Partagez | 
 

 ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
ϟ CREDITS : Schizophrenic
ϟ MESSAGES : 28

MessageSujet: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Lun 13 Nov - 12:44



 
Keira M. Green
ft. Zoe Saldana
« It is a double pleasure to deceive the deceiver. » Nicolas Machiavel

 
17 SEPTEMBRE 1985 ϟ 32 ANS ϟ BANESHADOWS
ARMURIERE EN CHEF ϟ CELIBATAIRE

 
Just an other psycho

Patiente - Froide - Rancunière - Manipulatrice - Violente - Déterminée - Intelligente - Courageuse - Ambitieuse - Passionnée

Keira et ses silences. Keira et ses regards. Keira, frappant sans jamais prévenir. Cette jeune femme est un pur produit made in Downfall. Elevée dans cette ville prototype, elle en est aussi bien l'incarnation de sa violence que son écho d'espoir, meurtri et réduit au silence. Conditionnée dans un environnement dur, instable et implacable, la jeune femme a rapidement développé un instinct de survie aigu, forcée de mettre au placard ses rêves de petite fille. Injustice. Frustration. Déchirure. C'est autour de ces sentiments que Keira s'est principalement construite au fil des années.

Keira est une femme forte, une femme dure. Par sa présence, elle transmet une énergie oscillant entre blizzard et déflagration, tension et magnétisme. Son regard calme et maîtrisé révèle instantanément une femme intelligente que l'on ne peut ni duper ni impressionner. Elle mesure chacun de ses mots avant de se prononcer, attendant son heure pour parler juste. Elle sait que chaque coup peut être calculé à l'avance et que chaque mots peuvent avoir un impact décisif. Elle reste toujours méfiante face aux autres et ne laisse personne rentrer dans son cercle privé sans qu'on ne lui ait prouvé que l'on est digne de confiance. Et ses attentes sont assez hautes à ce niveau-là. Il n'est pas étonnant que les gens restent à l'écart d'elle, tantôt méfiants, tantôt intimidés.

En revanche, pour ceux qui l'estiment à sa juste valeur, il est difficile de ne pas être attiré par son leadership et sa force de caractère. Fédératrice, elle arrivera à renfort de conviction - et souvent de subtile manipulation - à vous ranger de son côté et à vous convaincre de la suivre. Les quelques téméraires, curieux et fortes têtes qui auront eut l'envie de rester auprès d'elle pourront cependant découvrir une femme bien plus drôle que d'apparences. Douée d'une bonne répartie, Keira peut parfois se sentir d'humeur taquine lorsqu'elle se sent en confiance. Séductrice et manipulatrice, elle n'hésitera pas à se servir de ses atouts pour vous déstabiliser et vous faire tourner en rond. C'est dans votre défense que vous gagnerait son estime. Tandis que sa détermination et son assurance à toute épreuve lui attire le respect des autres. Keira a l'ambition d'aller loin, d'obtenir ce qu'elle désire en toutes circonstances, par tous les moyens. A tel point qu'elle peut se montrer effrayante dans le sang froid de ses méthodes. Rancunière et têtue, il ne vaut mieux pas s'attirer ses foudres car elle est prête à tout pour obtenir vengeance lorsqu'elle considère qu'un tort lui est causé. Native de Downfall, il n'y a rien d'étonnant à ce que la jeune femme soit violente, n'hésitant pas à atteindre des extrêmes. Lorsqu'elle commence quelque chose, elle ne fait pas marche arrière et l'insensibilité de son visage peut glacer au sang et poser de réelle question sur le peu d'humanité que pourrait posséder cette femme.

Et pourtant, les raisons profondes qui animent la jeune femme sont nobles. Cette lueur d'espoir. Enfouit sous un épais manteau de crasse et de poussière. Mais initialement, le rêve de Keira est de permettre à Downfall d'acquérir une liberté légitime. A ses yeux, les habitants de Downfall ont vu leurs droits souillés, violés, piétinés depuis toujours. Cette frustration, cette haine, elle les tire d'une profonde envie d'offrir aux générations futures une vie meilleure, une vie digne et décente.  Sa loyauté est aussi incertaine que la versatilité de la plupart des protagonistes de cette ville, mais pour autant, celle-ci est on ne peut plus solide envers les vrais victimes de Downfall : les pauvres, les opprimés, ceux qui hurlent en silence et sont les premiers à souffrir de cette expérience insensée. Keira y a elle-même perdu trop d'êtres chers et, quittes à le faire dans la sueur et le sang, quitte à salir ses mains et son noms, elle considère qu'il ne faut plus reculer devant rien sortir Downfall de sa misère, rangeant sa sensibilité avec ses rêves d'enfants : au placard.

