Partagez | 
 

 Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
ϟ CREDITS : (c) sign Mai
ϟ COMPTES : O. Lawrence
ϟ MESSAGES : 748

MessageSujet: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Mer 16 Nov - 19:04



 

Luka Gilmore
" Pourquoi cet abruti s’obstine à vouloir mourir tous les jours pendant mon déjeuner ? "  Dr Cox.


~ QUI SUIS-JE ? ~

- Née le 18 Octobre à Los Angeles, 36 ans, de nationalité américaine.
- Éminent chirurgien, aujourd'hui fondatrice et médecin touche à tout au dispensaire.
- A perdu sa fille Louise à l'âge de deux ans d'une balle perdue au cours d'un braquage de banque.
- Est venue à Downfall en 2011, de son gré pour retrouver son meurtrier. A travaillé deux ans à l'hôpital avant de le voir arriver sur sa table d'opération, criblé de balles.
- A fondé le dispensaire à la suite de l’incident, en 2013, en apprenant les circonstances du meurtre de sa fille, moins manichéennes qu'on ne pourrait le croire.
- Mène sa barque en dépit de tout instinct de conservation depuis.
- A transformé le dispensaire en zone neutre de guerre pour soigner les blessés, et vécu quelques semaines un tantinet difficile.
- S'est récemment faite enlever pendant un mois par un confrère trop zélé pour être soignée de force et se faire voler la tête du dispensaire.
- De férocité extrême en plus d'acharnement, comme l'a dit un philosophe, elle s'est échappée, l'a buté à sa sortie, parce qu'il faut pas pousser mémé dans les orties non plus.


Idéaliste - Fidèle - Pragmatique - Consciencieuse - Perfectionniste - Intelligente - Habile - Altruiste

Idéaliste - Distante - Obstinée - Intransigeante -Brutale - Fermée - Imprudente - Atteinte de PTSD


- Elle est atteinte d'un PTSD sévère suite aux attaques, actuellement soigné, ce qui n'empêche pas complètement les cauchemars et les crises.
- On la trouve la grande majorité du temps au dispensaire, quand personne n'a le mauvais goût de la kidnapper.
- Elle a en permanence la médaille de baptême de sa fille autour du cou.
- Depuis les attaques, elle a renié l'un des codes fondamentaux du dispensaire, et s'autorise désormais à mettre à la porte des individus qu'elle considérerait trop dangereux.
- Elle est presque tout le temps flanquée d'un acolyte, Mike de son doux prénom, armoire à glace bourrue et ancien combattant d'arène, barman à ses heures perdues, flanqué d'un sourire camarade et d'un esprit bien plus vif que les apparences suggèrent. (PV à venir)

Fallait-il continuer ce combat déjà perdu ?
Mais telle était la fierté de toute la tribu.








WANTED
" Trompettes de la renommée, vous êtes bien mal embouchées "




~ OU VAIS-JE ? ~


- Les aides et les bénéficiaires du dispensaire / les confrères / le milieu médical:
Voie royale vers des liens à tous les degrés, la seule limite est l'imagination que l'on peut y mettre : pourquoi se retrouver dans un dispensaire ? Si tu as la réponse, cher futur partenaire, tu as ton lien, et il ne nous reste plus qu'à dériver joyeusement nos esprits malades autour (youhou)

- Les déclinaisons du dispensaire :
Luka fait parfois - souvent - office de psychologue, de mère ou d'assistante sociale pour certains de ses patients. Elle a oeuvré avec des collaborateurs à la scolarisation des enfants du quartier et mène un combat incessant contre la toxicomanie et l'absence de couverture vaccinale. Une autre voie si vous vous reconnaissez là-dedans d'une façon ou d'une autre.

- Les gangs :
Luka a eu par le passé et, pour certains, a encore des contacts intermédiaires avec les grands noms de Downfall. Elle n'est pas étrangère à ce qui se passe et les clans peuvent la connaître, les Prayers avant tout puisqu'elle a connu leur Second, engagé sa fille (classé secret défense) et se fait entraîner par un de ses gradés. Elle est par principe contre la drogue et l'armement des civils, et ne cherche pas particulièrement à fréquenter ce genre de milieu. Tentez de vendre à un de ses patients, et ça va très mal se finir (elle ne fait pas peur comme ça mais je vous renvoie à l'armoire à glace qui lui sert d'acolyte)
Certaines relations sont confidentielles, comme le travail d'India. D'autres plus publiques, comme l'aide apportée par les Baneshadows au dispensaire. Donc dans la limite de la cohérence et de l'accord des intéressés, elle peut clignoter indirectement dans le radar d'infiltrés pour son carnet d'adresses.

