reçu de nouvelles de cet homme mais l’idée même qu’il puisse continuer à la menacer la terrifiait. Seulement India en était arrivée à une conclusion en étant face à une situation impossible à gérer tant émotionnellement que physiquement. Tout lui tombait dessus tel une avalanche d’emmerdes. Elle voulait sortir la tête de l’eau. Il lui avait fallu du temps pour comprendre et accepter que son père n’avait pas besoin d’elle pour être protégé. Keith pouvait les menacer de les balancer aux autorités, Aaron pouvait se protéger tout seul. Alors la jeune femme n’avait plus grand-chose à perdre. Elle ne comptait plus s'écraser face à lui. Pas aujourd'hui. Cela lui avait coûté trop cher. Et pourtant la jeune femme était consciente des risques pris en agissant ainsi mais il était impossible de faire machine arrière. Pas après ce qui c’était passé avec le Baneshadow.

Regardant l’immeuble de quatre étages, il ne semblait pas vivre dans un endroit très classe. India sortit de sa vieille 2CV attrapant son sac à main, enfilant sa veste puis ferma d’un tour de clé la voiture. Elle avait décidé de mettre au placard ses sweats et jeans qu’elle troquait pour des vêtements plus élégants, plus à la hauteur de ce qu’elle avait toujours été, mettant en valeur son corps sans jamais mettre un pied dans la vulgarité. Étrangement, retrouver ces tenues lui redonnaient un peu de courage pour affronter cet homme. Mais s’il refusait, la jeune Phillmore n’allait pas se laisser faire pour autant, elle avait pris de quoi se défendre dans son sac et dans la poche de sa veste. Elle ne voulait pas finir comme cette pauvre fille qu’elle avait croisé plusieurs fois au Carnival. Elle fut incapable de lui adresser la parole et le regrettait amèrement à chaque fois.

Elle monta les quatre étages à pied, cherchant le bon numéro et prit une profonde inspiration tout en regardant sa montre. Dimanche matin, il n’était pas encore huit heures. Keith allait avoir ses informations sur le trafic d’armes. Il allait être pris par surprise, ne s’attendant certainement pas à une visite aussi matinale. India tambourina à la porte jusqu’à ce que la porte s’ouvre, ne lui laissant pas le temps d’en placer une pour dire d’une voix se voulant pleine assurance mais qui gardait toujours une certaine peur à la vue du tatoué :

J’ai ce que tu veux.

(c)syndrome
@keith e. vincente

___________
They'll know my name


Dernière édition par India Phillmore le Mer 6 Juin - 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Keith E. Vincente
Keith E. Vincente
◭ CREDITS : avatar : syndrome • gif : tumblr
◭ COMPTES : aaron D. phillmore • alenka hendersen
◭ MESSAGES : 8455

MessageSujet: Re: (TERMINE) Say what you want   (TERMINE) Say what you want EmptyDim 3 Juin - 18:38




say what you want

india phillmore & keith e. vincente

On martèle à la porte de ma conscience, d'un poing ferme et déterminé. Envisageant un instant de demeurer dans l'inconscience d'un sommeil agité, je finis par douloureusement émerger. La réalité s'offre à moi, aride et implacable. Presque cynique. Tandis que je me redresse, j'entends grogner une énième victime de mes charmes. Sa peau dorée se dévoile au gré d'un drap négligemment jeté sur son corps éreinté. Elle est nue. Or je n'ai absolument aucune idée de si je l'ai baisée ou pas. Très certainement, mais ça ne devait pas être fameux vu la quantité d'amphét' que je me suis envoyé. Mon regard s'arrache à ce corps échoué pour s'abattre sur l'écran de mon portable. Il est 7h48. Qu'est-ce que c'est que ces conneries ?
A peine debout, je chancelle, pris d'un vertige nauséeux. Un spasme finit de m'achever. Je me jette au-dessus des chiottes pour y dégueuler un mélange âcre de bile et d'alcool. J'entends toujours en fond l'autre acharné défoncer ma porte. Quelques haut-le-cœur plus tard, je m'essuie d'un revers de main les lèvres, prêt à étriper le connard qui se permet de me tirer de mon pieu un dimanche matin avant huit heures.
Abandonnant la salle de bain pour rejoindre le salon et cette foutue porte qui ne cesse de trembler sous le martèlement d'un futur cadavre, je réalise que je suis à poil. J'enfile rapidement un jean sombre certainement jeté au travers de la pièce de vie il y a quelques heures. D'une main noueuse, je plaque quelques mèches rebelles et grasses sur mon crâne. J'espère que cet enculé a une bonne raison pour se pointer chez moi à cette heure, car il en crèvera.