Keira ne reculera devant rien, la fin justifie les moyens si un jour elle pouvait avoir la certitude d'offrir un avenir décent aux générations futures de sa ville. Intentions sincères ou bonne excuse pour justifier ses actes ? On peut parfois avoir un doute. Mais serez-vous assez proche d'elle pour découvrir le mot de la fin ?


 

 
Miscellaneous Collected Informations

When you look at me, what do you see ? Keira est une jeune femme à la peau d'ébène. Black panther d'apparence, elle a pourtant des origines latino. Elle a la prestance des femmes du soleil, malgré son fin gabarit : elle mesure 1m70 et pèse à peine 58 kilos. C'est peu et on peut dire sans hésiter qu'elle est fine et longiligne, avec de petites formes. Pour autant, la jeune femme a un corps sec et musclé. Sportive et élancée, on pourrait s'accorder à dire qu'elle a un corps de danseuse. Son regard noir et profond captive. Son sourire se fait rare, sauf quand elle se joue de vous, et rien que pour la chaleur de celui-ci, on en aurait presque envie d'être à sa mercie. Keira, c'est une féminité présente par touche, mais subtilement séduisante par l'aura qu'elle dégage. Bien que frêle, elle ne dégage rien de fragile. Si vous cherchez une demoiselle sophistiquée et coquette, passez votre chemin ; Keira trouva sa beauté dans le naturel de la sobriété. Elle ne fera d'effort que si la situation l'exige, mais choisira toujours le glamour simpliste. Le reste du temps, elle s'habille de manière pratique et confortable, parée pour toute éventualité.
Petite touche finale : un tatouage au creux de la cuisse retraçant trois papillons en origami, et une écriture verticale, du dessous de son sein à ses côtes.


Land of Confusion. Keira est une native de Downfall. Sa grand mère et son père, encore nouveau né, ont été intégrés au programme après que celle-ci eut été arrêtée pour clandestinité et vol à l'étalage aux Etats-Unis. En réalité, elle avait fuit son pays natal, la République Dominicaine, et la dictature en place suite à l'assassinat de son mari pour trahison au régime du dictateur Rafael Trujillo. Tentant de survivre aux Etats-Unis où elle s'était réfugiée avec son fils, on les considéra comme d'excellents échantillons pour le programme Downfall. Sa mère, d'origine colombienne, fut quand à elle intégrée au programme suite à la condamnation de ses deux parents pour détention, vente et consommation de drogues. Ses deux parents, Juan et Lula, se rencontrèrent très jeunes : ils vivaient dans le même quartier et étaient amis. Les parents de Lula la laissèrent très vite livrée à elle-même, tant les tentations étaient nombreuses à Downfall. C'était toujours mieux que de la battre ou de la négliger. Mais quand sa mère mourut d'une overdose, son père la chassa, bien qu'elle ait à peine seize ans. Juan et sa mère la recueillirent chez eux. Au fil du temps, l'amitié solide se transforma en un amour fusionnel. Lula était fragile, Juan était son pillier. Ensemble, ils eurent donc Keira et son frère aîné, Andre.