- Les ennemis / détracteurs :
Luka n'est pas vraiment le genre à s'attirer les huées de la foule et les haines viscérales. Mais si à la lecture de tout ça, tu t'es dit " je suis le genre à vouloir la mort d'un dispensaire envers et contre tous ", d'abord je ne peux rien pour toi, ensuite ça m'intéresse.

- Les fréquentations hors cadre professionnel :
Des amis, des copines de la réunion tupperware de la semaine dernière, elle vient de finir Notre Dame de Paris alors si quelqu'un veut se plaindre avec elle de ces putains de trente pages de description de la cathédrale... Bref, la toile sociale.
Ces dix derniers mois ont été laissés dans un flou volontaire quant à ses activités et ses fréquentations. Avec son PTSD et, disons, une fatigue compréhensible après des semaines entières en zone de guerre, elle a pu être sujette à des comportements plus impulsifs qu'avant. Rencontres au beau milieu de la nuit, cinq à sept avec un régulier pour évacuer la tension - c'est une ancienne femme mariée et une mère de famille qui ne voit pas du tout l'intérêt d'enchaîner les conquêtes, ce type de lien reste limité. Ne serait-ce que pour en privilégier la qualité, puisqu'il y a , je trouve, beaucoup à exploiter en écrivant ce genre d'intimité.

Je préfère ne pas prédéfinir de lien amoureux actif, et l'écrire à la faveur d'un croisement de plumes s'il y a lieu.

- IMPORTANT - l'affaire Nathan :
L'homme qui l'a kidnappée. Pour l'instant il n'est qu'un pervers narcissique érotomane qui a dépassé les bornes. L'affaire peut se complexifier, il peut avoir agi dans le but de reprendre le dispensaire pour une raison ou pour une autre. Un infiltré trop zélé qui voudrait avoir accès à ce réseau facile, par exemple. C'est celui qui m'a trotté en tête mais ça peut aussi être une histoire de gang un peu tordu. Tout ça pour dire que rien n'a été écrit, et que si l'envie vous prend de vous lancer dans une trame secondaire de complot qui a mal tourné, en fusionnant nos deux cerveaux pour trouver l'idée la plus tordue possible, ça me tente énormément. Cette trame peut me durer un bout et induire pas mal de choses pour mon personnage, donc je risque juste d'être un peu tatillon sur la cohérence de ce lien.




~ DANS QUEL ETAT J'ERRE ? ~







___________


Dernière édition par Luka Gilmore le Mer 16 Nov - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : (c) sign Mai
ϟ COMPTES : O. Lawrence
ϟ MESSAGES : 748

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Mer 16 Nov - 19:04



A LA VIE, A LA MORT
Les incorruptibles



India Philmore
Animal Instinct -

India travaille avec Luka depuis près d'un an, d'abord à l'hôpital, puis au dispensaire. A force de volonté d'apprendre et d'acharnement à travailler, elle a su s'imposer comme figure indispensable malgré son jeune âge, et forcer plus que le respect du chirurgien. Luka aime cette jeune fille comme la sienne, même si elle préfère garder une distance professionnelle avec elle, pour de plus ou moins bonnes raisons. Extrêmement protectrice à son égard, elle y veille comme à la prunelle de ses yeux, même si elle la laisse souvent dans l'ignorance de la profondeur de son affection. Chassez le naturel...




Aidrian O'Leary
La valeur de la vie -

Aidrian est beaucoup de choses. Il est l'homme qui a conduit un assassin jusqu'au dispensaire mais aussi celui qui a bien voulu se salir les mains pour réparer les dommages collatéraux. Il est celui qui a accepté d'entraîner Luka, et qui a veillé sur India quand les choses allaient mal. Celui, également, qui a confié la vie de son père entre les mains du chirurgien, et ne l'a pas tenue responsable de l'échec qui s'en est suivi. Il a assisté aux pires moments de la jeune femme, quand la seule chose qui la sauvait de ses crises morbides était l'instinct de vie au cours de ses entraînements.
Le lien avec Aidrian est indéfectible, forgé dans la question de vie et de mort. Luka lui confierait sa vie. Plus encore, elle lui confierait la vie d'un autre.