La porte s'entrouvrit sur le visage tendu de Jodie. Elle me balance qu'elle a ce que je veux. Je la regarde un instant, quelque peu sidéré. Qu'est-ce qu'elle me chie ? Ma mâchoire se crispe, trahissant un agacement putain de palpable. J'attrape India par le bras et la fait rentrer de force dans mon appartement. D'un coup d’œil dans le couloir, j'aperçois la vieille Diane me courroucer d'un regard noir. Qu'elle aille se faire foutre. Je referme la porte avec un peu trop d'emportement, faisant vibrer les murs. Un nouveau grognement émane depuis la chambre.

« Toi, tu restes là », indique-je d'une voix sèche à mon invitée surprise.

D'un pas lourd, je m'avance jusqu'à la chambre et ferme la porte le plus délicatement possible. Puis, je reviens dans le salon. J'attrape un paquet de clopes sur la table basse et me visse une cigarette entre les lèvres, espérant que le tabac me fera passer le goût acide de mes précédentes régurgitations.

« T'as intérêt à avoir beaucoup de choses à me dire gamine... » susurre-je, les mâchoires crispées. Je me plante face à elle, espérant pouvoir me nourrir de sa peur. Car, pour le moment, seule la fébrilité d'une sacrée gueule de bois m'anime. « Je t'écoute. » Je recrache un épais filet de fumée sur son petit minois d'effarouchée.

(c)syndrome
Revenir en haut Aller en bas

India Phillmore
India Phillmore
◭ CREDITS : Mish mish/ Rogers
◭ MESSAGES : 5222

MessageSujet: Re: (TERMINE) Say what you want   (TERMINE) Say what you want EmptyJeu 7 Juin - 11:35




Say what you want

keith e. vincente & India Phillmore


Keith ne s’attendait pas à voir la jeune femme débarquer chez lui. Le temps de prendre conscience de la situation, il l’attrapa par le bras et l’entraîna brusquement chez lui. India eut le temps de découvrir son logement. Ambiance assez simple, un certain bordel régnait à l’intérieur, probablement lié à une soirée mouvementée. Restant debout, elle observe les lieux sans un mot, cherchant à garder son sang-froid. Son cœur cherchait à s’échapper et son rythme lui donnait la nausée tant il était violent. Déglutissant avec difficulté, elle posa son sac sur la table basse, dans un coin il n’y avait pas trop de cadavres de bouteille d’alcool.

Alors qu’il claquait la porte d’entrée, un grognement fut émis provenant que ce qu’elle en déduisait être la chambre. Regardant dans cette direction, elle fronça les sourcils, presque choquée d’entendre qu’il avait une vie à côté. « Pitié, il n’a pas quelqu’un qui a accepté de coucher avec ça ? Pauvre décérébrée ». Keith lui intima de ne pas bouger. Elle n’aurait pas de problème à respecter cet ordre-là, ces jambes étaient raides au point de ne pas pouvoir les bouger. Profitant de ce court instant, elle prit plusieurs profondes inspirations silencieuses pour se donner du courage.

Dans sa tête, la jeune femme se répétait en boucle des mantras pour pouvoir affronter cet homme qui avait réussi en quelques mois à la faire sombrer petit à petit dans la peur. Mais plus maintenant. Elle allait mettre fin à cette histoire. Il revint dans le salon et se mit devant elle, une clope au bec. India ne parvint pas à tenir son regard plus de quelques secondes alors qu’il était fin prêt à l’écouter, la menaçant d’une certaine manière d’avoir intérêt à ne pas être venue pour rien. Hochant de la tête, elle fouilla dans sa poche et sortit une clé USB qu’elle lui tendit, affrontant son regard qui aurait dû être inquisiteur mais qui en avait étrangement perdu de sa splendeur.

Y’a une cargaison qui arrive dans trois jours par le port. T’as toutes les infos dedans.