Family Portrait. Keira est née la même année que la création des Baneshadows. Vous me direz que c'était peut être un signe du destin, pour elle ce ne sont que des conneries. A vrai dire, son père fut son ticket d'entrée. A sa mort, elle demanda à intégrer le clan contre les réticences de son frère. Sophia, une amie de ses parents et membre du clan depuis sa création la prit sous son aile et se porta garante de sa formation auprès de Jack Cleveland. Celui-ci lui laissa une chance et Sophia lui enseigna tout ce qu'elle devait apprendre. Nous reviendrons plus tard à ce pan de son histoire. Mais sans cette femme, Keira ne serait rien de ce qu'elle est aujourd'hui. Désormais, elle est un membre à part entière du clan. Lieutenant respectée, elle tient l'armurerie et sa gestion des armes est irréprochables. Ils sont comme ses enfants quels chérit, ses meilleurs alliés, et pas une arme ne rentre ni ne sort sans son autorisation. Elle les maîtrise et elles le lui rendent bien. Aujourd'hui, Keira retient de nombreuses rancoeurs envers Jack Cleveland. Elle s'est rapprochée de son supérieur et bras droit des Baneshadows, l'un des prétendants au poste de Cleveland, Soren, quelle conseille de façon avisée. Même si celui-ci n'est pas encore prêt à la suivre sur tous les fronts, Keira est déterminée à faire tomber Cleveland qu'elle juge de moins en moins digne du clan. Et elle espère que la récente rétrogradation au rang de Lieutenant de Soren l'aidera à ouvrir les yeux. Elle oeuvre pour l'instant en secret et en silence, tentant parallèlement de gagner plus de poids, de soutien et d'autorité auprès de ses pairs. Elle porte profondément la cause des Baneshadows dans son coeur et sa loyauté leur est pleine, mais elle n'hésitera pas à évincer tous ceux qu'elle juge indignes de la cause. Son but ultime : porter le rêve commun des Baneshadows, et celui de la ville : faire reconnaître, rendre libre et légitime Downfall, qui a à son goût depuis trop longtemps souffert. Bien qu'elle soit la première à user de violence et à agir illégalement, elle considère que le but des Baneshadows est de protéger et servir leur communauté et elle se mettra en travers de quiconque mettra en danger un civil innocent - même si cette notion est assez flou dans cette partie des Etats-Unis.

Quand aux autres clans ? Elle porte une haine non dissimulée pour les Prayers of Insanity qu'elle considère comme de vulgaires opportunistes, gangrène de Downfall. Elle espère un jour les voir anéantis. Elle n'alimente cependant pas les tensions de façon ouvertes, consciente qu'une guerre entre leurs deux clans causeraient beaucoup de dommages collatéraux.

Pour ce qui est des Blackened Beauty, elle admire leur indépendance et leur courage dans un monde à claire dominance masculine. Elle trouve parfois paradoxal le fait de se revendiquer féministes en vendant leurs corps aux hommes, mais elle est bien consciente qu'il s'agit aussi d'argent facile afin de mener à bien leurs plans, un certain pied de nez aux hommes. Elles sont là où on ne les attends pas, elles ne lâchent rien et en ça elles ont acquis tout le respect de Keira. Certaines d'entre elles pourraient même comptées parmi ses rares amis.

Enfin les Unbroken. Elle pense que certains d'entre eux pourraient prêter leur force aux Baneshadows et elle les respecte car leurs buts sont souvent communs avec son clan. Elle trouverait cependant ridicule qu'ils se mettent en travers de son chemin. Elle espère à défaut pouvoir créer une entente entre eux et son clan et y travaille en se rapprochant de certains de leurs éléments. Elle soupçonne son frère d'en avoir fait partie, mais eux deux ne se voient plus depuis plusieurs années.


 

 
Live & let it die
Keira. C'est l'histoire d'un nom. Mais à bien y regarder, pas forcément celui que l'on croit. Car si le prénom Keira peut avoir autant une origine irlandaise - signifiant sombre, aux cheveux noirs - il fait aussi référence à l'excellence en arabe. Mais ne vous tracassez pas avec cela, ses parents l'ont choisi parce qu'ils trouvaient simplement ce premier prénom facile et joli, sans avoir aucune connaissance de sa ou ses significations.
Comme beaucoup de choses à Downfall, et cela s'applique à merveille à Keira, il faut savoir lire entre les lignes, dépasser les premières impressions. Le prénom qui fait bien plus écho à Keira, et qui la représente dans son histoire, c'est son deuxième prénom : Mariposas. En espagnol, Mariposa signifie le papillon. Mais vous avez bien lu, son prénom est au pluriel.