Aaron Philmore
See you on the other side -

Il est des gens qu'on ne perd jamais vraiment de vue. Si leurs entrevues sont rarissimes et si Luka ne se bat pas vraiment pour franchir les mondes qui les séparent après qu'ils l'ont amenée à le quitter, il y a des années de ça, Aaron reste l'une des personnes dont elle se soucie le plus, ne serait-ce qu'à travers les personnes qui les relient parfois. Il lui a confié ses blessures après avoir été torturé et lui confie sa fille tous les jours, des responsabilités auxquelles Luka n'a jamais été insensible. Si leurs mondes ne se rencontreront sans doute jamais, si elle n'ose plus vraiment s'y employer après l'avoir fui une première fois par peur de s'attacher, elle a pour lui le plus grand des respects, ainsi qu'une loyauté indéfectible. Indirecte, mais indéfectible.



Hope O'Neil
La relève -

Il est rare de croiser des individus avec des compétences médicales à Downfall, encore d'avantage d'en trouver qui ne soient pas intéressés par les trafics en tous genres, ou tout bonnement cinglés. Alors Hope, oui, c'est un espoir. Avec quelques autres, c'est la certitude à construire que, quand les médecins mourront, il y aura des gens pour les remplacer. D'autant plus pour Luka qu'elle semble animée de réelles intentions, et d'une volonté indéniable. Sa capacité à avoir pu se former malgré les limites de la ville est plus que méritoire, elle est impressionnante. Donc quand cette demoiselle est venue toquer à sa porte pour répondre à une demande d'aide en l'échange d'un approfondissement de ses connaissances, il était évident pour le chirurgien de répondre à cette requête légitime et même rassurante. Luka lui enseigne le métier à la dure comme elle a pu le faire pour d'autres, avec le temps et l'énergie dont elle dispose. Elle reste malgré tout en retrait vis à vis de cette jeune femme, préférant par confort et habitude des rapports professionnels à trop d'attachement affectif. La détresse et la solitude qu'elle sent chez elle, Luka les gère avec distance, et se permet de croire encore que ce n'est pas son rôle d'y pallier, qu'elle a un clan pour ce faire. Amusante illusion que la réalité s'est déjà chargée de rectifier, puisque sans Hope Luka aurait tout bonnement fini plantée par un junkie en manque, particulièrement virulent.
Et que c'est pas fini...


Nom
Bablabla -

Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla .








___________


Dernière édition par Luka Gilmore le Mer 11 Jan - 18:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : (c) sign Mai
ϟ COMPTES : O. Lawrence
ϟ MESSAGES : 748

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Mer 16 Nov - 19:05



ANIMAL SOCIAL
On connaît tous quelqu'un...


Jack Cleveland
Business is Business (bitch) -

La première rencontre avec Monsieur Cleveland fut pour le moins désagréable. Sombre histoire de vol de méthadone sur fond de patiente en syndrome de sevrage, Luka a bien failli ne pas s'en sortir vivante, et ce en ayant l'insolence de ne pas bien le prendre. Mais si montrer patte blanche après ça ne fut pas une mince affaire, elle est parvenue dieu sait encore comment à tirer assez de respect à Monsieur pour s'en sortir épargnée et avec le soutien matériel des Baneshadows pour le dispensaire. Luka n'est pas naïve, elle sait bien que cette grande générosité est avant tout un bon coup de pub pour le monstre social qu'est Jack Cleveland. Mais outre les intentions, dans les faits, cette aide sauve des vies. Refuser ne serait pas moins idiot que se voiler la face. Alors Luka avance sur ce fil d'équilibriste, et ne peut qu'espérer ne pas tomber dans le banc de requins sous elle.



Eriyl D. Morinstal
Le clan des grands naïfs -

Luka et Eriyl sont du même bois, celui des grands idéalistes, et se sont très rapidement reconnus l'un l'autre comme appartenant à cette cause de désespérés. Leur collaboration dure depuis longtemps, dans la continuité sociale liant le droit à la santé et celui à l'éducation. Il a aidé nombre d'enfants de Skid Row à avoir accès à l'apprentissage, sait qu'il peut compter sur elle pour la moindre demande d'accès aux soins. Luka a le plus grand respect pour le professeur et toujours un grand plaisir à sa compagnie. Leur combat est sans doute perdu d'avance, mais ils le mènent avec entrain, ainsi qu'une certaine emphase