L’odeur de la cigarette était désagréable. Serrant la mâchoire, elle serra les poings pour contenir un tremblement. Ce ne serait clairement pas suffisant pour lui, ce n’était pas une raison suffisante pour le réveiller aussi tôt, un dimanche matin. India glissa les mains dans les poches de sa veste avec une certaine nonchalance, elle sentait le couteau qui la rassurait. Elle avait une arme à feu dans son sac, elle pourrait rapidement l’avoir en main si jamais cela dérapait. Il ne se doutait pas qu’elle fût incapable de tirer. Alors c'était sur un ton posé et sûr qu'elle affirma:

Par contre, c’était la dernière fois que je bossais pour toi. Toi, moi et ce manège, c’est fini. Je finirai pas comme cette fille.

Bien que tout son être était tordu par l’angoisse, ses yeux ne tremblaient plus. Il fallait en finir avec lui. La jeune Phillmore s’attendait à prendre quelques coups mais elle ne céderait pas. Il pouvait la menacer de balancer son père, elle avait prit conscience qu'elle ne pourrait rien faire et qu'il pouvait se débrouiller tout seul. Elle avait voulu faire ce qu'il lui était impossible de faire. En tant que Second des Prayers, il aurait tous les moyens de se défendre et de se cacher si besoin. Au moindre mouvement qu’il oserait faire, elle sortirait l’arme blanche et le menacerait avec, quitte à lui coller la pointe sur ses bourses pour atteindre ce qu’il n’aimerait pas voir blessé : sa virilité.

(c)syndrome
@keith e. vincente

___________
They'll know my name
Revenir en haut Aller en bas

Keith E. Vincente
Keith E. Vincente
◭ CREDITS : avatar : syndrome • gif : tumblr
◭ COMPTES : aaron D. phillmore • alenka hendersen
◭ MESSAGES : 8455

MessageSujet: Re: (TERMINE) Say what you want   (TERMINE) Say what you want EmptyVen 6 Juil - 22:09




say what you want

india phillmore & keith e. vincente

Je n'aime pas la façon dont elle soutient mon regard cette petite conne. Putain, pour qui elle se prend pour débarquer chez moi, à même pas huit heures, pour me filer une clef USB à la con. Elle veut que je lui foute dans le cul ? Non mais, sans déconner... Tout en recrachant un second filet de fumée épais dans sa petite tronche de pseudo-sainte, je lui arrache la clef USB des mains. India, alias Jodie, m'informe qu'une cargaison va avoir lieu dans trois jours. Et pour plus d'information, veuillez insérer ce bout de plastique dans un terminal. Un râle agacé m'échappe. J'enfourne la clef dans la poche arrière de mon pantalon, me demandant bien où j'ai pu foutre mon ordinateur portable. Jodie se mure alors dans un silence. Quoi ?! Elle n'a que ça à me dire ?! C'est uniquement pour ça qu'elle m'a réveillé ?! Putain, elle aurait pu foutre cette clef USB dans ma boite aux lettres ! Ou juste se pointer à une heure décente ! Tout mon corps se tend, crispé par une colère sourde difficilement maîtrisable. Et c'est là qu'elle me fait sa grande annonce...

A peine a t-elle terminé sa phrase que je la ponctue d'un rire sardonique. Elle croit sérieusement que notre petite relation va s'achever parce qu'elle me dit que c'est fini. Son insouciance a du charme. Mais India n'a rien compris. Les choses commencent quand je le décide, et elles se terminent quand je le décide également. Et si elle ne veut pas finir comme l'autre paumée, elle a plutôt intérêt à me bichonner.
Un rictus mauvais me fend les lèvres. D'un geste rapide, je l'attrape à la gorge, la forçant à décoller les talons pour ne pas suffoquer. Rapprochant mon visage du sien jusqu'à ne laisser que quelques malheureux centimètres nous séparer, je lui susurre :

« Écoute poupée : t'es pas en position de négocier quoique ce soit. Et je ne supporte pas les filles qui jouent les indépendantes sous prétexte d'une fierté mal placée. En gros, si tu ne veux pas que je te remette à ta putain de place, t'as intérêt de marcher droit, et de serrer les fesses, car je ne me laisse pas enculer sans représailles. Tu me suis ? »