Sa grand-mère et son père ont commencés à vivre à Downfall après avoir fuit leur pays d'origine. Ils vivaient en République Dominicaine où la dictature de Rafael Trujillo faisait rage, abattant chaque ennemi de la dictature. Quitter un état en souffrance pour en trouver un nouveau. En grandissant, l'espoir de Juan, son père, fut de voir un jour Downfall libre et prospère. Il lui avait été donné un nouveau nom de famille, un nouveau lieu de vie, une nouvelle histoire, mais il n'oublia jamais d'où il venait, et le sang qui coulait dans ses veines était celui d'un pur dominicain. Son espoir ? Les soeurs Mirabal. Trois soeurs qui avaient donné leurs vies dans leur lutte contre Trujillo, un impitoyable dictateur de République Dominicaine. Grâce à la lutte et au tragique triple assassinat des soeurs, le pays se souleva et retrouva sa liberté. Leurs surnoms ? Les Mariposas. Les papillons de la rébellion qui furent la chute de leur implacable oppresseur. Juan les a toujours profondément admiré, et il a élevé ses enfants avec un coeur de rebelle valeureux, prenant toujours en exemple ces trois soeurs, outrageusement courageuses, coeur d'un peuple en révolte. Keira Mariposas Green porte donc fièrement son nom, en mémoire de son père et de sa culture, déterminée à l'honorer en portant sa pierre à l'édifice dans la libération de Downfall. Peut être mourra-t-elle comme les soeurs Mirabal, avant de ne pouvoir voir Downfall libre. Mais si sa vie est un prix à payer, elle le paiera cent fois. A croire que ce nom lui fut, par ailleurs, aussi funeste qu'il ne fut sa source d'inspiration.

Keira est née trois ans après son frère aîné, Andre. Lui, leur père Juan, et leur mère Lula, ont toujours formé une famille unie et fusionnelle. Leur père, véritable socle central, était un roc. Il leur apprit à être fort, à se défendre et à s'imposer dans une Downfall traîtresse et meurtrière. Il leur apprit à être justes, mais pas aveugles, et à toujours réfléchir par eux même sans jamais se laisser influencer ou tromper. A renfort d'histoires et de leçons, il leur apprit bien plus que le système pourri dans lequel ils baignaient ne pouvaient leur offrir. Il entraîna ses enfants de manière égale au combat au corps à corps. Downfall était trop dangereuse pour ne pas leur apprendre à se défendre. Mais il laissait plus de liberté à sa fille : elle rêvait d'être danseuse étoile, et cet homme là, bien qu'il sache manier les armes, n'était pas du genre à briser les rêves de ses enfants. Andre rêvait de suivre le parcours de son père, et il lui enseigna l'usage des armes mais aussi le respect de celles-ci. Pour Keira, son père représentait le bras armé, la force de Downfall. Il était d'ailleurs extrêmement respecté et intégra les Baneshadows peu après leur création. Il était impliqué dans ce clan et estimé tant pour son engagement envers la cause et la ville, que pour l'équilibre qu'il apportait : homme bon, il ne tolérait aucune injustice sous son commandement. Loyal, chacun pouvait compter sur lui et il n'hésitait jamais à prêter main forte.

Sa mère, Lula, était plus douce et réservée. Brisée par son histoire familiale et par Downfall, elle errait dans l'ombre de leur père. Brutalisée, abandonnée par ses parents, plusieurs fois agressée, elle avait trouvé refuge dans les bras de son unique amour. Pour autant, elle lui était d'un soutien et d'un réconfort inestimables. Car elle était aussi intelligente que tendre et lui portait toujours les meilleurs conseils lorsqu'il doutait. Ses paroles étaient d'une bienveillance sans faille. La bête noire de sa mère, s'était la drogue. Bercée dans une famille addicts, Lula avait une faiblesse pour celles-ci. Son père tentait de l'en éloigner à chaque fois, mais les tentations étaient fortes et nombreuses à Downfall. Par trois fois elle vit sa mère y sombrer, et par trois fois son père l'en sortit. Leur amour ne semblait jamais en souffrir pour autant et à chaque rémission, sa mère semblait plus forte face aux addictions. Keira observait souvent ses parents avec une admiration infinie : la force inébranlable et la douceur chaleureuse, unis dans une fusion parfaite, que ni les poisons ni les dangers de Downfall ne semblaient ébranler. Sa mère représentait, malgré sa faiblesse et sa santé fragile ce que Downfall ne pouvait briser : ce qu'il peut y avoir de plus bon et de plus doux en ce monde. Et son père était son lion indéfectible, prêt à tout pour la porter à la lumière. Et Andre, son grand frère, les observait avec elle.