Lily R. Holloway
Deux autruches dans un ascenseur -

Il y a deux ans de cela, dans les tous débuts du dispensaire, Luka a eu un instant de faiblesse. Et s’il lui arrivera par la suite d’en avoir bien d’autres, celui-là fut particulièrement douloureux pour sa psyché et son ego. Alcoolisation massive sur fond d’isolement social et de deuil pathologique de sa fille, la voilà qui se retrouve sur un toit à contempler le vide. L’histoire ne dit pas si, sans l’intervention de Lily, elle aurait fini par se jeter dedans. Et si la reconnaissance est bien là, si la beauté du geste voudrait qu’un lien se soit tissé entre les deux écorchées vives, Luka a plutôt pris le parti de l’éviter soigneusement depuis. Le visage de Lily est associé à une douleur et un accès de faiblesse aussi cruels à regarder l’une que l’autre. Même si ça fait  presque deux ans, Dieu seul sait comment elle réagirait en la voyant – elle, en tout cas, n’en a aucune idée.


Dante B. Denis
World is not enough -

Une rencontre hasardeuse sur fond d'alcoolisation massive comme il en existe tant. Une partie de billard qui joue les prolongations dans un lit et un réveil extrêmement difficile dans les draps d'un parfait inconnu. Les souvenirs que tous deux gardent de cette nuit sont brumeux, voire inexistants, quoique pas si déplaisants. Il reste maintenant à composer avec cet étrange intimité qui n'en est pas vraiment une, entre deux êtres encombrés par beaucoup de fantômes, et peu d'énergie pour les vivants, quand ils sont aussi anecdotiques. Une nuit vouée à mourir ou le début d'un vrai périple, seul le temps le dira.


Dwayne Clarkson
Soldier Side -

Dwayne a fait partie de la résistance active à Campton durant les attaques et reste l'un des rares à croire encore en la rébellion. Ils ne se sont pas vraiment bien entendus, Luka le trouve beaucoup trop grossier, et du point de vue de Dwayne elle est sans doute beaucoup trop arrogante et plate comme une limande pour avoir le moindre intérêt. Mais le temps de guerre force la collaboration et ils ont incontestablement vécu l'horreur côte à côte, parfois. A défaut de se réjouir de la compagnie de l'homme, le docteur respecte son combat, et il est l'une des rares personnes dont elle ne toise pas les objectifs avec une méfiance maladive.


Charlie Hampton
Amitié naissante -

Charlie et Luka se sont tenues mutuellement compagnie pour contrer l'ennui et la morbidité d'une soirée guindée entre pointes de l'hôpital et collaborateurs. Luka a tout de suite apprécié l'esprit combatif de la jeune femme et admiré sa spontanéité, un sentiment qui semble aller dans les deux sens. L'avenir leur réserve sans doute d'autres rencontres et à cette occasion, de nouvelles collaborations, ce qui ne peut que réjouir le chirurgien, les individus trouvant grâce à ses yeux se faisant de plus en plus rares par les temps qui courent.


Vaughn Tankian
Just a little crush -

Un béguin, ni plus ni moins. Exotique, intelligent, charmant, enveloppé d'une prestance indéniable, Vaughn est le genre d'homme à inspirer ce genre de sentiments, le plaisir tout  fait narcissique et un peu incrédule de le voir passer un peu de son temps en notre compagnie. Luka apprécie son calme et sa prestance, la soirée passée en sa compagnie a filé comme une poignée de secondes. Exaltée comme une adolescente et retenue par ses blessures d'adulte, elle vogue entre deux eaux vis à vis de cet homme. D'autant qu'elle s'est interdit de rechercher compulsivement ce qu'il ne lui avait pas encore avoué, et elle n'est sans doute plus assez solides pour assumer tout ce qu'est cet homme par delà son charmant béguin pour lui, trop échaudée par la vie pour ne pas craindre une eau un peu tiède.


Nom
Bablabla -

Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla .








___________


Dernière édition par Luka Gilmore le Mer 11 Jan - 18:25, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : (c) sign Mai
ϟ COMPTES : O. Lawrence
ϟ MESSAGES : 748

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Mer 16 Nov - 19:05



SO FUCK YOU ANYWAY
J'irai cracher sur vos tombes

Kaden Mukanga
Des piranhas dans une flaque d'eau -

A tous égards, le conflit opposant Kaden et Luka semble insoluble, parce que motivé par des raisons bien trop irrationnelles, entre deux êtres trop écorchés vifs, pour donner un débat réellement constructif. Il lui reproche d'avoir cherché à lui arracher sa soeur, elle lui reproche la violence et l'autorité dévastatrices dont il fait preuve avec la jeune fille... il ne semble pas y avoir de terrain où ces deux là pourront se rejoindre, à part peut-être leur affection mutuelle pour Eileen. Mais cela supposerait que chacun soit capable de mettre ses propres déterminismes dans sa poche pour considérer l'autre sans la distorsion qu'ils engendrent... et rien n'est moins sûr que ça.