Je resserre l'emprise de ma main sur sa gorge, mes doigts s'enfonçant derrière l'os de sa mâchoire. Puis, d'un mouvement sec de mon autre main, j'écrase ma clope contre son ventre, devinant aisément le tissu faiblir sous la chaleur du tabac brûlant. Exultant, mon esprit inondé par un shot d'adrénaline d'une pure satisfaction, j'ajoute dans un sifflement :

« Non, en effet, tu ne veux pas finir comme cette fille... »

(c)syndrome


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

India Phillmore
India Phillmore
◭ CREDITS : Mish mish/ Rogers
◭ MESSAGES : 5222

MessageSujet: Re: (TERMINE) Say what you want   (TERMINE) Say what you want EmptyMer 18 Juil - 12:04




Say what you want

keith e. vincente & India Phillmore


Keith ne comprenait toujours pas pourquoi elle venait le réveiller à l’aube pour une simple clé USB et une vague information. Cela l’agaçait. Pourtant après lui avoir souffler de la fumée dans le visage, il attrapa la clé et la glissa dans la poche arrière de son pantalon. Après un silence, la jeune femme lui annonça que les menaces qui planaient sur sa vie allaient s’arrêter là. La seule réaction qu’il eut, fut un rire sarcastique, laissant un sourire mauvais sur ses lèvres. Sans avoir le temps de réagir, l’ordure qu’il était l’attrapa par le cou, la soulevant légèrement pour l’obliger à se mettre sur la pointe des pieds pour ne pas étouffer. Ses yeux tremblotèrent mais gardaient pourtant une détermination sans faille. Sa respiration se fit plus rapide alors qu’il approchait son visage du sien.

Il lui fit comprendre qu’elle n’avait pas d’autre choix que de continuer à travailler pour lui, qu’il y aurait des représailles à cause de sa fierté mal placé. Sa main se serra un peu plus sur la gorge d’India qui était obligée de respirer par la bouche pour ne pas manquer d’air. Son cœur battait à toute vitesse contre la main du jeune homme. Keith attrapa sa clope et l’écrasa contre le ventre de l’Unbroken qui poussa un gémissement de douleur sans lâcher le regard satisfait et magnétique de son tortionnaire. Il ajouta qu’elle ne souhaitait pas finir comme cette fille, cette femme qu’elle évitait au Carnival.

La douleur de la cigarette contre sa peau la lançait par pulsation. Encore sur la pointe des pieds, India n’avait pas beaucoup d’option pour se libérer de lui. Alors qu’il achevait sa phrase, la jeune femme avait réussi à glisser la main dans sa poche pour y sortir le couteau papillon, le déverrouiller dans un geste sec et le positionner sur son entrejambe, laissant à l’homme l’occasion de sentir la pointe titiller un de ses testicules. Le temps qu’il comprenne ce qui était en train de se passer, elle souffla d’une voix étranglée.

Lâche-moi, c'est fini, Keith où je t’émascule définitivement.

Appuyant un peu plus l’arme contre lui, elle n’aurait qu’à donner un coup sec pour transpercer le jean et réduire à néant le symbole de sa virilité. L'arme était du côté qu'il utilisait pour la soulever, rendant toute action plus difficile s'il voulait reprendre le contrôle. India attendit qu’il desserre sa constriction pour ajouter d'une voix grave.

J'ai été assez conne pour te craindre. Balance mon père si tu veux, tout ce que tu risques c'est te retrouver criblé de balles. Ça serait vraiment dommage même si tu le mérites. Touche-moi et ça reviendra au même. Tes menaces n'ont plus aucune valeur. Je vais tout lui raconter, le chantage, les menaces, tout. Et c’en est fini de toi. Tue-moi, et sois certain qu'un de mes contacts ira tout lui raconter.

Le dire de vive voix était quelque chose. La jeune femme avait essayé de garder un peu de prestance mais elle n’en avait rien dans la forme et le comportement. India était terrorisée malgré le fait qu’elle tenait l’arme et qu’à tout moment elle pouvait lui frapper l’entrejambe. La jeune Phillmore ne voulait pas en arriver à ce stade, comme elle ne voulait pas en arriver à sortir son arme et lui tirer dessus. Mais peut-être faudrait-il cela pour qu’il la libère définitivement de son joug ?