Aussi loin qu'elle s'en souvienne, Andre avait toujours rempli son rôle de grand frère au delà des clichés : il n'avait pas besoin de défendre Keira - elle avait assez tôt assez de caractère pour cela - mais il était là si besoin. Il était également là pour l'écouter, dans des silences rassurants qui valaient tous les discours. Il la conseillait, la guidait, et était sûrement son meilleur ami de jeu. Ils se chamaillaient souvent, comme tout frère et soeur, et pouvaient mettre des heures à se réconcilier, mais ils se réconciliaient toujours. Tout n'était pas rose à Downfall, mais, ensemble, ils semblaient épargnés. Ils avaient une chance incroyable pour cette ville expérimentale. Keira ressentait souvent une frustration immense face à l'insécurité et la cruauté de cette ville. Mélancolique, elle observait les rayons du soleil s'étendre au loin sur cette ville qui ne s'endormait jamais, et rêvait de pouvoir devenir ce à quoi elle aspirait, mais se montrait malgré tout reconnaissante et humble que sa famille fasse partie de ces heureux épargnés. Et Downfall est vite venue leur rappeler qu'ici, personne n'est épargné. Jamais.

Alors qu'elle n'avait que quinze ans, le père de Keira fut assassiné. Elle ne sut jamais comment, ni pourquoi, ni par qui. Son corps fut retrouvé dans une ruelle près de l'un des entrepôts des Baneshadows, meurtri de coup, plusieurs coups de couteau aux côtes, une balle dans l'oeil. Il avait lutté, et quiconque fut son adversaire, il avait du avoir du mal à abattre cet homme là. Mais Juan Green ne s'en était pas relevé. Il eut un enterrement modeste dans sa forme, entouré de sa famille aimante, d'un quartier reconnaissant pour sa protection et de ses frères d'armes Baneshadows. Keira était dévastée, quelque chose s'était brisé en elle à la mort de son père. Andre reprit le flambeau et la place de celui-ci. Il s'occupa énormément de leur mère. En perdant son époux, elle avait perdu force et âme et errait dans leur maison comme un animal apeuré. Quelques jours à peine après l'enterrement de leur père, Andre et Keira la retrouvèrent pendue en rentrant des cours. Elle leur avait adressé une lettre à chacun, deux longues lettres, dans lesquelles elle leur demandait pardon, leur expliquait pourquoi il lui était impossible de vivre sans leur père, leur promettant de les aimer malgré tout et suppliant Keira de poursuivre ses rêves. En tout cas c'est ce que la jeune fille su de sa lettre : Andre refusa de lui montrer la sienne. Keira tenta par tous les moyens de la lire : elle le supplia, l’asséna de coups, tenta de lui subtiliser, mais il la dissimula si bien ou la détruisit car Keira ne la retrouva jamais. Elle en voulut beaucoup à son frère de lui garder ce secret et remit en question la confiance qu'elle lui portait, se sentant trahit et abandonnée. Mais elle passa à autre chose, elle avait trouvé un nouveau but, un nouveau rêve qu'elle comptait bien accomplir : poursuivre celui de son père et oeuvrer à la libération et à la légitimité de Downfall.