Nom
Bablabla -

Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla Blablabla .





___________


Dernière édition par Luka Gilmore le Mer 11 Jan - 18:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Mer 16 Nov - 22:39

Heeellow

Comme dit sur la box, je crois qu'Emil va vouloir aider le dispensaire :héhé:

Dans un de mes rps du moment, Emil s'est fait ramené là par India après une altercation un peu violente, du coup, il risque de poser des questions sur qui possède le dispensaire, à quoi sert l'endroit exactement (après tout il est sensé avoir un hôpital quoi 8D) donc en voyant que s'est pour aider les gens victimes de la guerre, je crois qu'il voudra y mettre son grain de sel.

Ça sera à faire en rp, mais Emil pourrait venir approcher Luka pour apporter une aide financière conséquente et comme sa compagnie est spécialisée dans l'import/export, je crois que Luka appréciera sans doute son aide ? Le plus important, c'est qu'Emil le fait en toute générosité et la Yale Co. est indépendante des clans. De plus, avec l'ouverture de la ville, l'arrivée des militaires, tout ça, tout ça, être sous la couverture de son nom, ça peut être que bénéfique Cool encore plus que sous le nom Cleveland sifflote

À voir si Luka sautera sur l'opportunité excitd
T'en dis quoi ? :ticoeur:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : Syndrome ❤︎
ϟ MESSAGES : 4777

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Mer 16 Nov - 22:43

J'y suis déjà mais je voulais laisser ma trace :héhé:
Parce que tu m'as manquééé lèche

___________


Hometown Glory

I've been walking in the same way as I did, missing out the cracks in the pavement and turning my heel and strutting my feet. I ain't lost, just wandering, round my hometown memories are fresh.BY Phantasmagoria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : Luka <3
ϟ COMPTES : C. Cooper & Q. Sullivan
ϟ MESSAGES : 961

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Mer 16 Nov - 22:46

Idem What a Face
Oh ce lien !!!!!! :ticoeur:

___________
What if God doesn't care.
Aidrian O'Leary .◊. « Been called a monster, called a demon, called a freak. I'm not an idol, not an angel, not a saint. I walk alone, I always have, I'm not ashamed. A living nightmare from the cradle to the grave » ▬ five finger death punch ;; cradle to the grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ϟ CREDITS : (c) sign Mai
ϟ COMPTES : O. Lawrence
ϟ MESSAGES : 748

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Mer 16 Nov - 23:22

Z'êtes des choux, les choux ! luve

Emil, bien entendu que Luka sera intéressée - d'ailleurs si j'avais su avant j'aurais vu si y a pas moyen d'envoyer bouler les autres donateurs moins généreusement neutre :conteent:

Non, plus sérieusement, je pense que ça se jouera en rp (non, je rectifie, je VEUX le jouer en rp) parce que le chirurgien de guerre à peine sorti de son PTSD qui vit l'urgence au jour le jour et voit débarquer un gamin en costard avec un gros chèque... on a pas le droit de passer à côté de ça.

Mais oui, passé sa sidération / son ahurissement / son franc éclat de rire (rayer la motion inutile) et si elle parvient à la fois à le prendre au sérieux et à faire confiance à l'affaire (surtout) preuves solides à l'appui... elle en sera ravie et moi de même.

(j'ai lu ton rp avec India, by the way, et j'aime beaucoup)

Donc banco, avec plaisir ! :ticoeur:

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Mer 16 Nov - 23:27

Oui bon, c'est sûr qu'Emil va devoir se vendre un peu, et je crois pas qu'il est assez con pour se présenter mode costard-cravate à Skid Row xD mais ça reflète le genre quand même.

Cela dit, la famille Yale est plutôt connue, donc moindrement que Luka fouille un peu, elle verra qu'ils sont neutres et que les parents d'Emil ont fort probablement connu leur perte à cause des gangs qui se disputent leur empire encore et toujours inaccessible Cool

Mais oui on se fait absolument ce rp quand j'aurai terminé celui avec India 8D
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : (c) sign Mai
ϟ COMPTES : O. Lawrence
ϟ MESSAGES : 748

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Mer 16 Nov - 23:41

Je me pencherai plus en détails sur ta fiche avant le sujet, jusque là j'ai surtout lu les caractères de celles que j'ai parcourues mais j'avoue que j'ai pas le contexte de ta famille en tête.