Cette histoire avec toi est terminée. Alors si tu tiens un peu à la vie et à tes couilles, tout ça s’arrête maintenant.

Elle restait proche de lui, prête à agir mais aussi prête à recevoir un sale coup.

(c)syndrome
@keith e. vincente

___________
They'll know my name
Revenir en haut Aller en bas

Keith E. Vincente
Keith E. Vincente
◭ CREDITS : avatar : syndrome • gif : tumblr
◭ COMPTES : aaron D. phillmore • alenka hendersen
◭ MESSAGES : 8455

MessageSujet: Re: (TERMINE) Say what you want   (TERMINE) Say what you want EmptyDim 29 Juil - 17:55




say what you want

india phillmore & keith e. vincente

L'adrénaline sature mes veines, inondant mon esprit d'un sentiment de toute-puissance purement jouissif. Sur la pointe des pieds, India avale difficilement le minimum d'air vital. Son visage s'empourpre tandis que ses yeux s'injectent de sang. Or, l'éclat de mon emprise se retrouve souillé par un nouveau débordement d'arrogance de cette proie qui refuse de se considérer comme telle. Tandis que ma main se resserre sur sa gorge bleutée, je sens alors le chatouillement d'une pointe sur ma couille droite. Un spasme me parcourt l'échine tandis que je visualise d'un rapide coup d’œil la lame qui menace mon service trois pièces. India en profite pour m'ordonner de la lâcher, au risque d'être amputé d'un morceau de ma masculinité. Malgré moi, mes doigts se desserrent légèrement. Suffisamment pour que Phillmore puisse siffler, tout en satisfaction, que notre petit jeu se termine aujourd'hui même. La petite conne m'autorise à balancer son paternel, apparemment délivrée de la culpabilité qu'une telle dénonciation pourrait engendrer. Puis, elle me menace, me faisant comprendre que le clan Phillmore élargi saurait me retrouver et me faire passer de vie à trépas. J'ai beau péché d'orgueil, je sais pertinemment que jamais je ne survivrai aux Prayers of Insanity. Mes contacts avec les Baneshadows ne sont pas assez solides pour me sauver. Et à vrai dire, peu de monde tient à ce que je reste en vie. Seule la peur m'avait permis de faire croire à la petite Phillmore que je pouvais impunément menacer sa vie et celle de son père. Mais aujourd'hui, cette petite conne a compris que mon plan n'est qu'un château de cartes. Qu'un putain de leurre. « Tout ça s'arrête maintenant » m'indique t-elle, ne me laissant pas franchement le choix.
Mes doigts s'enfoncent alors un peu plus dans sa chair où apparaissent les premières ecchymoses. Avant de lâcher. Avant de la libérer d'un geste brutal, la repoussant à quelques mètres essentiels à la survie de mes couilles. Je masse par réflexe mes testicules, un regard assassin sondant celui de la jeune femme. Un silence s'installe durant quelques secondes.

« Tu crois réellement être en position de pouvoir décider de quoique ce soit India ? » déclare-je soudainement, animé par une fureur à peine voilée.

Très clairement, elle l'est. Je ne suis pas le seul à menacer la vie d'Aaron Phillmore, nouveau baron de la drogue à Downfall. Et penser pouvoir l'atteindre est d'une prétention à laquelle je ne cède pas. En tout cas, de façon directe. Après tout, j'ai sa gamine dans mon salon... Et ensuite, quoi ? J'en fais ma prisonnière et je demande une entrevue pour conclure un deal ? Le Prayer ne se fatiguera pas à parlementer avec moi : il me butera et retournera tout Downfall pour retrouver son chiard. Je n'ai pas les moyens de sauver ma vie contre lui. Alors, cela signifie que « tout ça s'arrête maintenant » ?
Déglutissant difficilement la salive amère qui m'envahit la bouche, je continue de fixer India. J'ai une sérieuse envie de la crever sur place. Mais je ne peux pas le faire. Sauf qu'elle ne doit pas le comprendre.

« Et maintenant ? » la provoque-je d'un rictus mauvais.