La jeune fille demanda à son frère de lui enseigner l'usage des armes. Il lui enseigna tout ce que son père savait, à condition qu'elle n'en fasse usage que pour se défendre. La jeune femme fit mine de promettre car elle avait soif d'apprendre. Keira changea complètement durant toute la durée de son entraînement, s'armant d'une rage et d'une indifférence à glacer le sang. Elle épousa la nuit et ses dangers comme une amante fidèle. A sa majorité, elle demanda à intégrer les Baneshadows. Son frère s'y opposa fermement et les tensions, déjà présentes depuis les trois années qui avaient succédé à la mort de leurs parents, se renforcèrent jusqu'à causer une distance profonde entre eux. Andre lui assura qu'il sortirait de sa vie si elle rejoignait le clan. Keira, dans l'incompréhension la plus totale face à son rejet des Baneshadows, lui tint malgré tout tête. Elle était déterminée et rien ne pouvait l'arrêter. Elle supplia sa professeure de danse et amie de son père, Sophia, de l'intégrer au groupe. Sophia, cette femme sage et intelligente, savait qu'elle ne pourrait arrêter une jeune femme aussi déterminée et se porta garante de son intégration. Andre ne lui pardonna jamais. Une violente dispute marqua une rupture définitive entre eux qui finit de meurtrir Keira. Il quitta le domicile familial, puis à peine deux ans plus tard, Downfall. Il partit, sans lui céder d'au revoir dignes d'un frère, sans valables explications. Keira fut plus blessée par son départ que s'il était mort face à elle. Il perdit tout le respect de la jeune femme qui le jugea faible et lâche. Elle lui loue aujourd'hui une haine sans borne.

Elle se voua corps et âme à son entraînement auprès de sa professeur qui lui apprit à combiner sa passion d'enfance avec son entraînement de tueuse : elle lui apprit à évoluer dans l'espace, à développer force et agilité et à s'adapter à son adversaire pour pallier à son petit gabarit. Ses entraînements rythmaient son quotidien, seulement interrompus par ses cours d'arts à l'université. Ceux-ci l'occupaient plus en terme de deuxième passion que par réelle ambition professionnelle : son avenir était au sein des Baneshadows, quoiqu'il arrive. Quelques années plus tard, Sophia fut assassinée par un membre des Prayers of Insanity. Cet homme-là n'était pas sa première victime, mais il marqua un changement profond en Keira : il fut le premier qu'elle prit plaisir à tuer. Après une lutte acharnée, elle l'étrangla avec rage, un sourire vengeur illuminant son visage. L'homme partie en emportant avec lui le visage d'une femme impitoyablement heureuse de lui ôter la vie.

Rapidement, Keira devint un élément précieux et respecté au sein des Baneshadows. Chaque coups portés à la ville par Los Angeles, chaque atteintes faites aux habitants, chaque Baneshadows tombés dans la lutte étaient pour elle des blessures nourrissant sa rage et lui rappelant son but ultime. Elle devint chaque année plus sombre, plus froide, plus insensible. Elle admirait profondément Jack Cleveland en tant que chef respecté et porte parole de leur cause. Elle le suivait dans chacune de ses décisions. Et rendait en son nom chaque attaques portées à leur ville, sa ville. Mais récemment, elle a trouvé les choix du politicien discutables, divergeant de l'objectif de son père et du fondateur des Baneshadows, Bruce Kells. Refusant de se l'avouer au début, elle du bien se rendre à l'évidence : Cleveland était un rat pourrissant ne cherchant à servir que ses ambitions égoïstes. Elle se rapprocha donc de Soren Hansen, le broit droit de Cleveland récemment déchu, qu'elle considère bien plus loyal à la cause. Aujourd'hui, Keira tente de faire retrouver sa vraie voie aux Baneshadows, oeuvrant dans l'ombre pour faire tomber Cleveland, restant discrète afin de ne pas être démasquée et plantée au poteau comme une traîtresse qu'elle n'est pas. Cette femme est prête à tout, à user de n'importe quel stratagème, technique, manipulation, contrainte, violence pour mener à bien le rêve de son père, de Bruce Kells, le sien : rendre à Downfall sa liberté. Et puis, il faut bien l'avouer, ce rêve lui permet de déverser sa rage vengeresse et vindicative en toute légitimité. Et elle ne reculera devant rien.  




 
Pseudo : June
Age : 25 ans
Code règlement : [#are you talking to me ?]
J'accepte le règlement :
Comment je suis arrivé(e) ici : Via Pub RPG Design
Disponibilités : Minimum 1 fois par semaine
Le mot de la fin : I'm ready !!