Tu me fais signe dès que t'es dispo, je te garde une place au chaud wouhoo

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Jeu 24 Nov - 13:41

Je voudrai trop un lien et un sujet avec toi :)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : (c) sign Mai
ϟ COMPTES : O. Lawrence
ϟ MESSAGES : 748

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Jeu 24 Nov - 14:05

Hey miss ! Avec plaisir o/
T'avais des idées en particulier ?

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Jeu 24 Nov - 14:29

Merci ma belle :)
Alors je trouve ton perso attachant !
J'y vois un lien positif !!!
Ton perso fréquente quels lieux ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : (c) sign Mai
ϟ COMPTES : O. Lawrence
ϟ MESSAGES : 748

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Jeu 24 Nov - 14:36

Baaaaaaah, à part son dispensaire, pas grand chose... x)

Ca lui arrive d'aller passer une soirée dans les bars les moins tape à l'oeil ou juste à se balader dans la rue. Mais depuis les attaques elle a de plus en plus de difficultés à se retrouver dans des endroits étrangers ou dans la foule sans passer un mauvais moment, et les milieux les plus chics l'irritent pas mal. Elle a esquivé la soirée de charité pour ce genre de raisons.

Ca peut être sympa de la balancer dans un endroit plus sophistiqué le temps d'une soirée et qu'elle croise Charlie là-bas dans sa détresse et sa mauvaise humeur, éventuellement, mais il lui faudrait une bonne raison pour ça !

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Ven 25 Nov - 0:15

Pourquoi pas car elle est chirurgienne et pour la bonne cause, elle aurait du se rendre dans une de ces soirées. Je ne sais pas trop pourquoi.
Charlie l'aurait remarqué car elle verrait son côté mal à l'aise et plutôt bon. Cela l'aurait attiré à lui parler.
Et ça pourrait l'aider à toujours en savoir plus sur ce qui se trame à Downfall comme elle est journaliste :) Puis elle trouverait une alliée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : (c) sign Mai
ϟ COMPTES : O. Lawrence
ϟ MESSAGES : 748

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Ven 25 Nov - 9:08

Dépend de quel genre d'informations Charlie cherche x) Luka est plutôt dans sa bulle avec le dispensaire, elle peut lui parler de la situation à Skid Row, du cours de l'héroïne dans les squats et des attaques de L.A depuis le front de bataille mais elle aura du mal à lui statuer la situation géo politique de la ville What a Face D'autant qu'elle essaye de s'en tenir éloignée, surtout maintenant que la neutralité devient chère payée et que l'armée s'est mêlée au reste des revendicateurs potentiels.

Du coup, elle aura beaucoup de méfiance à parler à une journaliste, surtout si cette journaliste travaille pour une chaîne d'info dirigée par les Baneshadows. Mais c'est pas inintéressant non plus.

En tout cas elle est pas méchante et si elle estime que Charlie est de bonne foi elle pourra au moins lui donner un deux conseils issus de son expérience.

Moi ça me va o/

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Ven 25 Nov - 14:16

Merci veux tu un rp ? :)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : (c) sign Mai
ϟ COMPTES : O. Lawrence
ϟ MESSAGES : 748

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Ven 25 Nov - 19:17

Je ne devrais vraiment pas... mais allez, soyons fous o/ La raisonnabilitude, c'est pas drôle.
Tu veux jouer la rencontre ou tu pensais faire autre chose ?

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Sam 26 Nov - 15:49

MERCI MERCI MERCI loveyou
J'ai fait la soirée !!! :)

http://hopeless-playground.forumactif.org/t1344-tu-n-as-pas-l-air-comme-les-autres-luka#68184

Voici, j'espère que tu aimeras loveyou
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ CREDITS : (c) sign Mai
ϟ COMPTES : O. Lawrence
ϟ MESSAGES : 748

MessageSujet: Re: Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore   Sam 26 Nov - 18:13

Avec plaisir o/
Je te réponds vite loveyou

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tant que y aura des comptoirs, on aura des Héros - Luka Gilmore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tant qu'il y aura des femmes... [PV Shy & Taki]
» aura maléfique , combat ? ... ( libre )
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)
» Le premier de nous deux qui l'aura aura une tapette (Grifter)
» Le Carnaval National, aura lieu cette année aux Cayes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 【 Here I am again, I'm the Mutherfucker of the Year 】 :: Down With The Sickness :: Symphony Of Destruction-