(c)syndrome
Revenir en haut Aller en bas

India Phillmore
India Phillmore
◭ CREDITS : Mish mish/ Rogers
◭ MESSAGES : 5222

MessageSujet: Re: (TERMINE) Say what you want   (TERMINE) Say what you want EmptyDim 29 Juil - 18:43




Say what you want

keith e. vincente & India Phillmore


La brûlure du mégot continuait de la lancer. Ses doigts s'enfoncèrent un peu plus sur son cou mais Keith finit par la libérer en la repoussant, l'obligeant à faire quelques pas. Elle sentit un meuble derrière elle l'arrêter. Tenant le couteau de tel sorte qu'elle pourrait le blesser s'il venait à se jeter sur elle. L'homme se massa l'entrejambe, laissant un silence s'installer entre eux. Serrant la mâchoire, son corps crispé par l'appréhension, India ne le lâchait pas du regard, prête à tout, quitte à s'enfuir en courant s'il en venait à lever la main sur elle. Il avait réussi à la terroriser, mais maintenant qu'elle avait compris qu'il ne pourrait rien faire à sa famille, ce qu'il pouvait lui arriver importait peu, même si inconsciemment, elle avait aussi peur pour sa vie.

Keith finit par lui demander, furieux, si elle avait le pouvoir de décider de sa liberté. Sa poitrine se serra un peu plus alors qu'elle le pensait capable de se jeter sur elle pour la rouer de coups, l'étrangler et en finir avec elle, une bonne fois pour toute. Elle avait été sa proie pendant un an et demi et elle en subirait encore les séquelles pour le reste de sa vie. Mais heureusement pour elle, elle ne finirait pas comme cette pauvre fille, son ancienne proie. Déglutissant avec difficulté, elle serra un peu plus l'arme blanche dans sa main pour se tenir prête.

Je n'ai plus rien à perdre, contrairement à toi, dit-elle d'une voix éraillée.

Il voulait la tuer. Elle pouvait le lire dans son regard. Dans son antre, India avait l'impression d'être un agneau qui allait se faire dévorer par le grand loup. Mais la jeune femme cherchait la force en elle, de l'affronter, de lui tenir tête. Ce regard. Dieu qu'il lui faisait peur. Il lui posa une simple question, un sourire mauvais apparaissant sur son visage. Il était devant la seule sortie envisageable, il faudra passer à côté de lui pour partir.

Tu me laisses partir et on ne se revoit plus jamais, tout simplement Keith? Dit-elle sur le même ton que sa réponse précédente.

"Tu te trouveras une autre idiote à terroriser d'ici peu." Aurait-elle aimé dire mais sa voix sombra dans le silence. Elle pensait à son père pour lui donner le courage nécessaire. India s'était crue vaillante mais le voir, éveilla bien des peurs. Elle n'était pas son père et ne le serait jamais, quant bien même elle essaierait de lui ressembler.

(c)syndrome
@keith e. vincente

___________
They'll know my name
Revenir en haut Aller en bas

Keith E. Vincente
Keith E. Vincente
◭ CREDITS : avatar : syndrome • gif : tumblr
◭ COMPTES : aaron D. phillmore • alenka hendersen
◭ MESSAGES : 8455

MessageSujet: Re: (TERMINE) Say what you want   (TERMINE) Say what you want EmptyDim 5 Aoû - 20:07




say what you want

india phillmore & keith e. vincente

Encore cette sale impression de se faire baiser. Toni, Nora, et maintenant India. Non, ce n'est pas acceptable, putain ! Le monde a toujours tourné selon mes règles, selon mes propres désirs et mes caprices. Pourquoi les choses changent-elles à présent ? Pourquoi ce foutu karma a tourné ?

Les mâchoires serrées par la colère, j'observe l'autre salope m'expliquer avec un air grave mais fier qu'elle n'a plus rien à perdre. « Que tu crois... » susurre-je, acide. Si notre petite Jodie n'avait réellement plus rien à perdre, elle ne serait pas là à me demander de lui rendre la liberté. Je peux voir dans ses yeux qu'elle a peur de mourir, peur de perdre la vie. India n'est pas si désespérée qu'elle le prétend. Au contraire, la vitalité de l'orgueil l'enjoint de rester en vie, car il y aurait trop à perdre à s'arrêter maintenant.