 
(c) Ell


Dernière édition par Keira M. Green le Mar 21 Nov - 19:08, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : me / Syndrome
ϟ MESSAGES : 3646

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Lun 13 Nov - 13:37

Une shadooow!!! Bienvenue! :ticoeur:

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : (c) helvia
ϟ AUTRES PERSONNALITES : Antonia Savriani
ϟ MESSAGES : 1223

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Lun 13 Nov - 14:12

Bienvenue parmi nous !
Il nous faudra un lien avec Antonia mon DC ! :uunicorn:

___________
Was he ever yours, if he wanted me so bad ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Chouu'
ϟ AUTRES PERSONNALITES : /
ϟ MESSAGES : 2302

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Lun 13 Nov - 15:19

Bienvenue ici ! J'adore l'avatar choisi et ce que j'ai lu est prometteur What a Face
Bonne finition, au plaisir de te lire ! :héhé:

___________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Schizophrenic
ϟ MESSAGES : 28

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Lun 13 Nov - 17:13

Merciiiiiii India ! Yes faut gonfler les rangs la !

Moira : mais o-bli-gé !!! :D Si tu veux on peut déjà y réfléchir par mp. :)

Thank you Axel, ça fait plaisir, j'espère honorer pour la suite. angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Google Images
ϟ AUTRES PERSONNALITES : J.J, Leia et Caitlyn
ϟ MESSAGES : 6213

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Lun 13 Nov - 17:50

Quand j'ai vu que ton pseudo était June, j'ai pas pu m'empêcher de venir te saluer avec ma June. XD

Bienvenue à toi, un bon début de fiche qui me donne envie d'en savoir plus sur la jolie demoiselle.

Bon courage pour finir ta fichette, si tu as des questions n'hésite pas ! :uunicorn:

___________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
ϟ CREDITS : Schizophrenic
ϟ MESSAGES : 28

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Lun 13 Nov - 17:59

Oh une June <3 Merci beaucoup !

Ma demande sera simple, si à un moment l'un d'entre vous, qui que ce soit, vous trouvez que mon perso n'est pas assez nuancé ou que certains très sont trop gros, n'hésitez pas à me donner vos avis et arguments. Je reprends le RP après pas loin de 5-6 ans d'absence et je détesterais tomber dans le grosbillisme. Downfall a son intrigue et donc ses personnages ont des caractères forcément assez marqués, mais je veux rester dans le contraste. Je ne me vexerais pas mais vous serais au contraire très reconnaissante car faut que je me remette à niveau ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : aandy (avatar) astra (signature) tumblr (gifs)
ϟ MESSAGES : 178

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Lun 13 Nov - 19:08

Bienvenue parmi nous ! Super choix de vava !

___________

   
   
Come Undone.
immaculate dream ☽ I can't help but keep from falling apart, At the seams, I cannot believe their taking my heart, Into pieces. Ohh it might take a little time, Might take a little crime, To come undone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Google Images
ϟ AUTRES PERSONNALITES : J.J, Leia et Caitlyn
ϟ MESSAGES : 6213

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Lun 13 Nov - 19:53

@Keira M. Green a écrit:
Oh une June <3 Merci beaucoup !

Ma demande sera simple, si à un moment l'un d'entre vous, qui que ce soit, vous trouvez que mon perso n'est pas assez nuancé ou que certains très sont trop gros, n'hésitez pas à me donner vos avis et arguments. Je reprends le RP après pas loin de 5-6 ans d'absence et je détesterais tomber dans le grosbillisme. Downfall a son intrigue et donc ses personnages ont des caractères forcément assez marqués, mais je veux rester dans le contraste. Je ne me vexerais pas mais vous serais au contraire très reconnaissante car faut que je me remette à niveau ! :D

Aucun souci, mais ça ira t'en fais pas. ^^ Le rp, c'est comme le vélo, ça s'oublie pas ! (Je sais de quoi je parle, j'ai fait une pause de presque dix ans mdr).