Mes yeux abandonnent les siens pour s’agripper au tranchant de la lame avec laquelle elle espère me tenir à distance. Un étrange silence, aussi lourd qu'une chape de plomb, fige les secondes. Je n'ai aucune idée de comment va se terminer cette petite entrevue. J'ai bien envie de briser ses rêves – et sa nuque - mais sans déverser mes tripes sur le parquet du salon.
Un nouveau grognement émerge depuis la chambre. Puis j'entends une voix encore endormie m'appeler. Il ne manquait plus que ça... Un soupir fait trembler mon corps tandis que je me pince l'arrête du nez, incapable de penser correctement. Je n'ai pas envie qu'India sans sorte si « simplement ». Je veux que sa liberté ait un putain de prix.
Du coin de l’œil, j'aperçois la poignée de la porte de la chambre s'abaisser. D'un bras brutal, je maintiens la porte fermée, exigeant d'un ton impérieux « deux secondes ». Un râle me répond, prétextant une envie urgente, puis j'entends les lattes couiner sous le poids d'un corps jeté sur le matelas. Il faut que je réagisse, et vite.

Je traverse le salon en quelques enjambées furieuses. Je me pointe devant India, laissant entre nous la distance d'un bras allongé d'une lame. Je ne la pense pas capable de me planter, mais je préfère rester prudent. Après tout, la p'tite Jodie avait bien essayé de me briser les jambes lors d'une manifestation en septembre dernier.

« Je te retrouverai sale pute, sois en sûre ! »

Simple avertissement, histoire qu'elle ne joue pas les surprises le jour où on se recroisera. Mais pour le moment, j'ai plus grave à gérer. « Nora », ou qu'importe le nom que porte cette connasse, attend de moi des informations, et cette clef USB m'aidera peut-être à prolonger mon sursis. Sans compte qu'il y a Toni qui me surveille... Rhaa, putain. C'est quoi cette merde dans laquelle je me suis fourrée ? Comment les choses ont-elles pu prendre une telle tournure ?

« Casse toi avant que je ne change d'avis et que je te crève ! » la menace-je, m'avançant d'un pas vers elle.

(c)syndrome
Revenir en haut Aller en bas

India Phillmore
India Phillmore
◭ CREDITS : Mish mish/ Rogers
◭ MESSAGES : 5222

MessageSujet: Re: (TERMINE) Say what you want   (TERMINE) Say what you want EmptyLun 6 Aoû - 18:40




Say what you want

keith e. vincente & India Phillmore



L’acidité des relents lui brûlait la trachée et elle ravala sa salive avec difficulté. Vomir, elle devait vomir, sortir de cette pièce. Se tenant droite, presque fière devant lui pour lui faire face, lui tenir tête. La lame calma sûrement ses ardeurs, peut-être qu’une arme à feu lui aurait permis de se taire et de plier l’échine. Un mouvement se fit entendre dans ce qui devait être sa chambre et avant que la personne n’ait eu le temps de sortir, Keith partit la bloquer pour l’empêcher de rencontrer une de ses victimes.

Il revint sur elle tel un taureau à la charge en face de la jeune femme qui sera un peu plus les deux branches du couteau, faisant trembler légèrement l’arme. La menace tomba. Il la retrouvait. C’était certain qu’il pourrait la retrouver. Qu’il pourrait la tuer. C’était le risque. Mais cette histoire avait trop duré. Plus d’un an et demi. Elle devait sortir de ce cercle vicieux pour toujours. Il resterait une menace toute sa vie. Sauf si … La vie d’un homme ? Elle en était incapable même si l’envie était là.

India hocha simplement de la tête pour lui dire qu’elle avait entendu ses paroles. Il finit par lui ordonner de se tirer, continuant de la menacer de la crever alors qu’il faisait un pas dans sa direction. Elle se déplaça sur le côté sans le lâcher du regard, s’éloignant de lui sans lui tourner le dos, se cognant à plusieurs meubles avant d’arriver à la porte d’entrée, une fois la lanière de son sac à main tenu fermement de l’autre main libre. Posant la lanière sur son épaule, elle ouvrit la porte et alors qu’elle était presque dehors, elle lança une dernière parole.

J’en parlerai à mon père…
Lança-t-elle dans un murmure.

Une menace qui semblait pourtant bien puérile mais qui devrait pouvoir le faire trembler. Qu’il touche à un seul cheveu, elle savait que son père remuerait terre et ciel pour retrouver l’homme qui a touché à la prunelle de ses yeux. Elle ferma la porte derrière elle et prit le chemin de la sortie de l’immeuble d’un pas pressée et tendu. India tremblait à l’idée qu’il sorte de l’appartement et qu’il la frappe dans le couloir, qu’il la réduise en bouillie.