___________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
ϟ CREDITS : Schizophrenic
ϟ MESSAGES : 28

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Lun 13 Nov - 23:22

Merci beaucoup Gatling :3

J'espère June ! Aaah une revenante comme moi ? Shit on dirait une réunion de drogués qui ont rechuté ahah :p Ceci dit quand j'arrêterais de mettre très pour traits ce sera cool.. Auto-crevaison d'yeux ! XoX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Google Images
ϟ AUTRES PERSONNALITES : J.J, Leia et Caitlyn
ϟ MESSAGES : 6213

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Mar 14 Nov - 7:36

:conteent:

En plus tu verras, on est une communauté accueillante, on va t'aider à te remettre dans le bain. :loove:

___________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
ϟ CREDITS : (c) helvia
ϟ AUTRES PERSONNALITES : Antonia Savriani
ϟ MESSAGES : 1223

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Mar 14 Nov - 10:25

GRAVE ! Je t’envoie un mp très vite !
Hâte de lire toute ta petite fiche ! :furious:

___________
Was he ever yours, if he wanted me so bad ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : TAG
ϟ AUTRES PERSONNALITES : Yuna Minamoto
ϟ MESSAGES : 318

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Mar 14 Nov - 10:58

C'est un très beau personnage que tu nous fait l pour ton retour dans le rp :)
Bienvenue mademoiselle et au plaisir de se rencontrer, excellent choix d'avatar, j'aime beaucoup :)

___________


From hell to heavenFrom my confusion, it was my puff of air. From the dark, it was my light. It is probably my opposite. It frightens me, but in no case, I want to flee it. ©️ Crimsom Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Schizophrenic
ϟ MESSAGES : 28

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Mar 14 Nov - 16:09

June : Vous avez l'air ! :D Je sens que je suis bien tombée pour un come back ! excitd

Alright Moïra, n'hésite pas ! =3

Lyra : Ooooh Maggie <3 Merci beaucoup !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Avatar : syndrome ◭ Gif : / ◭ Signature : Aetherya
ϟ AUTRES PERSONNALITES : Aaron D. Phillmore ◭ Keith E. Vincente
ϟ MESSAGES : 3659

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Mar 14 Nov - 17:05

Bienvenue parmi nous 8D
J'espère que Downfall sera à la hauteur de tes espérances o/

Si tu as la moindre question, n'hésite pas !
Et au moment de te valider, je te ferai des retours sur ce qui ne va pas... s'il y a des choses qui ne vont pas ;)
A très vite :3

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : google
ϟ MESSAGES : 106

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Mer 15 Nov - 0:47

Bienvenue ! J'ai hâte de te voir en action
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Schizophrenic
ϟ MESSAGES : 28

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Mer 15 Nov - 17:37

Hello Alenka ! Ouiii vous avez l'air super cools ! :ticoeur: Merci beaucoup !! Si tu vois déjà des choses n'hésites pas je suis toute ouïe. :)

Thank you Liam !! =D

Aller je boucle cette fiche demain ! =) Ce soir je picole mouahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : avatar : syndrome • gif : tumblr • signa : aetherya
ϟ AUTRES PERSONNALITES : aaron D. phillmore • alenka hendersen
ϟ MESSAGES : 5851

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Mer 15 Nov - 22:04

beer

edit - De ce que j'ai lu, tu es parfaitement dans les clous ! 8D Et tu as un style d'écriture très agréable à lire
D'autre part, j'ai l'impression que tu as très bien cerné Keira :nananas:

___________


Dernière édition par Keith E. Vincente le Jeu 16 Nov - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : MARTYR
ϟ AUTRES PERSONNALITES : /
ϟ MESSAGES : 55

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Jeu 16 Nov - 11:20

OMG quelle classe o.o !

BIeenvenuue Keira ! Bon courage pour ta fiche ! :ticoeur:

___________
« All you have to do is stay »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Moii & dudleyhelps tumblr
ϟ AUTRES PERSONNALITES : Ginni Crowder et Inaya B. Matters
ϟ MESSAGES : 1922

MessageSujet: Re: ▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends    Jeu 16 Nov - 18:12

ooooh j'adore le titre de ta fiche *-* ♥️

bienveenuuuueeee
bon courage pour la rédaction de ta fiche

___________


She's the reason why
Je veux vivre chaque seconde, comme si demain était la fin du monde. Être libre pour de bon, à trop se lever on tombe. ~ Kyo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
▬ Keira M. Green - These violent delights have violent ends
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maggie Green [Validée]
» green stuff liquide
» Présentation de Dog Green
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux
» Hazel -- Behind Green Eyes .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 【 Here I am again, I'm the Mutherfucker of the Year 】 :: Another One Bites The Dust-