Une fois dehors, elle s’appuya sur un mur et vomit tripes et boyaux. Restant quelques secondes à voir trouble, les yeux embués, elle s’essuya la bouche et prit la direction de sa voiture, les traits livides. Elle en avait terminé avec cet homme… Pour l’instant.

(c)syndrome
@keith e. vincente


[Sauf si tu veux poster une conclusion pour Keith, le rp est terminé  :ticoeur: merci pour ce rp]

___________
They'll know my name
Revenir en haut Aller en bas

Keith E. Vincente
Keith E. Vincente
◭ CREDITS : avatar : syndrome • gif : tumblr
◭ COMPTES : aaron D. phillmore • alenka hendersen
◭ MESSAGES : 8455

MessageSujet: Re: (TERMINE) Say what you want   (TERMINE) Say what you want EmptyDim 2 Sep - 19:40




say what you want

india phillmore & keith e. vincente

L'air de rien, cette petite pute me menace à nouveau. Ou plutôt, elle me prévient. Elle compte aller baver à son daron. Pourtant, je n'en crois rien. Pourquoi le faire maintenant ? La p'tite Jodie a du prendre de sacrés risques pour me ramener le contenu de cette clef USB. Si elle comptait depuis le début pleurer dans les jambes de son père, elle l'aurait fait avant de risquer son cul pour récolter trois infos à la con...

Sa silhouette finit par disparaître de mon salon. J'entends ses pas s'éloigner, et je suis alors pris d'un doute. Ne devrais-je pas la rattraper et la réduire au silence une bonne fois pour toute ? Après tout, cette salope sait où j'habite. Et j'ai moyennement envie de prolonger ma prochaine nuit de sommeil par un coup de batte derrière la tête. Putain, faut que je me fasse oublier. Mais avant ou après avoir réglé son compte à cette petite conne ?
Le fil de mes pensées est interrompu par l'arrivée nonchalante de ma conquête de la veille dans le salon. Le pas lourd, elle me toise, certainement en quête de souvenirs. Je n'arrive pas à esquisser le rictus satisfait avec lequel j'aimerai l'accueillir. Au lieu de ça, l'autre paumée fait face à un visage aussi chaleureux qu'une porte de prison. D'un air distrait, elle jette un coup d’œil au coin cuisine, probablement à l'affût d'une tasse de café bien chaud. Mais, pas de chance, je n'ai pas envie de jouer l'amant prévenant.

« Prends tes fringues et casse-toi » lui ordonne-je d'une voix agressive.

Elle entrouvre la bouche, sûrement pour protester, mais se ravise. Histoire de l'encourager à accélérer le rythme, je lui désigne la porte d'un coup de tête. Elle m'affuble de plusieurs mots doux avant de retourner dans ma chambre, furieuse. Putain, j'ai besoin d'une clope.

Accoudé à la fenêtre du salon, je recrache un épais filet de fumée. Je l'observe s'évanouir dans la ville, dissipé par une brise glacée. J'entends alors la porte d'entrée claquer dans mon dos. Bon vent ! Quelques secondes plus tard, je vois l'autre bafouée se jeter sur le trottoir, hésiter un instant sur la direction à prendre, avant de tenter la droite. Raté.

Lentement mais sûrement, le silence oppressant de mon appartement me confine au fin fond de mes pensées. Putain, je suis dans une merde noire. Et il faut que je me magne d'inverser la tendance avant de finir dépecer par le père Phillmore ou la Madonne Savriani. Peut-être est-il temps de quitter cette terre de perdition et de retrouver Los Angeles. Pourtant, quelque chose en moi lutte contre cette possibilité. Je me sens chez moi ici. Telle une conquête obsédante, je sais que Downfall a mon cœur et aura mon cul...

(c)syndrome
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (TERMINE) Say what you want   (TERMINE) Say what you want Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(TERMINE) Say what you want
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]
» 07.Chuuut !...That's a secret ! [TERMINE]
» [TERMINE] J'ai déjà vu cette tête... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 【 We're livin' in a Dirty World 】 :: Skid Row-